Le producteur de Slipknot n'était pas emballé lorsqu'il a entendu le groupe pour la première fois

à 17 h 22 min
Lecture 2 min.
Slipknot : Chaque album du groupe de Metal classé du pire au meilleur

Même les plus grands groupes ont commencé petit, et au début, Slipknot, qui n’avait que peu de fans, n’a même pas réussi à enthousiasmer son producteur Ross Robinson à la première écoute.

Aujourd’hui, Robinson est connu comme le “parrain du Nu Metal“, ayant produit Korn, Limp Bizkit, Fear Factory et bien d’autres, en plus des premières sorties de Slipknot.

Interviewé dans le tout nouveau numéro de Metal Hammer, Robinson a admis qu’il n’avait pas été “impressionné” par Slipknot la toute première fois qu’il les a entendus.

Il a déclaré à la rédactrice en chef Eleanor Goodman : “Je n’avais pas vraiment aimé la première démo, et elle prenait la poussière [sur une de mes étagères].”

Il a ensuite expliqué que le groupe avait réussi à le contacter par l’intermédiaire de son manager de l’époque, et qu’avec beaucoup de chance, cela avait fonctionné.

Robinson a accepté de donner une chance au groupe et s’est rendu dans l’Iowa pour les voir répéter chez le percussionniste Shawn “Clown” Crahan.

En parlant de l’événement, il a dit : “Ils ne portaient pas de masques. Je me souviens du visage de Corey, si animé – c’était génial. Ils ont joué la nuit suivante, et [au début] j’étais comme : ‘Oh, mec, son masque cache ce que j’avais trouvé génial dans la salle de répétition’. Ses yeux et son visage étaient si cool, là, ce n’était pas aussi bien.”

“Mais le truc avec les masques, c’est que la performance était complètement folle ; les gens s’entretuaient dans la fosse, et le sourire sur mon visage était indescriptible. Je pense que les masques leur ont permis de devenir autre chose qu’eux-mêmes ; ils ont pu se défaire de leur identité et devenir quelque chose qu’ils n’auraient pas été autrement.”

Robinson a travaillé avec Slipknot sur son premier album (éponyme) ainsi que sur son deuxième, Iowa, avant que le groupe ne décide d’essayer de collaborer avec quelqu’un d’autre sur son troisième album, Vol. 3 : (The Subliminal Verses).

Slipknot – (Sic) :