Greg Mackintosh de Paradise Lost dit que le Metal "grand public" d'aujourd'hui est "plus formaté que la musique pop"

à 17 h 01 min
Lecture 2 min.
Le guitariste de Paradise Lost : "Il ne faut pas se prendre trop au sérieux"

Greg Mackintosh, guitariste et claviériste de Paradise Lost, estime que le Metal “grand public” d’aujourd’hui est devenu “plus formaté que la musique pop” et se caractérise par une production sonore uniforme, pour un résultat “décevant”.

Mackintosh a fait cette déclaration lors d’un entretien avec Metal Injection dans lequel il parlait du changement de direction créative de son groupe à la fin des années 90.

Mackintosh a notamment déclaré : “En réalité [avec l’album One Second, 1997], il était question de rébellion, car le metal est censé être une musique rebelle. Pour nous, le metal commençait à devenir un peu stagnant et moins rebelle. Et au final, c’est devenu… Le metal grand public est à présent plus formaté que la musique pop. C’est la même production, tout est pareil. C’est un peu plat et décevant.”

Il a ajouté : “Mais oui, ça commençait à devenir un peu répétitif. Un peu comme être sur un tapis de course. Même si on adore ça, on a besoin d’un peu de répit. Pour nous, la chose la plus rebelle à faire était de créer un album auquel le public ne s’attendait pas.”

En outre, Greg Mackintosh et Nick Holmes, le frontman de Paradise Lost, ont sorti le premier album de leur projet parallèle de synth pop, Host, cette semaine. Vous pouvez écouter le single Tomorrow’s Sky ci-dessous.

Interview de Greg Mackintosh pour Metal Injection :

À lire aussi : "Il n'y a personne qui souhaite plus que nous un véritable cessez-le-feu" ; David Draiman de Disturbed prend la défense d'Israël dans le cadre du conflit avec le Hamas

Host – Tomorrow’s Sky :