Joe Duplantier de Gojira évoque le militantisme de ses jeunes années : "On a tout jeté sur le parking de la mairie"

à 15 h 42 min
Lecture 4 min.
Concert d'anthologie, Gojira confirme son statut de référence du Metal français
© Tetralens

Joe Duplantier et ses camarades de groupe de Gojira militent pour le climat depuis le début de leur carrière, et il ne fait aucun doute que c’est un sujet qui leur tient à cœur, comme en témoignent les paroles de leurs chansons et leurs diverses initiatives pour aider à leur échelle.

Dans une récente interview exclusive pour le nouveau numéro de Metal Hammer, Duplantier a évoqué ses premières années de militantisme écologiste, avant de lancer Gojira en 1996.

Il a raconté au journaliste Stephen Hill : “J’ai demandé à mes amis et à mes camarades de groupe de venir à la plage et de faire quelque chose avec moi. J’ai eu l’idée d’aller nettoyer la plage, de mettre les déchets dans des sacs en plastique et de les jeter sur le parking de la mairie.”

“C’est ce que nous avons fait, dans les années 90, et le lendemain, c’était dans les journaux. ‘Quelqu’un a ramassé tous les déchets de la plage et les a déposés dans le parking avec une note’. C’était intéressant.”

Il a ajouté que cela l’avait beaucoup inspiré, au point d’influencer son état d’esprit lorsqu’il écrit des paroles : “Vous comprenez que tout ce que vous faites a un impact ; même si c’est une petite chose, elle peut inspirer quelqu’un d’autre. Cela a été un grand moment pour moi, de réaliser que nous avons un impact sur le monde qui nous entoure – je dirais que 70 à 80% de nos paroles sont basées sur cette idée.”

À ce sujet, Duplantier a déclaré à MoreCore.TV il y a environ deux mois qu’il était “frustré” par la situation actuelle, qu’il a même qualifiée de “cauchemar”.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était “frustré” par le manque apparent d’efforts sur le front du changement climatique dans nos sociétés, le musicien a répondu : “Il y a une frustration, c’est certain. Car je me souviens très bien avoir été adolescent – pré-adolescent – et avoir vu des scientifiques, des philosophes et des penseurs sonner l’alarme et dire : ‘Hé, nous devons changer nos habitudes dès maintenant, car dans 50 ans, nous serons foutus’. Et en voyant ce qui se passe maintenant, j’ai l’impression que nous n’avons pas du tout écouté les gens qui parlaient de ce problème.”

Il a poursuivi : “C’est frustrant. La seule chose qu’on puisse faire et qu’on doive faire, c’est de garder l’espoir et d’essayer de projeter une vision de l’avenir qui ne soit pas totalement chaotique, afin d’éviter que cela ne se produise. C’est un espoir insensé parce qu’on voit les océans monter et la température augmenter et on a l’impression que tout cela est dû à ce que nous avons fait au cours des trois dernières décennies ou quelque chose comme ça.” 

Il a ajouté : “Mais la terre se portera bien. La question est de savoir si nous allons survivre ou non. C’est à peu près ça. Et si nous survivons, qui survivra ? Les riches ? Je ne sais pas. C’est compliqué. J’ai l’impression d’être au milieu d’un cauchemar et d’essayer de me réveiller [rires].”

Le dernier album de Gojira, intitulé Fortitude, est sorti en avril 2021 via Roadrunner Records. Le groupe poursuit ses tournées pour promouvoir cet opus, et a donné un show massif à l’Accor Arena de Paris devant 16 000 personnes en février dernier.

Parmi les autres nouvelles liées à Gojira, en avril dernier, Duplantier a déclaré à Overdrive qu’il était préférable que le groupe prenne son temps avant de se lancer dans la composition et l’enregistrement d’un nouvel album.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Gojira
L'actu Death Metal