"J'en ai un peu marre que musique lourde rime avec musique sombre" ; Neige d'Alcest défie les normes du metal

à 13 h 18 min
Lecture 3 min.
Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition
© Tetralens

Lors d’une récente interview avec Blabbermouth, Neige, le fondateur et la force créatrice d’Alcest, s’est penché sur le dernier album du groupe, Les Chants de l’Aurore, donnant un aperçu de sa création au cœur des défis posés par la pandémie. Cependant, parmi les discussions sur le syndrome de la page blanche et les luttes artistiques, Neige a également abordé un problème plus large au sein de la musique heavy : l’attente de noirceur.

Les Chants de l’Aurore, le dernier album d’Alcest, apparaît comme un phare dans un paysage souvent caractérisé par l’ombre. Le commentaire candide de Neige remet en question la notion bien ancrée selon laquelle la musique lourde doit intrinsèquement demeurer dans l’obscurité. Il remet en question les origines de cette association, remontant jusqu’à Black Sabbath, tout en plaidant pour une palette sonore plus large.

“J’en ai un peu marre que musique lourde rime avec musique sombre”, remarque Neige. “Pourquoi ne pouvons-nous pas jouer de la musique forte et exprimer de la joie et des sentiments extatiques comme la douceur et la nostalgie ?”

Cette rupture avec les conventions, évidente dans les paysages sonores rêveurs et atmosphériques d’Alcest, marque une divergence délibérée par rapport à l’image stéréotypée de “dur à cuire” et de rebelle souvent associée au Metal. Neige insiste sur l’importance de la profondeur émotionnelle et de la vulnérabilité, des qualités qui, selon lui, sont souvent négligées dans le genre.

“C’est fou de penser que la provocation ultime est de faire sonner le metal de manière positive”, réfléchit Neige, reconnaissant la nature potentiellement polarisante de la musique d’Alcest au sein de la communauté metal.

Malgré le risque d’aliéner certains fans, Neige reste fidèle à sa vision artistique, affirmant l’importance de l’authenticité et de l’autonomie créative. “Je fais mon propre truc”, déclare-t-il, reconnaissant la diversité des goûts musicaux au sein du public metal.

Les Chants de l’Aurore, prévu pour le 21 juin 2024 via Nuclear Blast, n’est pas seulement un testament de l’évolution d’Alcest mais aussi un défi au statu quo, invitant les auditeurs à embrasser un plus large spectre d’émotions au sein de la musique heavy. Alors que le groupe continue de défier les normes du genre, l’engagement inébranlable de Neige pour l’exploration musicale promet d’inspirer à la fois les fans et les autres artistes.

Alcest – Flamme Jumelle :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Alcest
L'actu Black Metal