"L'art est censé vous faire réfléchir" ; Glen Benton de Deicide défend la pochette controversée de Banished By Sin (réalisée avec une IA)

à 16 h 22 min
Lecture 3 min.
Deicide signe un nouveau contrat pour son prochain album Banished By Sin
© Deidra Kling (Presse)

Glen Benton, le bassiste et chanteur du groupe de Death Metal Deicide, s’est exprimé sur la controverse qui entoure la pochette de leur dernier album, Banished By Sin. Cet opus, sorti le 26 avril sur le label Reigning Phoenix Music, a fait l’objet de réactions négatives de la part de fans qui pensent que la pochette a été générée par une intelligence artificielle (IA).

Dans une récente interview avec Belgian Jasper, Benton a répondu à la critique. “Je suis un artiste. Je viens d’une famille d’artistes. J’aime l’art. Je vais dans les musées. C’est ce qui m’intéresse. Pour moi, c’est quelque chose de profond qui va au-delà des apparences”, a déclaré M. Benton. Il a exprimé sa frustration face à ce qu’il considère comme une tendance “moutonnière”, où les gens sont prompts à sauter sur la dernière controverse sans plus de considération.

Benton poursuit : “L’art est censé vous faire réfléchir. Je ne vais pas réduire ma créativité artistique juste parce que quelqu’un la trouve offensante ou parce que je n’ai pas fait appel à son cousin qui dessine des mangas”. Il estime que la controverse et les réactions qu’elle a suscitées montrent que l’art remplit sa mission, qui est de pousser à la réflexion et à la discussion.

Les réactions ont commencé lorsque la pochette de l’album a été dévoilée pour la première fois en février, donnant lieu à des memes et à des commentaires négatifs sur les réseaux sociaux. Benton a critiqué la façon dont les réseaux sociaux ont donné une tribune à ce qu’il a décrit comme “des individus malheureux, en colère, méchants, bouleversés, qui se détestent eux-mêmes”, estimant que ces voix ont été amplifiées à un degré malsain.

En ce qui concerne le processus créatif derrière la pochette de Banished By Sin, Benton a expliqué : “La pochette de l’album a été réalisée avec Photoshop et un peu d’intelligence artificielle. C’est un signe de l’époque dans laquelle nous vivons.” Il a souligné que l’utilisation de l’IA dans la création de la pochette était intentionnelle et visait à refléter les avancées technologiques modernes. Benton a établi des parallèles avec l’album Legion de Deicide, sorti en 1992, qui présentait également des illustrations novatrices pour l’époque.

Interview de Glen Benton avec Belgian Jasper :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Deicide
L'actu Death Metal