Impericon Never Say Die! Tour à Pratteln (Live Report)

à 20 h 51 min
Lecture 4 min.
Impericon Never Say Die! Tour à Pratteln (Live Report)
© Japanvibe.net

Nous avons eu le plaisir de nous rendre au concert du Impericon Never Say Die! Tour à Pratteln, en Suisse, dimanche dernier. La soirée était organisée par Avocado Booking et Uncle M que nous tenons à remercier pour l’invitation. Voici notre retour sur l’évènement.

Le Impericon Never Say Die! Tour est une sorte de mini-festival qui a lieu chaque année. Les groupes se produisent tous sur scène le temps d’une soirée, et se déplacent de ville en ville sur une durée d’un mois.

Great American Ghost

Malheureusement, nous avons eu un peu de retard et avons raté le groupe. Donc, on va en profiter tout d’abord pour parler de la salle et du son. La Z7 est plus grande qu’une salle standard, et elle est relativement bien équipée.

Néanmoins, le sol est en béton et aucune surface n’est traitée acoustiquement, ce qui fait que le son laisse souvent à désirer. C’est souvent le cas dans les grands espaces qui n’ont pas été conçus pour être des salles de spectacle au départ.

Alpha Wolf

Pour une entrée en matière, ça pique. Alpha Wolf est un groupe de Metalcore australien super intense. Les riffs étaient lourds, les compositions regorgeaient de breakdowns et de bass drops tous plus intenses que les précédents. Si vous êtes un fan de Metalcore/Metal Moderne, jetez une oreille à Alpha Wolf ci-dessous !

Polar

Polar mélange Metal et Punk Hardcore, agressivité et mélodies criées. Le groupe a réussi à conserver le niveau d’énergie que Alpha Wolf avait créé. Petit bonus, certains des refrains du groupe sont extrêmement efficaces dans un contexte live. Écoutez celui de la chanson Drive ci-dessous !

Our Hollow, Our Home

Our Hollow, Our Home est un groupe de Metalcore britannique. Techniquement, il était le moins carré de la soirée. Néanmoins, les musiciens ont apporté un maximum de bonnes vibrations. Our Hollow, Our Home est encore relativement jeune, et on sent bien qu’il savoure chaque instant qu’il passe sur scène devant ses fans.

King 810

King 810 a délivré le show le plus particulier de la soirée. Le groupe a présenté sa musique sombre basée sur les atrocités commises à Flint aux USA, la ville d’origine du groupe. La représentation torturée de King 810 était pesante et déroutante. On sentait une forte dose de souffrance dans les cris désespérés de David Gunn.

In Hearts Wake

Muni d’un balai et d’un frisbee, le groupe est entré sur scène afin d’interpréter un set énergique. Le bassiste qui se charge aussi des passages chantés était en grande difficulté ce soir là. Hormis ce détail, tout était plaisant. On sentait bien que le groupe s’éclatait sur scène, et qu’il était content d’être là. De plus, les breakdowns avaient un impact incroyable.

Crystal Lake

La soirée s’est terminé avec la puissante performance de Crystal Lake, le premier groupe asiatique à se retrouver en tête d’affiche du Never Say Die! Tour. Le set était très agressif et ne contenait qu’un court interlude afin que le public puisse récupérer un peu son souffle.

Les japonais ont amené un maximum d’énergie, et ont défendu leur dernier album en date intitulé Helix avec force. Aux dernières nouvelles, Crystal Lake sera présent au Hellfest 2020 ! Ne ratez pas le groupe lors de son passage en France l’été prochain.

Photo d’illustration : Japanvibe.net

Restez connectés à MetalZone sur Facebook