🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

Klaus Meine de Scorpions : 11 chansons qui ont changé ma vie

à 11 h 48 min
Lecture 7 min.
Scorpions : La CIA a-t-elle vraiment écrit l'une des plus célèbres chansons du groupe de Hard Rock ?
© Wagner Meier, Getty Images

Dans le cadre de la publication récurrente de Louder intitulée “x albums/chansons qui ont changé ma vie”, Klaus Meine de Scorpions a choisi les 11 chansons qui l’ont façonné, d’Elvis Presley à Deep Purple en passant par Led Zeppelin, Cream et bien d’autres.

Fin avril, les rockers allemands de Scorpions ont sorti une nouvelle chanson intitulée Sign Of Hope. Du reste, actuellement, le groupe travaille sur son nouvel album, et tente de retrouver l’ambiance de Lovedrive, Animal Magnetism et Blackout.

La dernière collection complète de nouveaux enregistrements de Scorpions était Return To Forever, sortie en 2015, comprenant une partie des chansons que le groupe avait dans ses archives depuis les années 80. Il s’agissait de la dernière apparition du batteur de longue date du groupe, James Kottak, qui a été licencié en septembre 2016. Il a depuis été remplacé par Mikkey Dee, ancien de Motörhead.

Elvis Presley – Blue Suede Shoes (1956)

Vous n’entendiez jamais Elvis à la radio en Allemagne quand j’étais jeune, mais nous avons quand même pu le découvrir. Et comme tant d’autres, il m’a ensorcelé. C’est mon disque préféré d’Elvis. Et quand il a fait son retour à Las Vegas après avoir été dans l’armée, cette émission spéciale de télévision était remarquable. Il avait l’air si cool dans son costume. Quel charisme. Dans les années 90, nous avons joué (Marie’s The Name) His Latest Flame lors d’un concert anniversaire d’Elvis à Memphis, et nous avons pu passer du temps en privé à Graceland. Nous y avons rencontré Sam Phillips de Sun Records, et il nous a raconté de belles histoires sur le King.

À lire aussi : Brian "Head" Welch de Korn : "The Real Thing de Faith No More a changé ma vision de la musique"

The Beatles – Twist And Shout (1963)

J’adore les Beatles, et ce morceau m’a fait une grande impression. L’énergie qu’ils avaient sur cette version était incroyable, bien plus que celle des Isley Brothers. La voix de John Lennon était vraiment rude, et j’étais déterminé à imiter ça avec les Mushrooms, mon groupe à l’époque. J’avais l’habitude de m’enrouer en essayant de faire ce que Lennon faisait ici !

The Who – I Can’t Explain (1964)

J’ai découvert les Who très tôt, et les Mushrooms reprenaient certaines de leurs chansons en direct. C’est ma préférée. La combinaison du chant de Roger Daltrey et de la guitare de Pete Townshend est brillante. Scorpions l’a reprise en 1989 pour la compilation Rockers ‘N’ Ballads, et lorsque nous avons participé au concert du Prince’s Trust il y a plusieurs années, Roger était là parce qu’il animait le spectacle. Nous avons donc fait I Can’t Explain lors du soundcheck, et Roger nous a dit qu’il trouvait ça très cool. Ça signifiait beaucoup pour nous.

Simon & Garfunkel – The Sound of Silence (1964)

J’ai toujours aimé les grandes ballades, et celle-ci est l’une des meilleures. Cette chanson a une mélodie si particulière, elle reste avec vous. Simon & Garfunkel a suivi les traces des frères Everley et c’est un excellent exemple. Nous avons joué lors d’un spectacle pour la paix en Corée avec Art Garfunkel il y a quelques années. C’était un événement extraordinaire. L’idée, cependant, était de réunir la Corée du Nord et la Corée du Sud en harmonie – eh bien, ça a échoué !

The Kinks – You Really Got Me (1964)

Rudy (Schenker) et moi avons pu voir les Kinks jouer en direct à Hanovre lorsque ce film est sorti pour la première fois. C’était dans un club appelé Mulleimer, qui signifie “poubelle” en allemand. Quelle éducation de voir comment ils interagissaient avec le public, et quand Dave Davis s’est lancé dans le riff pour cette chanson sur sa Flying V, tout le monde est devenu fou. Un point de repère fantastique dans l’histoire du Rock.

Rolling Stones – The Last Time (1965)

Rudy a toujours été le grand fan des Stones, alors que je préférais les Beatles. Mais ça ne veut pas dire que je n’aimais pas aussi les Stones. Ils étaient, et sont toujours, un grand groupe. Et quelle chanson fantastique, c’est un classique. C’est aussi le premier single que le groupe a sorti, et qui a été écrit par Mick Jagger et Keith Richards, c’était donc un moment historique.

The Mamas & The Papas – California Dreamin’ (1965)

Vivant en Allemagne, la Californie était très éloignée, mais cette chanson l’a rapprochée. Elle nous a donné un aperçu de ce que cela devait être d’être sous le soleil californien dans les années 60, et ça signifiait beaucoup pour les jeunes Allemands comme moi. Quand j’ai entendu la chanson pour la première fois, l’idée d’aller en Californie me semblait ridicule, sans parler de jouer là-bas. Mais ça m’a inspiré, et nous avons fini par le faire.

Jimi Hendrix – Hey Joe (1966)

Je ne peux pas faire une liste comme ça sans mettre Hendrix. La première fois que j’ai entendu la chanson, c’était dans une pile de 10 singles mis sur le fuseau d’un tourne-disque. Quand elle s’est mise en place et que l’aiguille a frappé, ça a bouleversé mon monde. C’était tellement différent de tout ce que j’avais déjà entendu. Vous n’avez pas besoin de moi pour vous dire qu’Hendrix était un génie ; Hey Joe a été ma première expérience avec lui.

Cream – Strange Brew (1967)

Quelle combinaison de talents. Eric Clapton, Jack Bruce, Ginger Baker. C’était un incroyable mélange de capacités musicales. On peut tout entendre sur cette chanson. Ce n’est peut-être pas l’une de leurs plus grandes chansons, mais c’est celle qui m’a vraiment fait découvrir le groupe. La mort de Jack en 2014 a été une grande perte.

Led Zeppelin – Whole Lotta Love (1969)

Ce que Zeppelin a toujours eu et que Scorpions n’a jamais pu égaler, c’est une grande touche de Blues. Vous pouvez sentir ça sur Whole Lotta Love. Nous tous dans le groupe aimons Zeppelin, et avons été énormément influencés par lui. Jimmy Page est venu voir Scorpions lors d’un de nos concerts à l’Hammersmith Odeon, et c’était quelque chose pour nous… Zeppelin a tant fait pour le Hard Rock tel que nous le connaissons, à travers des chansons comme celle-ci.

Deep Purple – Child In Time (1970)

Quand In Rock est sorti, j’ai été très impressionné par le chant de Ian Gillan et sa capacité à crier. C’est une belle chanson, où Gillan commence très haut et va ensuite encore plus haut. Je ne sais pas comment il a fait. Personne d’autre ne faisait ce genre de choses à l’époque. Une performance vraiment mémorable.

Source : Louder

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Rock Scorpions
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Evanescence annonce la date de sortie de The Bitter Truth ; le nouveau single Yeah Right est disponible

Evanescence
The Bitter Truth

Par Kingeddie, le 21/04/2021
Erra annonce les détails de son nouvel album éponyme, et sort le single Divisionary

Erra
Erra

Par Adrien, le 08/03/2021
A Day To Remember prévoit de sortir son nouvel album, You're Welcome, en mars (détails & single)

A Day To Remember
You're Welcome

Par MilkJugg, le 08/03/2021
Plus d'actus sur Scorpions
L'actu Rock