Dez Fafara de DevilDriver déclare que “rien n’a changé” dans sa vie pendant le confinement

à 15 h 03 min
Lecture 2 min.
Dez Fafara de DevilDriver déclare que “rien n’a changé” dans sa vie pendant le confinement
© Stephanie Cabral

Dans une récente interview avec Silver Tiger Media, le leader de DevilDriver, Dez Fafara, a parlé de Dealing With Demons I, la première sortie du groupe depuis Trust No One en 2016.

Il a déclaré :

Le premier single de l’album est Keep Away From Me. Le disque s’appelle Dealing With Demons. C’est une sortie en double volume échelonné. La raison en est que je dois régler beaucoup de problèmes avant de passer à un autre style de paroles. Et la première chanson, Keep Away From Me, traite de l’agoraphobie que j’ai ressentie toute ma vie. Je ne suis donc pas le type qui va aller aux Grammy Awards. Si vous m’invitez à un barbecue et qu’il y a plus de cinq ou dix personnes que je ne connais pas, je vais probablement vous dire que je vais venir, et dix minutes avant, je vais vous appeler et vous raconter des conneries, genre, je ne trouve pas mes clés et que je ne viendrai pas.

En parlant de la façon dont sa vie a changé pendant la crise du coronavirus, Dez a dit :

Rien n’a changé pour moi, à part le fait que je ne peux pas jouer avec mon groupe et que je ne peux pas faire de tournée. Autrement, rien – absolument rien – n’a changé.

Ces dernières années, les musiciens de DevilDriver se sont concentrés sur le double album à venir, Dealing With Demons. Le premier volume de ce double album, Dealing With Demons I, devrait sortir le 9 octobre 2020 via Napalm Records et sera disponible en plusieurs formats.

Dealing With Demons I représente le début d’une purge finale des démons qui ont longtemps hanté la musique de Dez Fafara et de DevilDriver. De l’intro sinistre et inquiétante à l’ouverture explosive et explicite Keep Away From Me, en passant par le poignant Nest Of Vipers et l’imagerie effrayante de Iona, chaque morceau de Dealing With Demons I illustre un démon différent à combattre ou à libérer.

Dez a commenté :

Les sujets de ce double album sont très lourds et très poignants pour moi… Chaque chanson a une signification différente. Keep Away From Me traite de l’agoraphobie, et c’est mon démon numéro un.

DevilDriver – Keep Away From Me :

Source : Blabbermouth

Restez connectés à MetalZone sur Facebook