Alice Cooper : “Je me suis réveillé à 3 heures du matin et il y avait 40 corps qui traînaient autour de moi”

Lecture 5 min.
Alice Cooper : “Je me suis réveillé à 3 heures du matin et il y avait 40 corps qui traînaient autour de moi”
© Rob Fenn

Louder vient de publier quelques extraits d’une interview avec le légendaire rockeur Alice Cooper, présente dans le numéro 322 du magazine Metal Hammer. Découvrez quelques parties traduites ci-dessous !

L’interview est introduite de la manière suivante :

Alice Cooper était là à la naissance du Hard Rock et du Heavy Metal, tapi dans l’ombre comme un spectre malveillant. Des générations de groupes, de Kiss à Marilyn Manson, ont une dette envers le parrain du Shock, tandis que tout le monde, de Anthrax au crooner Pat Boone, a repris ses chansons. Nous entrons sur la pointe des pieds dans sa chambre des horreurs pour demander à l’homme né Vincent Furnier de nous révéler les secrets de ses excès.

À la question de savoir ce qu’il y a de pire dans un groupe, Alice a répondu :

C’est génial de parler aux gens lors d’interviews, mais quand vous avez des jours avec 22 interviews, c’est là que vous commencez à perdre la tête ; vous ne pouvez pas dire les mêmes choses ! Quand nous étions en train de percer en Angleterre, je faisais 20-25 interviews par jour pendant 10 jours d’affilée. Quand je rencontre de jeunes groupes qui ont hâte de percer, je leur dis de faire attention à ce qu’ils souhaitent parce que c’est là que le vrai travail commence.

Ensuite, l’interviewer a voulu savoir quel était le meilleur conseil qu’il avait jamais reçu :

J’ai appris en observant les autres que plus les stars étaient grandes, plus elles étaient sympas. Toutes les personnes que j’ai rencontrées et que j’ai admirées étaient les plus gentilles – les Beatles, Elvis Presley et Salvador Dalí. J’ai toujours pensé que si j’arrivais à leur niveau, la meilleure chose à faire était d’être moi-même et d’être gentil.

Quant à la première fois où il s’est senti comme une rockstar, Alice a déclaré :

Quand tu montes sur scène, tu n’es plus toi-même, tu deviens soudainement un personnage différent. Quand j’ai développé le personnage d’Alice, les gens ont commencé à m’arrêter et à me dire : “Tu es ce type avec le maquillage et le serpent ! Je peux te prendre en photo ?”. Les gens pensent que ça doit être chiant pour moi, mais en réalité je m’inquiète plus du jour où ils ne voudront plus de ma photo.

À la question de savoir s’il a déjà eu de mauvaises expériences avec la drogue, Alice a répondu :

J’étais à une fête à Detroit à l’époque où le THC était une grosse affaire. Tout le monde a pris ces gélules de substance très forte et non coupée, et tout le monde s’est évanoui. Je me suis réveillé à 3 heures du matin et il y avait 40 corps qui traînaient autour de moi, on aurait dit Jonestown. Je pensais que tout le monde était mort, sauf moi ! C’était le milieu de l’hiver, alors j’ai marché dans la neige pendant environ trois kilomètres avec juste une chemise pour redevenir normal. Au moment où je suis revenu, les gens commençaient à se réveiller. C’était vraiment terrifiant !

Lorsque l’interviewer lui a demandé quand il avait pleuré pour la dernière fois, Alice a répondu :

Je ne suis pas très émotionnel à ce niveau là, je suis trop logique donc je cloisonne les choses. Je peux être triste, mais il est très rare que je pleure. La dernière fois, c’était probablement quand mon père est décédé en 1987.

À la question de savoir quelle est sa chanson préférée dans sa setlist, Alice a déclaré :

Poison est l’une de mes chansons préférées. Les gens réagissent aux chansons effrayantes ou aux hymnes entraînants, mais quand vous sortez Poison, qui est assez érotique, c’est un revirement total pour Alice Cooper.

Tout récemment, Alice Cooper a terminé son nouvel album, Detroit Stories. Ce dernier, qui a été produit une fois de plus par Bob Ezrin, collaborateur de longue date d’Alice Cooper, présente des contributions de talents du Michigan tels que Wayne Kramer de MC5, Mark Farner de Grand Funk Railroad et Johnny “Bee” Badanjek de Mitch Ryder & The Detroit Wheels. Ils ont également fait appel aux Detroit Horns et à des chanteurs de Detroit pour s’occuper des backing vocals.

Alice Cooper, qui est né à Detroit sous le nom de Vincent Furnier et qui a déménagé à Phoenix pendant son enfance, a déclaré :

Tous les joueurs de Detroit, qu’ils soient Hard Rock, Punk ou autre, il y a un peu de R&B en eux, parce que c’est Detroit. C’est dans l’ADN.

Le musicien a ajouté qu’il n’y avait pas encore de date de sortie pour Detroit Stories.

Source : Louder

Tags : Rock / Alice Cooper
Restez connectés à MetalZone sur Facebook

News Metal & Rock les plus récentes

En bref
Metallica serait en train de teaser une apparition dans le Howard Stern Show

On dit que Metallica se prépare à faire une apparition dans le Howard Stern Show. Les...

12:26 / / Metallica

Down va faire une “grande annonce” mardi

Down fera une "grande annonce" le mardi 11 août à 19h. Le groupe devrait révéler officiellement...

11:44 / / Down

Un batteur de Metal a survécu à l’explosion massive de Beyrouth : “Je suis reconnaissant à chaque seconde d’être encore en vie…”

Le batteur Bachir Ramadan, du groupe Nervecell, basé à Dubaï (Émirats arabes unis), est l'un...

11:12 /

John Petrucci de Dream Theater ne veut pas que les fans pensent que Mike Portnoy va revenir dans le groupe

Le guitariste de Dream Theater, John Petrucci, sortira son deuxième album solo entièrement...

10:29 / / Dream Theater

L’ancien bassiste de Agnostic Front, Alan Peters, est décédé

L'ancien bassiste de Agnostic Front, Alan Peters (deuxième à partir de la gauche sur la photo...

09:52 / / Agnostic Front

Linkin Park tease un “projet secret” via un nouveau site web interactif

Linkin Park a lancé une sorte d’expérience rétro, virtuelle et interactive via son site...

09:02 / / Linkin Park

En bref
Within The Ruins a presque terminé son nouvel album (Metalcore Progressif)

Le groupe de Metalcore Progressif américain Within The Ruins a presque terminé son nouvel...

08/08 / / Within The Ruins

En bref
Vicky Psarakis de The Agonist partage une reprise de Alexisonfire

Vicky Psarakis, la chanteuse de The Agonist, a partagé une reprise de This Could Be Anywhere in...

08/08 / / The Agonist

L’identité de Tortilla Man de Slipknot semble avoir été confirmée par le magasin officiel du groupe

Le magasin officiel de Slipknot au Royaume-Uni, sur le site web Digital Stores, prend des...

08/08 / / Slipknot

Godsmack pourrait sortir un EP acoustique l’année prochaine

Le frontman de Godsmack, Sully Erna, s'est exprimé lors du podcast Appetite For Distortion sur...

08/08 / / Godsmack