Écoutez les pistes vocales isolées de Painkiller de Judas Priest

à 14 h 55 min
Lecture 2 min.
Écoutez les pistes vocales isolées de Painkiller de Judas Priest
© Theo Wargo, Getty Images

Rob Halford de Judas Priest est connu pour être le “Dieu du Metal”. Tout au long de ses 50 ans de carrière, ce qu’il a fait de sa voix compte parmi les performances les plus incroyables de tout chanteur de Metal.

Vous pouvez trouver certaines pistes vocales isolées de Rob Halford en ligne. Parmi les morceaux disponibles, on remarque l’incontournable Painkiller, qui est sans doute l’une des performances les plus iconiques du Heavy Metal. La version originale est absolument époustouflante, et le fait de savoir que Rob Halford est toujours capable de chanter de cette manière à un an de son 70e anniversaire est démentiel. Écoutez les pistes vocales isolées de Painkiller ci-dessous !

Concernant le nouvel album de Judas Priest, le guitariste Richie Faulkner a récemment dit à Sweetwater qu’il y avait une tonne de nouvelle musique qui circulait, et que les musiciens préféreraient terminer le disque quand ils pourront tous se réunir. Richie a déclaré :

Nous avons écrit en février, avant que la pandémie de coronavirus ne frappe. C’est à ce moment que le virus a fait surface et que Rob et moi avons réussi à rentrer aux États-Unis avant l’entrée en vigueur de la quarantaine. Nous avons réussi à écrire pendant un mois, et nous avons un tas de chansons. Néanmoins, elles ne sont pas du tout terminées. […] Nous attendons juste le moment où nous pourrons nous réunir et commencer à les jouer et à les enregistrer ensemble.

Il y a quelques mois, Judas Priest a repoussé la tournée de son 50e anniversaire à 2021. Cependant, l’année n’est pas complètement gâchée, du moins pas pour Rob Halford, qui sortira le 29 septembre son autobiographie tant attendue de 272 pages, Confess. À ce sujet, le frontman a dit :

Confess est une occasion unique pour moi d’exposer toutes les facettes de ma personnalité. Creuser en profondeur, sans rien à cacher ni à craindre, était à bien des égards excitant, amusant, dérangeant, terrifiant et cathartique. Je n’ai rien retenu. Il est temps pour moi de me confesser…

Judas Priest – Painkiller (Vocal Tracks) :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook