Randy Blythe de Lamb Of God s'inquiète de l'impact des réseaux sociaux sur la jeune génération

à 9 h 08 min
Lecture 5 min.
Randy Blythe de Lamb Of God : "Si les choses tournent mal, je suis prêt à vivre dans les bois"
© Andrew Lipovsky

Dans une toute nouvelle interview avec le podcast The Hardcore Humanism With Dr. Mike, le frontman de Lamb Of God, Randy Blythe, a donné son point de vue sur l’inconvénient bien connu des réseaux sociaux, à savoir la dépendance qu’ils créent.

Il a déclaré :

C’est une chose qui me préoccupe pour la jeune génération, qui a été élevée avec ces choses. Le “Jésus de poche”, comme je l’appelle, le téléphone portable, a tout ce dont vous avez besoin ; c’est votre sauveur. Par exemple, j’ai voyagé dans le monde entier. J’ai visité tous les continents, sauf l’Antarctique. Je peux vous dire qu’il y a une très, très grande différence entre regarder des photos, disons, des Highlands en Écosse, ou regarder un documentaire sur les Highlands en Écosse. Il y a une grande différence entre regarder ça sur un écran et être là-bas. C’est incroyable. Le documentaire vous apprendra des choses, mais ce n’est pas comparable.

Il a ajouté :

Je ne suis pas contre le progrès – je crois qu’Internet est un outil précieux – mais je pense qu’il devrait être utilisé comme un outil, un moyen pour atteindre une fin plutôt que la fin elle-même. Et je pense que c’est un peu, à bien des égards, ce qu’il est devenu, avec les réseaux sociaux et ainsi de suite, les gens qui construisent leur profil et tout ce genre de choses. Et c’est, genre, dans quel but ? Qu’est-ce que cela vous apporte au bout du compte ? Un million de followers sur Instagram. Qu’est-ce que cela vous apporte ? Comment cela se traduit-il dans votre vie par quelque chose de valeur autre que votre popularité sur les téléphones portables [rires].

Randy Blythe a poursuivi en disant que si les réseaux sociaux peuvent être un outil éducatif et de communication précieux, ils peuvent aussi être une immense distraction.

Quand je serai allongé sur mon lit de mort, j’espère que je serai conscient quand je serai en train de mourir – j’espère que je serai éveillé. Je veux vivre cette expérience ; je veux comprendre ce qui se passe, et j’espère que je l’affronterai avec force et courage. Quand je serai allongé sur mon lit de mort et que je penserai à ma vie, je doute que je me dise : “Vous savez, j’aurais vraiment aimé passer plus de temps à regarder mon téléphone portable, à construire mon profil sur les réseaux sociaux”. “J’aurais vraiment aimé être plus souvent sur mon ordinateur à rechercher des images de kangourous sur Google”, ou quoi que ce soit d’autre.

Il a ajouté :

J’aime utiliser ces choses pour m’injecter dans le courant de la vie. J’ai la chance de beaucoup voyager – ou j’avais l’habitude de le faire – avec mon groupe, et quand nous allions dans une ville, j’allais sur Google. Je cherchais des musées, des quartiers intéressants ou des plats locaux. Et puis je mettais le téléphone dans ma poche et j’y allais. Parce que je veux goûter cette nourriture, je veux marcher dans ce musée – je veux voir ces choses. Il y a beaucoup de choses dans ma ville, et je pense que c’est pareil partout, les gens prennent les choses pour acquises, tout devient banal. En ce moment, j’essaie vraiment d’élargir ma perspective sur l’endroit où je vis et d’aller voir des choses que je n’ai pas vues depuis un certain temps ou peut-être de trouver de nouvelles choses – essayer de voir le monde d’une manière différente.

Plus tard ce mois-ci, Lamb Of God proposera aux fans, pour la toute première fois, des représentations en direct du nouvel album éponyme du groupe, acclamé par la critique, et de l’album phare de 2004, Ashes Of The Wake, tous deux présentés en intégralité depuis la ville natale du groupe, Richmond, en Virginie. En tant qu’événements indépendants payants, ces performances seront la seule chance pour Lamb Of God de présenter ces chansons à ses fans cette année – et le groupe est prêt à les interpréter avec un maximum d’intensité.

La première diffusion, prévue pour le vendredi 18 septembre, verra le groupe interpréter en direct, pour la toute première fois, des chansons de son dernier album éponyme. Pour la deuxième diffusion, le vendredi 25 septembre, le groupe interprétera pour la toute première fois l’album révolutionnaire Ashes Of The Wake, certifié or par la RIAA, dans son intégralité. Les deux sets comprendront des rappels, y compris certaines des chansons préférées des fans ainsi que des compositions qui n’ont pas été jouées depuis des années.

Les deux diffusions devraient commencer à 23h, les jours respectifs. Les billets pour le livestream seront à 15 $ par concert ou, pour une durée limitée, à 20 $ pour les deux spectacles et sont en vente dès maintenant sur watch.lamb-of-god.com. Les fans qui achètent un billet pourront regarder la vidéo à la demande en streaming jusqu’à minuit le dimanche. En outre, le groupe proposera des lots de billets et de produits en édition limitée, ainsi qu’un magasin de marchandises exclusif réservé aux détenteurs de billets pendant le streaming.

Pour plus d’informations, notamment sur les billets et les lots de marchandises, rendez-vous sur watch.lamb-of-god.com.

Lamb Of God a sorti son nouvel album éponyme le 19 juin via Epic Records aux États-Unis et Nuclear Blast en Europe. L’opus est arrivé à la 15e place du Billboard 200, avec 30 000 unités vendues lors de sa première semaine de parution (dont 27 000 ventes physiques).

Source : blabbermouth.net