Un métalleux chrétien critique WAP de Cardi B et affirme qu'il ne veut pas que sa petite-fille soit exposée à "ces horreurs"

à 16 h 22 min
Lecture 3 min.
Un métalleux chrétien critique WAP de Cardi B et affirme qu'il ne veut pas que sa petite-fille soit exposée à "ces horreurs"

Michael Sweet, du groupe de Heavy Metal chrétien Stryper, a critiqué la superstar du rap Cardi B, sur les paroles suggestives de son single WAP, disant qu’il ne veut pas que sa petite-fille soit exposée à “ces horreurs”.

WAP a fait ses débuts au sommet du classement du Billboard Hot 100 le mois dernier, battant de nombreux records de streaming et engendrant un “défi de danse” viral sur TikTok. Les paroles de la chanson, qui parlent de la libération sexuelle des femmes (d’une manière très vulgaire et graphique), ont également fait l’objet d’une controverse, plusieurs commentateurs de droite laissant entendre que WAP a été spécifiquement commercialisé auprès des jeunes filles, alors que la cible évidente de la chanson est constituée d’adultes.

M. Sweet a donné son avis sur WAP dans une interview du podcast Cobras & Fire, où le chanteur/guitariste faisait la promotion du nouvel album de Stryper, Even The Devil Believes.

Interrogé par l’animateur Jason “Bakko” Bakken sur son post du 2 septembre sur les réseaux sociaux, dans lequel il a qualifié WAP de “morceau de merde”, M. Sweet a répondu :

Je ne veux pas passer pour un prude ou quelqu’un d’étroit d’esprit, mais je trouve juste intéressant de voir comment, en 2020, nous sommes en train de lutter pour les droits des femmes, comme nous devrions le faire, et vous avez des vidéos comme ça.

Il a poursuivi :

Il y a un moment où il ne s’agit pas de juger, mais de savoir ce qui est bien et ce qui est mal. J’ai une petite-fille qui a probablement entendu cette chanson, et ça m’énerve. Ça m’énerve parce que je ne veux pas que ces horreurs se retrouvent dans les oreilles de ma petite-fille.

Il a ajouté :

Je pense que nous avons une responsabilité en tant qu’artistes, et beaucoup d’artistes franchissent cette ligne. J’ai dit la même chose à propos de Miley Cyrus. Elle était chez Disney – tous ces enfants la regardaient et la suivaient – et maintenant elle “twerk” sur scène… ou je ne sais pas quoi. Je me dis, ne pourrait-elle pas être un petit peu responsable – ne serait-ce qu’un tout petit peu ?

Néanmoins, M. Sweet a déclaré qu’il respectait le droit de Cardi B à s’exprimer librement en tant qu’artiste. Il a dit :

Nous vivons en Amérique – elle peut faire ce qu’elle veut, tout comme moi, en commentant.

Even The Devil Believes est sorti le 4 septembre via Frontiers Music Srl.

Interview de Michael Sweet pour Cobras & Fire :

Source : blabbermouth.net