The Ghost Inside sur le renvoi de Jim Riley : “Avec le recul, nous avons agi avec précipitation et fait le mauvais choix”

à 14 h 05 min
Lecture 5 min.
The Ghost Inside partage un nouveau single, Pressure Point
© Jonathan Weiner

En juin dernier, The Ghost Inside a renvoyé son bassiste Jim Riley à cause de commentaires racistes qu’il a faits il y a plusieurs années. M. Riley a lui-même confirmé les allégations faites contre lui et s’est excusé pour ses actes, qui ont eu lieu en 2014/2015. 

Jim Riley a été interpellé par le batteur de Bracewar, Rashod Jackson, à propos de ce comportement, alors que le groupe avait décidé de lancer un t-shirt au profit du mouvement Black Lives Matter en juin, juste avant la sortie du nouvel album de The Ghost Inside.

Dernièrement, The Ghost Inside est apparu dans un podcast appelé 1333 Days qui retrace la carrière du groupe et les difficultés rencontrées par les musiciens à la suite de leur accident. Un épisode de synthèse de cette série est arrivé avant-hier, le 16 septembre. Ce dernier a révélé que le groupe ne semblait pas sûr d’avoir pris la bonne décision en éjectant M. Riley du groupe.

Le batteur Andrew Tkaczyk a déclaré :

Nous ressentions la pression des fans, des gens sur les réseaux sociaux, et même de certains de nos pairs… Nous avons ressenti la pression, et nous avons pris une décision contre la volonté de notre management et de notre label. Dès que nous avons fait ce post sur le fait que Jim ne faisait plus partie du groupe… ce n’est pas pour que les gens ait pitié ou quoi que ce soit, mais c’est la première fois de ma vie où je n’ai pas mangé pendant deux jours d’affilée – j’ai même vomi par pure anxiété. Jamais de ma vie, même après notre accident de bus, je n’ai ressenti une anxiété d’un tel niveau. Nous avons immédiatement senti que nous avions fait le mauvais choix, et que nous avions eu tort. Nous le savions. Nous parlons encore avec Jim tous les jours depuis. C’est difficile pour moi d’en parler. C’est un sujet tellement sensible.

Andrew a poursuivi :

L’indignation des gens a du sens. Je comprends. Néanmoins, lorsque nous avons réalisé que nous avions commis la pire erreur de la carrière du groupe, il nous a semblé trop tôt pour la corriger ou même l’aborder. Je pense que nous avons tous, pour notre propre santé mentale, dû nous éloigner de cela pendant quelque temps. Je peux vous dire que ce furent les pires mois dont je me souvienne dans l’histoire récente de notre groupe. Nous avons fait de notre mieux pour ignorer les commentaires du genre : “Comment avez-vous pu faire ça à votre frère ?”. C’est très frustrant. Il faut bien comprendre que je connais Jim comme aucun de nos fans ne le connaît. Je me suis réveillé d’un coma de dix jours et Jim me tenait la main à l’hôpital. C’est mon frère.

Il a ajouté :

Nous avons eu beaucoup de mal à supporter cette situation. Je dois l’admettre, on a merdé. Nous sommes juste des personnes comme les autres. On a merdé et c’est tout. Si les gens ne veulent plus soutenir le groupe et tout ça, je comprends et je l’accepte. C’est à chacun de prendre sa décision, mais quoi qu’on ait pu dire, le plus important, c’est que Jim reste notre frère.

Le bassite/guitariste Chris Davis a ajouté :

Avec le recul, nous avons agi avec précipitation et fait le mauvais choix. C’est tellement difficile de comprendre toute la gymnastique mentale qu’il faut faire dans une telle situation, sous pression, et combien il est difficile de traiter tout ce qui vous arrive en même temps. Il est si facile de prendre la mauvaise décision en se basant uniquement sur les pressions de ce qui se passe sur Internet.

De son côté, Jim Riley a déclaré :

Rétrospectivement, c’est 20/20. Il est facile aujourd’hui de regarder en arrière et de dire que nous aurions pu gérer les choses différemment, que nous aurions pu dire les choses différemment, mais ce n’était pas le cas sur le moment. Nous avons discuté à cinq et j’ai dit aux gars : “Vous quatre devez prendre cette décision ; c’est mon problème, je dois être celui qui gère les répercussions de tout cela et en assumer la responsabilité”. J’avais l’impression qu’il n’était pas juste que tout le groupe soit entraîné vers le bas, surtout le jour de la sortie de cet album. […] J’ai dit aux gars que je me retirerais volontiers du groupe si c’était ce qu’il fallait pour que The Ghost Inside puisse aller de l’avant. Sur le moment, j’ai vraiment eu l’impression que c’était la seule décision qui pouvait être prise. Si nous avions senti qu’il y avait une autre façon d’aborder ce problème, nous l’aurions fait. Ce n’était pas le cas.

Le statut actuel de Jim Riley dans le groupe n’a pas été abordé. Le nouvel album du groupe, The Ghost Inside, est sorti le 5 juin 2020 via Epitaph Records.

The Ghost Inside – Aftermath :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook