Kirk Hammett raconte comment Jimi Hendrix a accidentellement inventé Metallica

à 16 h 10 min
Lecture 4 min.
Kirk Hammett raconte comment Jimi Hendrix a accidentellement inventé Metallica
© Ed Caraeff/Morgan Media/Getty Images

Dans son nouveau livre, l’auteur Greg Prato dresse un tableau de l’impact et de l’influence de Jimi Hendrix sur la musique – des années 1970 à aujourd’hui – grâce à une série d’entretiens avec certains des musiciens qu’Hendrix a inspirés au fil des ans.

Ci-dessous, Kirk Hammett de Metallica raconte la première fois où il a écouté Hendrix, et comment son obsession pour Purple Haze l’a conduit à un amour durable pour la guitare, son premier groupe, et au développement des facultés dont il a eu besoin pour devenir l’un des membres du plus grand groupe de Metal de la planète.

Il a déclaré :

La première fois que j’ai entendu Jimi Hendrix, j’étais trop jeune pour savoir quel âge j’avais ! Mon frère aîné – qui a onze ans de plus que moi – avait les trois premiers albums. Je me souviens très bien de Are You Experienced et Axis – à cause des pochettes. Étant enfant, j’essayais de comprendre les images. Je m’asseyais et je les regardais pendant que la musique passait en fond. Je devais avoir cinq ou six ans. Quand j’ai vu Jimi sur la pochette, je me souviens avoir pensé : “C’est vraiment un look exotique”. Puis, j’ai regardé la pochette de Axis, et j’ai vu tous ces visages et ces créatures exotiques – en fait, c’est une image hindoue.

Il a poursuivi :

Sept ou huit ans plus tard, je suis allé voir Led Zeppelin à Day On The Green, c’était en 1977. Judas Priest a ouvert le concert, puis Rick Derringer a joué… et il y a eu une longue attente avant que Led Zeppelin n’arrive. La raison de cette attente était que John Bonham s’est battu avec les agents de sécurité de Bill Graham en coulisses et les flics sont arrivés. On a dû attendre 90 minutes, c’était long… Mais pendant ces 90 minutes, je me souviens qu’ils passaient des chansons sur la sono. Puis, une chanson particulière est arrivée, et je me suis dit : “Je connais cette chanson !”. Je regardais autour de moi pour voir si quelqu’un d’autre la connaissait. J’ai demandé au frère aîné d’un de mes amis s’il la connaissait. Et il m’a répondu : “C’est Purple Haze de Jimi Hendrix, mec”. La dernière fois que j’avais entendu cette chanson, j’avais cinq ou six ans. Après le concert de Led Zeppelin, je suis allé acheter Are You Experienced et Woodstock. J’avais quatorze ans. C’était comme… une révélation. Je poursuivais déjà mes propres goûts – ma propre esthétique musicale à ce moment-là. Et Jimi Hendrix est tombé en plein milieu de cette esthétique – qui était un penchant pour le Hard Rock. Vous savez, Led Zeppelin, Deep Purple, Black Sabbath, Aerosmith – ce genre de choses.

Il a ajouté :

Théoriquement, on peut dire que Purple Haze est l’une des premières chansons que j’ai entendues. Et vous savez ce qui m’a le plus fait réagir ? Le son de la guitare. Une Strat et un Marshall – ça m’a vraiment touché. Et aussi, l’intro… c’est tellement diabolique ! Quand j’ai commencé la guitare, Purple Haze a été la première chanson que j’ai apprise à jouer. Cependant, je n’arrivais pas à sonner comme l’originale, quelque chose clochait… jusqu’à ce que je me rende compte que je jouais la partie de basse.

C’est ainsi que Kirk a commencé à vouloir jouer dans un groupe :

Donc, j’ai appris à jouer Purple Haze – et je l’ai apprise de façon complètement erronée. Mais c’est ce qui arrive quand on commence à apprendre à jouer de la guitare. Je me souviens être allé à l’école le lendemain et avoir dit à mes amis : “Je pense que je peux jouer Purple Haze maintenant… on devrait former un groupe !”. Et tout le monde était partant. […] J’ai joué Purple Haze tous les jours pendant les trois mois qui ont suivi, en essayant de l’améliorer sans cesse et en essayant de faire le solo. Petit à petit, je trouvais une note par-ci, une phrase par-là, et j’ai commencé à me diversifier sur d’autres chansons de Are You Experienced qui faisaient partie de mes compétences – avant que Jimi ne commence à devenir plus sophistiqué dans ses accords et ses structures, ses harmonies et ses textures. C’était une introduction parfaite pour moi.

Le livre de Greg Prato, Avatar Of The Electric Guitar : The Genius Of Jimi Hendrix, est disponible dès maintenant.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook