Adrian Smith de Iron Maiden parle de sa lutte contre la dépression : “Je ne veux pas que les gens aient pitié de moi”

à 15 h 05 min
Lecture 2 min.
Adrian Smith de Iron Maiden parle de sa lutte contre la dépression : "Je ne veux pas que les gens aient pitié de moi"
© Mick Hutson, Getty Images

Le guitariste de Iron Maiden, Adrian Smith, a passé la majeure partie des années 80 à faire face à la dépression.

Le musicien a récemment révélé à Metal Hammer que le succès croissant du groupe avait contribué à ses problèmes, et l’avait conduit à une période de surconsommation d’alcool et de drogues pour l’aider à surmonter ses démons. Il a déclaré :

Je ne veux pas que les gens aient pitié de moi. Cependant, la dépression était une caractéristique des années 1980 pour moi. Le dernier concert que j’ai fait avant de rejoindre Iron Maiden était dans un pub à Londres. Je me souviens d’être monté dans le bus avec ma pédale wah-wah dans un sac Tesco, d’avoir joué ce concert, puis d’avoir fait un énorme concert avec Iron Maiden juste après. C’était un sacré saut !

Il a poursuivi :

J’ai réussi avec beaucoup de bravade à faire la première tournée, puis ça a commencé à me travailler un peu – les gens paient beaucoup d’argent pour nous voir et il y a beaucoup de grands musiciens, ce qui veut dire que c’est très compétitif. Quand nous avons explosé en Amérique, les choses ont vraiment empiré avec l’alcool et la drogue. Je m’en servais comme d’une béquille… mais vous devez faire face à ces choses, et le fait de savoir cela maintenant signifie que je n’ai plus les mêmes difficultés. Cela fait partie du processus d’apprentissage.

Adrian Smith a récemment publié Monsters of River and Rock, un livre sur sa vie de musicien et sa passion pour la pêche. Le mois dernier, il a raconté qu’il avait un jour abandonné ce passe-temps parce qu’il ne pensait pas qu’il convenait à une rock star.

Je ne pouvais pas imaginer que Ritchie Blackmore essayait d’attraper des carpes.

Il a ensuite réalisé que la pêche l’aidait à gérer son “anxiété sociale”.

C’est bon pour l’esprit. Comme Billy Connolly l’a dit un jour : “La pêche est une méditation avec un petit twist”. Le style de vie “avion, bus, hôtel” est parfois un peu trop drainant, alors c’est bien de sortir à la campagne et de libérer son esprit, de faire le tri dans sa tête.

Source : ultimateclassicrock.com
Restez connectés à MetalZone sur Facebook
Articles les plus récents
L'actu Heavy Metal
Plus d'actus sur Iron Maiden
Articles les plus vus