Corey Taylor (Slipknot/Stone Sour) : “Les tatouages au visage sont l’équivalent des piercings aux tétons d’il y a 20 ou 30 ans”

à 13 h 19 min
Lecture 2 min.
Corey Taylor (Slipknot/Stone Sour) : "Les tatouages au visage sont l'équivalent des piercings aux tétons d'il y a 20 ou 30 ans"

Dans une nouvelle interview accordée au magazine GQ [via Blabbermouth], Corey Taylor, le frontman de Slipknot et Stone Sour, a été interrogé sur la possibilité de se faire tatouer le visage.

Il a répondu :

Je ne le ferai jamais. Je comprends, vous savez. Un tatouage au visage n’est pas différent d’un piercing aux tétons d’il y a 20 ans ou 30 ans. Le problème c’est que vous finissez par ressembler à un carnet de notes merdique du lycée.

Si des personnalités comme Mike Tyson et Tekashi 6ix9ine se sont fait tatouer le visage depuis plusieurs années, ces derniers mois, plus de stars que jamais se sont fait tatouer les joues et le front, notamment le batteur de Mötley Crüe, Tommy Lee, le rappeur Post Malone et le mannequin Amber Rose.

Récemment, Ozzy Osbourne a également déclaré qu’il ne se ferait “jamais” tatouer le visage, en expliquant :

Tout ce qui se trouve au-dessus du col devrait être interdit. Pour être honnête, ça vous donne l’air sale.

L’année dernière, le guitariste de Slayer et Exodus, Gary Holt, s’est dit alarmé par le nombre de jeunes artistes de rap qui se font tatouer le visage.

C’est à ça que ressemblaient les mecs quand ils s’évanouissaient dans le bus – on les décorait au marqueur. Et maintenant, c’est à ça qu’ils ressemblent exprès. C’est dingue.

Il y a quelque temps, le rappeur Post Malone s’est fait tatouer une scie circulaire dégoulinante de sang. Il a aussi ajouté les mots “Always Tired” sous chacun de ses yeux. En début d’année, Post Malone s’est exprimé sur ses nombreux tatouages, disant à GQ Style qu’il y a plus que l’esthétique.

Je suis un bâtard hideux. Je me suis donc dit que j’allais me faire tatouer quelque chose de cool pour pouvoir me regarder et me dire : “T’as l’air cool, gamin”, et avoir un minimum de confiance en moi, quand il s’agit de mon apparence.

Interview de Corey Taylor pour GQ :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook