Don Airey, de Deep Purple, dit qu'il a joué de la basse sur l'album Painkiller de Judas Priest

à 14 h 42 min
Lecture 3 min.
Don Airey, de Deep Purple, dit qu'il a joué de la basse sur l'album Painkiller de Judas Priest
© Deep Purple

Le claviériste de Deep Purple, Don Airey, a révélé qu’il avait joué de la basse sur l’album Painkiller de Judas Priest.

Don Airey parle de son travail sur Painkiller

Il a déjà été rapporté que Don Airey avait enregistré les claviers présents sur les chansons Painkiller, A Touch Of Evil et Living Bad Dreams, mais il n’avait jamais parlé publiquement du fait qu’il avait également joué de la basse sur le disque de 1990.

Dans une interview avec le magazine AntiHero, Don Airey a parlé de ses contributions aux claviers :

[Les musiciens de Judas Priest] étaient si inquiets qu’ils ne m’ont même pas accordé de crédit sur l’album. Cependant, ils m’ont payé, ce sont des gens d’honneur. Painkiller est un album merveilleux.

Selon M. Airey, le batteur de Judas Priest, Scott Travis, a “fait un faux pas” en disant que Don jouait aussi de la basse sur le disque.

Toutes les parties de basse sont jouées par moi sur le mini – c’est la basse [du synthé] Moog sur tout l’album. La basse de Ian Hill [le bassiste de Judas Priest] était aussi mélangée sur certaines parties.

Il a expliqué :

À l’époque, Ian n’était pas très bien, donc il n’était pas aux sessions. Alors on m’a fait faire toute la basse, et ils l’ont gardée. C’était un drôle de travail. Je n’ai eu à jouer des vraies lignes de clavier que sur un seul morceau – et je ne me souviens même plus du morceau… J’ai lu hier qu’ils avaient dit [que je jouais de la basse sur ce morceau]. Je n’en avais jamais parlé avant. Je tiens à dire que c’était un album passionnant à faire. Ce sont des gens merveilleux à côtoyer.

À lire aussi : Slipknot : De nouvelles figurines Pop! Rocks sont disponibles en pré-commande

Les dernières nouvelles de Deep Purple & Judas Priest

Le dernier album en date de Deep Purple, Whoosh!, est sorti le 7 août via earMUSIC. L’album a de nouveau été dirigé par le producteur canadien Bob Ezrin (KissPink FloydAlice Cooper), qui a également travaillé sur les deux derniers opus studio de Deep Purple, Now What?! (2013) et Infinite (2017).

Aux dernières nouvelles, Judas Priest attend de pouvoir se réunir pour enregistrer son nouvel album en bonne et due forme. Le chanteur Rob Halford a récemment dit que les nouvelles chansons de Judas Priest étaient “monstrueuses” :

Je pense que nous avons reçu un grand pouvoir de la part de nos fans en faisant presque trois fois le tour du monde avec Firepower. J’estime que nous avons apporté ce pouvoir avec nous en studio, lors des sessions d’écriture. Certaines des chansons que j’ai ici sur mon téléphone – croyez-le ou non, tout est sur mon téléphone – elles sont monstrueuses. Même à un stade très brut et primitif, elles sont géniales – elles sont vraiment, vraiment bonnes.

Tags : Rock Deep Purple
Source : blabbermouth.net