Corey Taylor : "Si je m'inquiétais de ce que les fans de Slipknot pensent de CMFT, je ne l'aurais pas fait"

à 16 h 24 min
Lecture 4 min.
Corey Taylor (Slipknot/Stone Sour) a mis aux enchères 10 guitares signées et un piano à queue pour une œuvre de bienfaisance
© Ashley Osborn

Corey Taylor, le frontman de Slipknot et Stone Sour, a récemment réalisé une interview avec Classic Rock pour LouderSound.com.

Lors de cette interview, Corey a abordé divers sujets allant de son premier album solo, CMFT, à sa vie personnelle, en passant par les difficultés qu’il a rencontrées lors du confinement.

Corey Taylor parle de CMFT

L’interviewer a voulu savoir si cela dérangeait Corey que tous les fans de Slipknot n’apprécient pas CMFT. Le chanteur a répondu :

Je m’en fiche. Je voulais faire un album qui me représente. Je suis un mec de quarante-six ans qui fait ça depuis plus de vingt ans. Si des personnes plus jeunes que moi l’apprécient, je serai comblé. Sinon, ce n’est pas grave. Si je m’étais mis à m’inquiéter de ce que les fans de Slipknot diraient, je ne l’aurais probablement pas enregistré.

À lire aussi : Fallujah accueille un nouveau membre au sein du groupe

Corey Taylor sur le confinement

Sachant que le confinement a été (et est toujours dans certains pays) une période éprouvante pour les toxicomanes, on a demandé à Corey comment la situation l’avait affecté en tant que personne et en tant que père. Il a déclaré :

En gros, je pense à tout ce que je voulais quand j’étais enfant, et je le fais pour mes enfants. Je n’ai rencontré mon père qu’à l’âge de trente ans. Ma mère est une sorte de cauchemar parfois. Je voulais donc m’assurer que je serais là pour mes enfants. J’essaie de m’assurer qu’ils n’auront pas à se soucier d’où viendra la nourriture, d’où viendront leurs vêtements. C’est une situation délicate, car vous pouvez parfois vouloir surcompenser et gâter vos enfants. Je ne veux pas que cela arrive non plus. C’est une question d’équilibre.

Une anecdote sur son ancien travail dans un sex shop

Plus tard dans l’interview, le journaliste est revenu sur le passé de Corey et sur l’époque où il travaillait dans un sex shop au début de la vingtaine. On lui a demandé ce qu’il avait appris de cette expérience. Il a dit :

J’ai appris que ma tante n’avait pas réalisé que je travaillais là-bas ! Elle est entrée dans le magasin à 12h30, j’étais près du comptoir, et je n’avais jamais vu le visage de quelqu’un devenir aussi blanc jusqu’à ce moment. Elle était toute gênée : “Oh, je me suis perdue, heu…”. C’est Des Moines. Si vous vous perdez à Des Moines, il n’y a plus d’espoir pour vous [rires].

Il a poursuivi :

Honnêtement, c’était le travail le plus amusant que j’ai jamais eu. Je continue de dire que je vais écrire un livre sur mes expériences là-bas. Vous pensez qu’il y a des gens bizarres à L.A. ? Essayez d’être un fou à Des Moines, en Iowa, à l’époque. Il y avait beaucoup de gens bizarres, et ils venaient tous dans ma boutique… C’était une sacrée période de ma vie !

Corey Taylor a sorti son premier album solo, CMFT, le 2 octobre via Roadrunner Records. Il a enregistré cet opus avec son groupe solo composé de Jason Christopher à la basse, Dustin Schoenhofer à la batterie, et Zach Throne et Christian Martucci à la guitare. CMFT a été réalisé au studio d’enregistrement The Hideout de Kevin Churko à Las Vegas avec le producteur Jay Ruston, qui a déjà travaillé avec Anthrax, Steel Panther et Stone Sour, entre autres.

Du reste, le musicien a récemment mis en ligne une vidéo live de sa chanson Samantha’s Gone. Regardez-la ci-dessous !

Corey Taylor – Samantha’s Gone [LIVE at The Forum] :

Source : loudersound.com