🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

Brian Johnson de AC/DC sur le succès massif de Back In Black : "C'est un peu effrayant"

à 14 h 32 min
Lecture 5 min.
Brian Johnson de AC/DC explique pourquoi il porte toujours sa casquette emblématique
© Josh Cheuse

Le chanteur de AC/DC, Brian Johnson, dit qu’il n’arrive toujours pas à se faire à l’idée que cela fait 40 ans que le groupe a enregistré son album culte Back In Black.

Le 25 juillet 1980, AC/DC a sorti Back In Black aux États-Unis, suivi par la sortie de l’album au Royaume-Uni le 31 juillet. C’est le premier album du groupe sans le chanteur Bon Scott, qui était mort quelques mois plus tôt après s’être évanoui et s’être étouffé dans son propre vomi à la suite d’une longue nuit de beuverie.

Le groupe a rapidement décidé de continuer et a engagé Brian Johnson du groupe Geordie pour prendre la relève au chant, et ils se sont rendus aux Bahamas pendant environ six semaines pour faire l’album. AC/DC avait gagné beaucoup de fans en Amérique avant la mort de Bon Scott, mais personne ne savait comment Back In Black serait accueilli.

Lors d’une nouvelle interview avec Pierre Robert de WMMR, on a demandé à Brian comment il voyait l’incroyable succès de Back In Black, avec du recul – le disque ayant été certifié par la Recording Industry Association Of America pour des ventes supérieures à 25 millions d’exemplaires rien qu’en Amérique. Il a répondu :

C’est un peu effrayant. Je n’étais qu’un travailleur. Quand je suis arrivé aux Bahamas, Malcolm et Angus [Young], les guitaristes de AC/DC, sont venus me voir et m’ont dit : “Au fait, tu sais écrire des paroles ?”. Et j’ai répondu : “Eh bien, je vais essayer”. Le premier soir, ils m’ont apporté un bloc-notes et un stylo, ainsi qu’un petit lecteur de cassettes. Et ils m’ont dit : “Cette chanson, c’est un morceau très basique”. C’était You Shook Me All Night Long. Ils m’ont donné le titre – ils ont dit : “Ça s’appelle “Shook Me All Night Long”. Et j’ai dit : “Wow, c’est une longue chanson”, alors que c’était juste un enregistrement de base. À ce jour, Angus affirme toujours que c’était Back In Black [sur lequel nous avons travaillé en premier]. [Rires] Mais je me souviens que c’était Shook Me All Night Long.

Il a poursuivi :

Je me souviens avoir pensé : “Qu’est-ce que j’ai à perdre ? J’ai une semaine de vacances aux Bahamas, au moins”. J’ai écrit les paroles en 20 minutes environ – honnêtement – et je me suis dit : “C’est bon”. J’ai apporté la chanson le lendemain et ils m’ont dit : “Chante ce que tu as écrit”. Et ce qu’il y a sur l’album, c’est en gros [ce que j’ai chanté] ce jour là. Dès que j’ai fini, j’ai dit : “C’est une bonne petite chanson”. Et puis est arrivé Back In Black, qui était fascinante, parce que je ne savais pas que je pouvais soutenir des notes comme ça. C’est Mutt Lange, le producteur, qui m’a dit : “Chante plus fort. Je t’ai entendu le faire”. Et j’ai dit : “Je vais essayer”. Et c’était comme si on me libérait d’une camisole de force – une fois que j’ai découvert que je pouvais le faire, j’ai dit : “Wow ! C’est tout simplement [incroyable]”. Et j’avais envie de le faire tout le temps. Il a dû me contenir, et me calmer un peu. C’était une chose merveilleuse de découvrir que j’étais capable de faire cela- même à 32 ans. Pour moi, c’était du passé, et je ne pensais pas que je trouverais un jour un travail dans un groupe de Rock & Roll à 32 ans. […] Ça allait de mieux en mieux au fil des semaines avec ces nouvelles chansons.

Brian Johnson a également parlé de la première fois qu’il a entendu l’album Back In Black terminé.

Nous avions un budget très serré, et je devais quitter [le studio aux Bahamas] rapidement. Donc dès que vous aviez terminé, [les gens du label] vous mettaient dans un avion pour économiser de l’argent avec les installations où vous étiez logés, etc. Je suis rentré chez moi, et j’ai dit : “Je crois que je viens de faire un disque”.  Il n’était même pas encore mixé. Il a fallu encore six semaines à deux mois avant que j’en obtienne une copie qui est arrivée par la poste. Je n’avais pas de tourne-disque dans la maison. Je l’ai apporté chez un ami – le guitariste de Geordie ; il avait un tourne-disque – et nous avons mis Hells Bells. À peine au bout de quelques mesures, il m’a dit : “Non, ça ne marchera jamais. Allez, prenons une pinte”. Il a dit : “Tu chantes trop fort. Ce n’est pas toi”. Et j’ai eu le coeur brisé. Je me suis dit : “Oh, mon Dieu”. Je suis allé au pub et j’ai noyé mon chagrin. Mais au final, tout s’est fantastiquement bien passé.

Il a ajouté :

Je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée que cela fait 40 ans. Et nous pouvons toujours chanter [ces chansons] sur scène. C’est merveilleux.

Back in Black a été disque de platine pour la première fois en octobre 1980. Selon la RIAA, Back In Black est le quatrième album le plus vendu de tous les temps.

Back In Black comprend les singles You Shook Me All Night Long, qui a atteint la 35e place du classement du Billboard Hot 100, et Back In Black, qui a atteint la 37e place.

Malgré son succès massif, il n’a jamais dépassé la quatrième place du classement des albums. L’album suivant du groupe, For Those About To Rock, a atteint la première place.

Back In Black a été produit par Robert “Mutt” Lange, qui a ensuite produit Def Leppard, Foreigner, The Cars et Brian Adams.

En 2012, Back In Black a été ajouté à la collection légendaire du Grammy Hall of Fame de la Recording Academy.

L’année dernière, AC/DC a lancé une gamme de nouveaux produits pour célébrer le 40e anniversaire de Back In Black.

Interview de Brian Johnson avec Pierre Robert de WMMR :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Rock AC/DC
Source : blabbermouth.net