Tentez de gagner un exemplaire de SM2 de Metallica !

L'ancien batteur de AC/DC explique ce qu'Angus et Malcolm n'aimaient pas dans son jeu, et parle de la raison de son départ soudain

à 12 h 09 min
Lecture 3 min.

Au cours d’une conversation avec Andrew DiCecco (via UG), le batteur Chris Slade a parlé de son entrée dans AC/DC en 1989 pour ce qui est devenu un mandat de cinq ans, et de sa participation à l’album The Razors Edge de 1990.

Sur son entrée dans le groupe et The Razors Edge

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait de sa performance sur The Razors Edge et s’il avait eu besoin d’une période d’adaptation au moment de son arrivée au sein du groupe, Slade a répondu : “Oui, dès le départ. George [Young] est venu et a dit : ‘Ne fais pas tous ces trucs compliqués’.

À la batterie, vous pouvez jouer un peu avant ou un peu après le backbeat, et Angus et Mal n’aimaient pas ça – ils voulaient juste que je joue sur le rythme, très carré, très droit. Et, c’était un gros challenge.

Beaucoup de gens se contentent de jouer droit, mais là d’où je viens, dans les années 60 et 70, il y avait toujours cette sorte de sensation de jazz. Il fallait que la caisse claire soit en retrait, c’est-à-dire qu’elle se trouve derrière le rythme. Parfois, les gens appellent ça le ‘lazy snare’, aux États-Unis, ils appellent ça le ‘pocket playing’.

En fait, je me souviens que Michael Schenker m’a posé une question à ce sujet une fois. Il m’a dit : ‘Tu pourrais jouer de façon moins décontractée ?’. Et j’ai répondu : ‘Tu sais, Michael, je ne pense pas que je puisse. Je pense qu’il m’est impossible de jouer autrement qu’en étant en retrait’. Au départ, je n’y arrivais pas – et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Ça vous donne une idée des exigences de AC/DC au niveau de la batterie.

À lire aussi : Twisted Sister : Les membres du groupe continuent de faire monter la pression au sujet d'une éventuelle reformation !

Sur son départ de AC/DC

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il avait quitté le groupe la première fois, Slade a expliqué : “On faisait des démos à Londres, juste Angus, Malcolm et moi-même. Ça a duré des mois, en fait.

Malcolm m’a appelé pour me dire : ‘Tu n’as rien fait de mal, mais on va réessayer avec Phil [Rudd]’. Et je me suis dit, ‘Wow, d’où est-ce que ça sort ?’. Ça venait de nulle part, et j’ai démissionné sur le champ. J’ai dit, ‘On ne change pas une équipe qui gagne’.

Il a dit, ‘Oh, on va te garder et continuer à te payer’. J’ai dit, ‘Non. Je ne suis pas intéressé. On ne change pas une équipe qui gagne’. Et c’est vrai.

C’est Malcolm lui-même qui m’a appelé, et ce n’était pas facile pour lui, bien sûr. Si j’avais été mon propre père, j’aurais dit : ‘Reste dans le groupe. Ils ont déjà dit qu’ils te voulaient’… [mais j’ai décidé de partir]. Malcolm m’a dit, ‘On ne sait même pas si [Rudd] est disponible’. J’ai dit : ‘C’est votre problème maintenant, les gars, désolé’. C’était probablement un peu stupide de ma part ou un excès de colère, mais je n’aime pas être utilisé.

J’ai entendu des histoires horribles sur d’autres batteurs dans différents groupes à qui on disait tout le temps quoi faire. Et j’avais peur de ne pas être capable de supporter ça.

AC/DC – Live At Grammy Awards 2015 :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Rock AC/DC
Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur AC/DC
L'actu Rock