Les reviews utilisateurs sont de retour !

Angus Young de AC/DC sur les débuts du groupe : "Il y avait très peu de bon Rock solide qui plaisait à la jeunesse de l'époque"

à 20 h 02 min
Lecture 3 min.
Le producteur Rick Rubin admet que travailler avec AC/DC n'était pas une bonne expérience : "C'était bizarre"
© Photography Stock Ruiz / Shutterstock.com

Dans une interview récemment publiée en ligne, tirée du numéro d’avril 2003 du magazine Guitar World, les frères Young de AC/DC ont répondu à diverses questions concernant leur carrière, leur musique, leur son et bien plus encore.

Lorsqu’on leur a demandé s’ils avaient une vision claire de ce qu’ils voulaient pour AC/DC dès le début, Angus a répondu (tel que traduit par MetalZone.fr) : “Je suppose que c’était plus le truc de Mal[com Young, guitariste rythmique].”

“Quand je me suis retrouvé avec lui pour la première fois, je lui ai demandé : ‘Qu’est-ce qu’on va jouer ?’. Et il m’a répondu : ‘C’est évident, qu’est-ce qui manque ?’. Et moi, bien sûr, j’ai répondu : ‘Je ne sais pas’. J’étais aussi déconcerté que tout le monde ! Et il a répondu : ‘Un bon groupe de Hard Rock‘. Parce que ça semblait être une période morte, à en juger par ce qu’on entendait sur les radios locales en Australie et aussi ce qui venait d’Angleterre et d’Europe.”

“Bien sûr, il y avait les Rolling Stones et Led Zeppelin, mais il y avait très peu de bon Rock solide qui plaisait à la jeunesse de l’époque. Et on l’a tout de suite remarqué quand on a commencé à jouer. Les gens venaient en masse, juste grâce au bouche à oreille.”

Lorsqu’on lui a demandé si l’on pouvait dire que la “deuxième phase” de leur carrière n’était pas l’arrivée de Brian Johnson au chant sur Back in Black, mais la création de Highway to Hell avec le producteur Robert John “Mutt” Lange, Angus a répondu : “Je suis d’accord.”

“Pour le groupe, et surtout pour moi et Malcolm, George nous a guidés dès notre plus jeune âge. Quand nous étions jeunes, il nous emmenait souvent au studio d’enregistrement et nous montrait comment les choses fonctionnaient. Il savait qu’il était très important pour nous d’aller dans un studio et de voir comment tout marchait, et de voir des gens jouer de la guitare, etc.”

Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait une certaine appréhension à travailler avec Mutt, qui à l’époque n’était pas connu pour produire des groupes de Hard Rock, Angus a expliqué : “Bien sûr. Nous étions très méfiants à l’idée de travailler avec quelqu’un de nouveau.”

“À un moment donné, nous nous sommes demandé s’il y avait quelqu’un d’autre que [nos anciens producteurs] qui pouvait rendre justice à notre musique. Certaines des choses que nous entendions sur la façon dont les autres producteurs travaillaient… on se disait : ‘Bon sang, c’est trop extravagant’.”

“Nous entendions parler de producteurs qui prenaient des groupes et les mettaient dans un manoir pendant deux ans. Et c’était quelque chose que nous ne voulions pas… Donc nous étions assez nerveux.”

Le dernier album de AC/DC, Power Up, est sorti en novembre 2020.

Power Up a atterri à la première place dans 18 pays, notamment aux États-Unis, où il s’est vendu à plus de 117 000 exemplaires la première semaine.

AC/DC – Highway to Hell :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Rock AC/DC
Source : guitarworld.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Quantum Leap

Gus G.
Quantum Leap

Par Kingeddie, le 19/01/2022
album-metallica-the-black-album

Metallica
Metallica (The Black Album)

Par David110869, le 15/12/2021
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Plus d'actus sur AC/DC
L'actu Rock