"Ma réputation a été ruinée" ; Zack Hansen, ex-guitariste de The Word Alive, nie les allégations de violence domestique

à 15 h 03 min
Lecture 4 min.
The Word Alive annonce son nouvel album, Hard Reset, et publie le single Slow Burn
© Wolfe Eliot (Presse)

Zack Hansen, l’ancien guitariste de The Word Alive, a publié une déclaration concernant les graves allégations de violence domestique formulées par son ex-petite amie. À la lumière de ces accusations, Hansen a annoncé son départ temporaire du groupe pour se concentrer sur des questions personnelles, mais le groupe a depuis décidé de se séparer de lui.

La controverse a commencé lorsque des vidéos postées par l’ancienne compagne de Hansen ont fait surface sur les réseaux sociaux, montrant des interactions inquiétantes entre les deux. En réponse, The Word Alive a fait savoir qu’il s’opposait fermement à toute forme d’abus domestique, ce qui l’a conduit à mettre fin à l’engagement de Hansen dans le groupe.

M. Hansen s’est maintenant exprimé, niant avec véhémence les allégations et donnant sa version des faits. Il a reconnu la nature tumultueuse de sa relation de trois ans, mais a insisté sur le fait qu’il n’avait jamais eu de comportement abusif. Dans sa déclaration, Hansen a décrit la relation comme étant de plus en plus volatile, ce qui a finalement nécessité son départ.

“Je tiens à préciser que je n’ai JAMAIS abusé de qui que ce soit, en particulier d’une femme, et que je ne le ferais jamais”, a écrit Hansen. “Toutes les filles avec qui je suis sorti ou avec qui j’ai eu une relation peuvent le confirmer.”

Hansen a décrit des incidents au cours desquels il s’est senti victime d’une agression. Il a affirmé que son ex-petite amie avait exclu ses propres actes d’agression des vidéos partagées en ligne. “J’ai été poussé contre le mur, j’ai reçu des coups de poing, j’ai été étranglé et, oui, on m’a craché dessus. J’ai gardé les mains le long du corps et, par frustration, je lui ai craché dessus dans l’espoir de mettre fin à l’agression”, a-t-il expliqué.

Il a également raconté une occasion où son ex-petite amie l’aurait empêché de quitter la maison, ce qui l’a amené à tenter désespérément de s’enfuir par une fenêtre. Hansen a souligné qu’il disposait de preuves, notamment de textes et de vidéos, pour étayer son récit des événements.

Le guitariste a exprimé sa détresse face à l’impact de ces allégations sur sa vie et sa carrière. “Depuis qu’elle et ses amis ont décidé de publier ces allégations fictives, on m’a demandé de me retirer du groupe que j’ai fondé et que je chéris, j’ai perdu d’autres contrats et j’ai reçu toutes sortes d’insultes en ligne, y compris des menaces de mort, et très certainement, ma réputation a été ruinée”, a-t-il déclaré.

Reconnaissant la complexité de la situation, Hansen s’est engagé à rechercher une aide professionnelle pour mieux comprendre son rôle dans cette relation instable. “Je suis tout à fait conscient qu’il faut être deux pour créer une relation instable et je chercherai une aide professionnelle pour comprendre mon rôle et devenir une meilleure personne et un meilleur partenaire”, a-t-il déclaré.

Hansen s’est également engagé à laver son nom et à demander des comptes à ceux qu’il estime responsables de la diffamation dont il fait l’objet. “J’ai hâte de laver mon nom et de demander des comptes à ceux qui sont responsables de cette fausse attaque contre qui je suis et ce que j’ai toujours défendu”, a-t-il affirmé. “Je vais prendre des mesures pour mettre fin à la campagne de diffamation menée contre moi et je poursuivrai toutes les personnes impliquées, y compris mon ex et ses amis qui répandent des mensonges.”

The Word Alive n’a pas encore commenté la suite de l’affaire. Pendant ce temps, Hansen se concentre sur la résolution des problèmes juridiques et personnels découlant de ces allégations.

Post de Zack Hansen :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur The Word Alive
L'actu Metalcore