Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

à 11 h 34 min
Lecture 22 min.
Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition
© Tetralens
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O

Je ne vais pas vous proposer un roman en sept volumes pour vous restituer l’événement, dont je me remets encore, cependant nous parlons ici de quelques jours hors du temps, qui peuvent difficilement être résumés en trois lignes.

La XVème édition du Hellfest, institution du monde du Metal, s’annonçait déjà très particulière, d’une part en raison du contexte des deux années d’interruption forcée, et d’autre part, de l’annonce d’une double édition, avec des affiches à donner des palpitations à tout amateur de musique extrême qui se respecte, pour les deux week-ends.

Bien entendu, je n’envisageais pas d’être ailleurs qu’à Clisson la deuxième quinzaine de juin 2022.

Texte et photos par Tetralens (tetralens.com)

Jeudi 16

À l’approche du site, Clisson est (dès le jeudi 16) noyé sous une marée humaine et décoré aux couleurs de “l’enfer”. Les visages sont joyeux malgré les températures très élevées, et les paquets portés par certains sont volumineux, tous entassés sur le parking ouest (nouveauté 2022 à saluer) qui au départ ne proposait que de faibles rotations de navettes.

Les choses se passent relativement bien au vu du contexte, hormis pour une ou deux personnes isolées déjà en PLS sous la tente des pompiers avant la mise en place des bracelets qui semble prendre plus d’1h voire 1h30.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Le supermarché Leclerc accueille le “festival en off” et s’est transformé une nouvelle fois pour l’occasion en une véritable annexe du Hellfest.

Le village Hell City Square à l’entrée rassemble une multitude de bars, de magasins, de stands, l’Extreme Market et permet d’accéder au Metal Corner agrandi.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

De la bouche d’un festivalier, la soirée de lancement a rarement été aussi fréquentée ! En approchant de la scène Metal Corner, j’aperçois les files d’attente pour le muscadet ou la bière, mais dans une ambiance de partage sans bousculade.

J’ai vu deux groupes ce soir-là, Chef and The Gang, (le groupe avec Phillipe Etchebest à la batterie) qui au-delà des clameurs amusées de la foule – “Phillipe, on a faim !” – a proposé une performance bien ficelée avec un catalogue de reprises de classiques du Rock, avec notamment une belle maîtrise vocale, pour un agréable moment festif.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Nanowar of Steel, que j’attendais, a ensuite joué une performance sans grande énergie, avec quelques problèmes de son, mais contrebalancée par des costumes amusants et un bel échange avec le public pour des cours d’italien accélérés !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

La soirée se termine pour moi par un très bon bobun, bienvenu pour mon seul repas de la journée à 23h30 !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Vendredi 17

Les festivaliers, de retour sur le site sous une chaleur écrasante, après avoir passé une bonne nuit de sommeil, sont globalement dans les starting blocks pour l’ouverture de la cathédrale le matin. Seul problème, il y a une certaine attente à l’entrée “avec bracelets”, plus longue que pour les nouveaux arrivants ! Probablement un problème technique avec les scans qui sera résolu rapidement.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Pour commencer la journée, c’est sous l’Altar que je découvre Shade and Dust, un groupe nantais arrivé là, certes par le tremplin The Voice of Hell, mais surtout grâce à son talent mis à profit sur un Death Metal super propre et efficace, servi par un collectif plein d’entrain.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Étape suivante sur la mainstage avec Frog Leap, un groupe norvégien spécialisé dans les reprises metal de toutes sortes de tubes. Des musiciens (et un type avec une tête de lapin, chauffeur de crash barrière) qui ne se prennent pas au sérieux et répandent une ambiance sympathique.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

J’enchaîne avec Laura Cox, pour un moment de blues rock délivré par cette guitariste française et sa bande. La performance est plutôt bien accueillie par la foule.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Entre deux sets, le public a le plaisir d’être aspergé par un jet d’eau provenant de la fosse. Même si ce n’est pas optimal pour la planète, c’est plutôt bienvenu et intelligent pour la survie des personnes en plein dessèchement sous la canicule…

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Toujours sur la scène principale, la fin de matinée se déroule avec le set de Ferocious Dog, qui apporte avec sa bonne humeur l’originalité de son Punk Rock à caractère folklorique/celtique.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Après un court passage par la buvette (canicule oblige), qui me fait malheureusement rater Ego Kill Talent, je me dirige sous la tente de la scène Temple pour le concert de Mephorash. Je découvre l’univers quasi intemporel de ce groupe suédois de Black Metal (dit “orthodoxe”). L’ensemble des membres propose au-delà d’un style musical, une représentation à l’atmosphère pesante et une imagerie très particulière depuis l’anonymat de leurs costumes, capuchons et masques.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je retourne à la fournaise, c’est-à-dire à l’espace des scènes principales, cette fois pour la performance de Leprous. Les Norvégiens portant haut les couleurs du Metal Progressif ont ravi la foule avec leur empreinte musicale, (malgré un léger problème de retransmission sonore) marquée par une complexité intéressante, mais qui diffuse aussi de belles lignes mélodiques, portées par la voix d’Einar Solberg, qui rendent l’ensemble accrocheur. Une belle performance.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je retourne dans l’ombre du Temple pour voir ce que Seth, un groupe français de death/black metal, peut faire en live. Eh bien, je dois dire qu’il est assez facile de se laisser embarquer par le groupe, à l’image du large public présent devant la scène ! Joli jeu de lumières et sublimes costumes de “messe noire” en prime.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Le milieu de l’après-midi voit le devant de la mainstage se densifier, notamment le temps de Shinedown et de leur Metal Alternatif. En pleine forme comme à leur habitude, ils jouent une setlist composée de classiques tels que Sound of Madness, Second Chance, et Monsters, mélangés à des titres de leur dernier album Planet Zero, notamment le titre éponyme. Brent Smith a beaucoup interagi avec le public et a clôturé le set avec son traditionnel “until next time”.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

C’est au tour de Frank Carter et ses Rattlesnakes de déchaîner la foule à Clisson ! Une énergie incroyable, une attitude à la fois de showman et de mec naturel, tous tatouages dehors, le punk rocker se livre pendant la performance a une immersion à l’intérieur du public – enfin plutôt sur le public – et propose un circle pit exclusivement féminin.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Encore une fois, dilemme rencontré tout au long du festival, le choix cornélien entre tel et tel groupe… Voir l’intégralité du concert d’un groupe, mais manquer la performance d’un autre au même moment ? Ou voir la moitié de deux performances ? Difficile de choisir…

En fin d’après-midi, avec la fatigue qui s’installe, je choisis de m’arrêter sous la tente de la Valley, où les festivaliers jonchent le sol dans une ambiance très “peace and love”.

Par ailleurs, je suis ravie de voir que Black Mountain est programmé cette année. Les Canadiens nous offrent un très beau set rock, plus stoner que psychédélique, avec un rendu aussi propre que les versions studio, avec le supplément d’âme et d’ambiance que l’on peut attendre d’une performance live. Je suis conquise.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

J’arrive devant la mainstage où Opeth est encore en train de jouer ses derniers titres. Le public de connaisseurs est là, néanmoins, je trouve du peu que je vois, que ça sonne un peu plat, sans grande énergie malgré une maîtrise technique indéniable.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

À la fin, des mouvements de foule réaniment l’espace, indiquant le changement radical de style musical – et donc de public – qui s’annonce…

The Offspring est sur le point de monter sur scène, et les quadragénaires nostalgiques sont sur le point de s’installer. J’avoue que j’étais un peu inquiète, mais j’avais tort. Pendant les trois premières chansons où j’attends mon droit d’entrer dans la fosse, non seulement la foule devient immense, mais Dexter Holland, Noodles et leurs acolytes offrent un show punk rock très dynamique, avec un bon niveau vocal, et des chansons reprises avec plaisir par la foule.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je vois rapidement une partie du set de Mastodon, à un moment un peu taciturne apparemment (car les festivaliers m’en diront beaucoup de bien), mais je remarque néanmoins que le public est parsemé de personnes en pleine sieste.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

La suite du programme ? Les Dropkick Murphys. Toujours aussi populaires, les gars de Boston nous livrent l’ambiance d’un pub irlandais géant à domicile, nous étourdissant de leur punk celtique et de leur indéniable vigueur scénique !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je m’éclipse néanmoins avant la fin, pour assister à la fin de la performance de Primordial sur la scène Temple. J’ai du mal à m’approcher pour voir les Irlandais, mais je peux voir et entendre le concert sur l’écran géant, et j’apprécie ce black metal polymorphe, tantôt rageur, tantôt aux accents pagan.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Sur la scène d’à côté, l’Altar, At The Gates s’apprête à envoyer son death metal dans nos oreilles. Bon, peut-être pas avec l’intensité de leurs débuts, mais la foule se régale tout de même de la performance puissante des Suédois.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Attention, poids lourds en approche ! Five Finger Death Punch prend possession de la deuxième scène principale, et l’esplanade est noire de monde bien au-delà de la régie.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Le signe infini de l’album F8 surplombe la scène et les musiciens offrent une performance tout feu tout flamme, avec un Ivan Moody très en forme ! Un grand choix de titres dont des classiques comme Remember Everything ou Jekyll and Hyde, mais aussi des titres de F8 dont A Little Off Today. À un moment donné, le frontman désigne un enfant dans la foule pour lui donner son propre masque avec “la main rouge”, pour célébrer “la nouvelle génération”. Un très beau concert.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Difficile de passer après une telle performance, seul un groupe avec une aura aussi importante que Deftones pouvait relever le défi. Et c’est plutôt réussi. Le public est en tout cas au rendez-vous. Chino Moreno et consorts prennent possession non seulement de la scène mais aussi de tout l’espace du Hellfest. Bien sûr le début du set est marqué par une playlist plutôt calme, mais je me dis que je peux mourir tranquille, j’ai pris ma claque sur l’interprétation live de Change (qui a réveillé tout le monde) ! Seul petit bémol, une voix peut être un peu fatiguée sur certaines notes, mais un show sublime dans son ensemble.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

La soirée se termine pour moi sur la performance de Volbeat, dont l’écran géant diffuse beaucoup de lumière et de couleurs mais prend presque trop de place à mon goût par rapport à la performance elle-même, avec un jeu et des paroles un peu récités. Les Danois ont déjà été plus en forme que cela et le style metal/rockabilly qui enflamme toujours la foule ne me touche pas autant ce soir.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Samedi 18

Ce matin-là, pas question d’arriver en retard, la journée commence par la performance du groupe Fire From The Gods d’Austin, au Texas, que j’avais hâte de voir en live. Et je n’étais pas la seule, tant de monde à 11h du matin, ce n’est pas un hasard. Sous la chaleur torride du milieu de matinée, le site est bien rempli.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

AJ Channer et ses amis prennent possession de la mainstage avec leur rap metal pour un set magnifique, honorant l’image même de l’unité par la musique, notamment avec le titre FU2 joué avec le rappeur Hyro The Hero en invité. AJ s’adresse à la foule et la remercie, lui confiant son rêve d’enfant de jouer au Hellfest, qui est devenu réalité ce jour-là.

When I was a kid, I dreamed of playing this festival one day, now it’s a dream come true, thanks Hellfest!

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Il descend dans la fosse à la fin du show pour saluer le public et serrer des mains. En plus d’un réel succès, Fire From The Gods nous réchauffe le cœur avec une attitude formidable.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

La matinée se poursuit avec le groupe britannique Invisions en grande forme. Ben Ville et son groupe se sentent visiblement très bien sur une grande scène. Vu récemment à Lyon en première partie d’Ice Nine Kills, j’ai trouvé la restitution des différents instruments et la qualité générale bien meilleure ici.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Après une petite pause pour manger, je retourne sur la piste, cette fois sous la tente de la scène Valley, un choix étrange d’ailleurs, pour le set très attendu de Me And That Man, le projet parallèle du frontman de Behemoth, Nergal, démarré en 2017 en collaboration avec John Porter. La ligne musicale de blues/folk sombre (inspirée par Cohen/Cash entre autres) est superbement restituée en live et j’apprécie particulièrement My Church is Black. Seul regret, je ne vois que la toute fin du set de Soen, qui était visiblement fantastique lui aussi.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

En revanche, je suis là pour immortaliser la performance de Skillet sur scène. John Cooper en tête, le groupe de Memphis a concocté une setlist adaptée au Hellfest. Bien sûr, on peut entendre les influences pop ici et là, mais dans l’ensemble, c’est une performance très énergique et inspirée. Korey Cooper est impressionnante à la guitare, avec sa superbe PRS, et que dire de Jen Ledger qui déchire à la batterie !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Petit moment de découverte à la Valley. Je me suis laissée tenter par le groupe islandais The Vintage Caravan, pour un rock psychédélique livré avec un look sixties et un style oscillant parfois vers le stoner ou le blues. Un show agréable qui se laisse écouter.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Retour aux choses sérieuses, très sérieuses même, avec Heaven Shall Burn. Oui, je sais, ce n’est pas bien d’avoir des favoris… tant pis j’assume. Du Deathcore en mainstage, c’est déjà bien, mais en plus, avec ces surdoués qui ont mis le feu à Clisson, c’était exceptionnel. Un seul reproche : 45 minutes, c’est vraiment trop court ! Marcus Bischoff en particulier se donne à fond, laissant tomber sa chemise rouge très vite en début de set, et va faire un petit slam pour la forme à la fin du concert.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Changement radical d’atmosphère avec Alestorm – radical on vous dit. Le public change rapidement de visage, et les bateaux gonflables et autres sirènes font leur apparition (même un drapeau à l’effigie de Nicolas Cage, je n’ai pas compris…). Les pirates écossais, accompagnés d’un canard géant sur scène pour l’occasion, déroulent une setlist dans une ambiance très festive. Mais c’est difficile de passer après Heaven Shall Burn quand même.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Retour au frais (tout relatif) à la scène Temple pour voir les finlandais d’Ensiferum nous convertir, pour ceux qui ne le seraient pas encore, à leur Folk Metal, lui aussi festif tout en offrant des riffs puissants. Je suis heureuse de voir Endromeda en live (du dernier album), et je souris lorsque Sami Hinkka et sa pêche incomparable, Petri Lindroos et son flegme, et les autres musiciens, entament In My Sword I Trust, déclenchant la liesse du public et le début du drakkar humain improvisé. Pendant ce temps, Megadeth jouait sur la scène principale et rendait beaucoup de gens heureux.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Juste à côté, sur la scène Altar, le ton est moins festif, mais le niveau d’exigence est tout aussi intense. Le public attend le Thrash Metal puissant de Sepultura, qui donne tout. Alors qu’un moshpit se forme devant la scène, l’incompréhension court sur les lèvres quant au choix de l’Altar pour un groupe aussi populaire. La foule est facilement le double ou plus du chapiteau susmentionné… pourquoi pas une scène principale ? Cela mis à part, c’est un véritable succès.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

La soirée se poursuit vers la mainstage où la population change radicalement en vue de la performance de Deep Purple. Quelques visiteurs “d’un jour”, venus faire une cure de jouvence, viennent grossir les rangs d’un public qui reste assez éclectique. Un peu lent par moments sur le plan vocal, mais dans l’ensemble un grand show, des lumières de scène intéressantes et de superbes solos de guitare signés Simon McBride !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je m’éclipse à nouveau jusqu’à la scène Temple pour assister à la performance intimiste de Skáld qui nous sert un très beau moment de musique neo-folk/pagan. Les Français nous plongent dans leur univers intemporel et leur performance est superbement mise en scène.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Ma soirée se termine sur le show de heavy pop des suédois de Ghost, avec certes un Tobias Forge pas au mieux de sa forme sur le plan vocal, mais un show de grande qualité, avec une mise en scène magistrale, et une ambiance très chaleureuse au sein du public.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Ce samedi avec une fréquentation importante, mais dans une ambiance sympa, se termine avec un Airbourne très énergique apparemment (que je verrai le week-end suivant), et l’arrivée de quelques gouttes qui amorcent la baisse de température du lendemain.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Dimanche 19

On commence la journée sous un léger crachin mais du baume au cœur. Et on commence en français, et en Warzone, avec le collectif hardcore/Metalcore enrichi au metal industriel : Glassbone. De la puissance à coup sûr, de la gloire bientôt je pense… un son rageur mais plein de bonnes “vibes” qui transforme la foule en un moshpit furieux au petit matin !

Hadrien s’adresse à la foule :

Il y a eu des commentaires sur des filles pas très habillées ; un peu de tolérance les gars, elles ont juste trop chaud, comme nous tous. Allez, moshez maintenant !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Du coup, je reste dans la Warzone, pour continuer avec le set de Landmvrks. Le groupe marseillais, qui a tourné presque non-stop depuis le début de l’année, est venu donner une leçon de metalcore à Clisson. Florent Salfati, Nicolas Exposito et les autres membres sont tous en pleine forme en ce dimanche matin et provoquent du headbanging à profusion dans la foule.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je me dépêche de ne pas manquer la performance d’Ingested sous la tente de l’Altar. Guturalité, brutalité, riffs acérés, un son qui tache en somme. Le deathcore brutal des gars de Manchester ne laisse aucun répit aux imprudents qui sont tombés là par hasard.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Changement total d’ambiance pour l’étape suivante, à savoir Lacuna Coil qui nous offre un grand moment de metal gothique atmosphérique à la sauce italienne en mainstage. Malgré l’équilibrage voix/instruments un peu incertain au tout début, il est vite compensé par les deux voix fantastiques de Cristina et Andrea !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Mon passage dans la fosse se fait sur le titre Trip the Darkness ! Je dois vous avouer que j’ai eu beaucoup de mal à rester insensible. Un superbe set, sublimé par la percée d’une agréable éclaircie et d’une petite brise.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Toujours sur la mainstage, nous voyageons néanmoins car c’est au tour des Finlandais de Battle Beast de nous divertir avec leur Power Metal épique. Et pour ce qui est de la mise en scène, ils savent y faire. Noora Louhimo est énergique et les musiciens sont tous en pleine forme. Mais je reste peu emballée par le choix des chansons présentées.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Je regrette presque d’avoir à m’alimenter car je suis obligée d’écouter de loin le set des Français de Regarde Les Hommes Tomber.

Je prends ensuite ma petite revanche personnelle en allant voir Monuments sur la scène Altar (trop petite pour la très grande foule). Par deux fois, j’ai raté la performance du groupe britannique lors de festivals, alors là je n’avais pas le droit d’être malade ou absente pour une raison stupide. Je ne suis pas déçue du résultat. L’équilibre entre l’empreinte rythmique du metal progressif et la complexité et la puissance du metalcore foudroyant est impeccable. Les derniers changements de line-up auraient pu être une source d’inquiétude… Laissez-moi vous dire que non seulement Andy Cizek fait le boulot, mais que la performance live de John Browne (guitare), Mike Malyan (batterie), et Adam Swan (basse) notamment sur les morceaux du dernier album, In Stasis (un petit bijou au passage), est très convaincante.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

La prochaine étape pour moi est le set TRÈS attendu de Jinjer. À la fois par les festivaliers, mais aussi par les autres artistes et les techniciens qui assistent en nombre à la performance depuis les côtés de la scène principale. Les Ukrainiens avaient confirmé leur arrivée quelques semaines seulement avant le festival. Les désormais ambassadeurs de la culture ukrainienne, autorisés par le Ministère de la Culture à quitter le pays malgré la guerre, sont accueillis par des ovations chaleureuses, des t-shirts ou des drapeaux aux symboles équivoques. Tatiana et ses acolytes offrent une belle performance, d’anthologie vu le contexte, et émouvante de surcroît, notamment lorsqu’elle prend la parole pour remercier le “monde civilisé” pour le soutien apporté à son pays.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Le début de la soirée accueille Down et sa force distillée dans la chaleur poisseuse du stoner/sludge de la Nouvelle-Orléans. Phil Anselmo est au top de sa forme et l’ensemble du groupe a une belle présence scénique, bien qu’elle soit assez minimaliste. Une performance très agréable et incontournable qui a séduit un grand nombre de personnes dans la foule.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Les esprits s’échauffent un peu, les rangs se resserrent sur la pelouse du Hellfest, Korn va commencer sa performance à 20h30. L’impatience se lit sur les visages, et dès le début du concert, elle est remplacée par une quasi-vénération et les paroles des chansons scandées par cœur. Jonathan Davis, Brian “Head” Welch, et toute la bande offrent un très beau moment de Nu Metal, enfin j’aurais presque envie de dire “Korn Metal”, car personne ne leur ressemble.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Cependant, je m’éclipse vers la Warzone, pour assister au set d’un groupe que j’affectionne tout particulièrement, While She Sleeps. L’ambiance est incroyable, l’énergie débordante, les titres tous plus forts les uns que les autres, comme Silence Speaks sous la lumière chaude du soir, et son riff entêtant qui emplit les lieux… Mon seul regret, je suis arrivée trop tard pour assister à Sleeps Society, le titre avec lequel ils ont débuté leur set. Un groupe comme celui-là mérite un concert beaucoup plus long… Je prendrai ma revanche en septembre lors de leur tournée européenne !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

J’espère que le public français a enfin compris à qui nous avons affaire maintenant !

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

J’aperçois une partie de la performance de Judas Priest avec Rob Halford qui montre tout son charisme de showman, mais je préfère retourner au Temple pour le concert d’Alcest à l’ambiance intimiste, nous offrant un beau – très beau – show avec leur blackgaze/post-black metal atmosphérique… totalement unique. J’avoue avoir l’œil humide lorsque Neige et ses comparses jouent Sapphire.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Après un rapide coup d’œil à l’extérieur, le devant de la mainstage est plein de monde, pour assister à la performance de Gojira. Depuis la forêt, le son est un peu plus doux, et les lumières moins vives, et cela me permet d’apprécier Stranded et d’autres titres du célèbre groupe de Metal Français, particulièrement ceux du dernier album Fortitude.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Oh, et au fait, M. Duplantier a pu fêter son anniversaire en beauté sur scène ce jour-là ; plutôt pas mal.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Ma soirée se termine dans la Warzone (j’ai hésité avec Watain sur la scène Temple) pour le set surexcité de Sick Of It All, avec une vue sur le feu d’artifice surprise à travers les barbelés de la clôture… Oui, oui, le feu d’artifice annulé le samedi (en raison du risque d’incendie dû au sol trop sec) a finalement eu lieu à la fin du premier week-end du Hellfest.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Cette première partie de la XVe édition se termine en beauté avec une fréquentation annoncée de 180 000 personnes sur le premier week-end, et une ambiance communautaire incomparable, une très bonne gestion par les équipes d’organisation, notamment de la canicule, et le travail incroyable des bénévoles.

Hellfest 2022 : Un retour plutôt exhaustif sur la première partie de la colossale XVe édition

Suite au prochain épisode…

À propos de Tetralens

Cet article a été rédigé par Tetralens, qui est également la propriétaire de toutes les photos que vous avez vues ci-dessus.

Tetralens est une photographe basée à Paris. Si vous souhaitez discuter avec elle de son travail et/ou collaborer avec elle, vous trouverez toutes ses informations ci-dessous !

TETRAlens rassemble toutes les expressions de mon travail photographique, récent ou datant de plusieurs années. J’y présente principalement un extrait de mes captures de concerts live, essentiellement issus de la scène Metal et Rock, ainsi qu’un petit aperçu de mes autres sujets photographiques, tels que les paysages, les détails et l’architecture. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu capturer à travers mon objectif ce que mes yeux voulaient immortaliser : le tranchant d’une lumière, la force d’un instant, la douceur d’un regard, l’énergie d’un moment, ces choses qui rendent le monde plus beau. Depuis mon plus jeune âge, cette passion m’a suivi dans mon quotidien ou dans mes voyages, mes yeux regardant constamment la nature, les villes et les gens comme une source d’inspiration pour nourrir mon expression artistique. Le canal le plus emblématique étant la musique live, les événements à travers lesquels l’humain est un vecteur des vibrations les plus positives.

Solar Guitars: Guitares 100% Metal! Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Texas Flood

Stevie Ray Vaughan
Texas Flood

Par Kingeddie, le 28/09/2022
Si on avait besoin d'une cinquième saison

Harmonium
Si on avait besoin d'une cinquième saison

Par tetsuo_shima_73, le 28/09/2022
Paranoid

Black Sabbath
Paranoid

Par TonyOsbourne13, le 27/09/2022
Plus d'actus sur Hellfest
L'actu Heavy Metal