Les reviews utilisateurs sont de retour !

Metallica : L’histoire derrière Master Of Puppets

à 18 h 26 min
Lecture 5 min.
Metallica : L’histoire derrière Master Of Puppets

Kerrang! a récemment publié un article sur la manière dont Metallica a poursuivi sa quête de la suprématie du Metal en créant son imposant troisième album, Master Of Puppets. Nous vous avons traduit l’histoire derrière ce classique ! Découvrez tout ça ci-dessous. 

L’histoire derrière Master Of Puppets

Le 31 août 1985, Metallica s’est produit au Colisée du comté d’Oakland-Alameda dans le cadre du festival Day On The Green de cet été-là. Sur une affiche couronnée par Scorpions, les neuf chansons du groupe, jouées en début d’après-midi, ont été accueillies avec un enthousiasme inhabituel par un public de 60 000 personnes. Mais cette année-là, le véritable accomplissement a eu lieu à une autre adresse à Oakland. Depuis la fin de leur tournée en tête d’affiche avec Armored Saint en mars, le quatuor d’East Bay avait passé les mois les plus chauds de l’année dans le garage du 3132 Carlson Boulevard, également connu sous le nom de MetalliMansion, à écrire son troisième album.

Flemming Rasmussen, le producteur de Master Of Puppets, et le fondateur des studios Sweet Silence à Copenhague, au Danemark, a déclaré :

Je pense qu’il y a fort à parier que Lars a persuadé le reste du groupe qu’ils devaient enregistrer le nouvel album à Sweet Silence.

L’amélioration de la situation financière du groupe a permis à Metallica d’avoir un logement décent. Le batteur partageait une suite junior avec James Hetfield, tandis que Kirk Hammett était logé chez Cliff Burton. Désormais sous contrat avec Elektra Records – bien qu’au Royaume-Uni, Master Of Puppets allait émerger via le label indépendant Music For Nations – et avec le management du poids lourd de l’organisation Q Prime, Metallica disposait à la fois de temps et de ressources. Ayant besoin d’une nouvelle caisse claire, Lars Ulrich a pu emprunter une Black Beauty – un excellent modèle – à un autre client de Q Prime, Rick Allen, le batteur de Def Leppard, qui à l’époque se remettait d’un accident dans lequel il avait perdu un bras.

Malgré leur hébergement de qualité, les membres de Metallica dînaient souvent chez leur producteur avant le début des sessions d’enregistrements. Flemming Rasmussen se souvient de Cliff Burton et de ses cheveux longs, qui baissait la tête dans son assiette à tel point que “vous ne pouviez plus voir la nourriture, ni son visage”. Une solution à ce problème a été trouvée par la femme de Flemming, Pernille, qui a acheté des chouchous que les membres du groupe portaient pendant qu’ils mangeaient.

Dans les confins de Sweet Silence, Metallica a construit Master Of Puppets en expérimentant, notamment avec la lecture de bandes à l’envers, un effet que l’on peut entendre sur les houles inquiétantes qui ouvrent Damage Incorporated, le morceau de clôture de l’album. Flemming Rasmussen se souvient d’avoir été impressionné par les progrès techniques que le groupe avait réalisés depuis l’enregistrement de Ride The Lightning, en particulier l’avancée du très controversé Lars Ulrich. À la guitare rythmique, la compétence et la précision de James Hetfield ont laissé le producteur sous le charme. Chacune des chansons de Master Of Puppets comporte au moins six parties de guitare identiques, superposées de manière à épaissir le son de l’album. Chacune d’entre elles a été enregistrée séparément, au lieu de superposer une même piste plusieurs fois, comme c’est la norme. À ce sujet, le producteur a déclaré :

Je n’ai jamais rien vu de tel depuis, et je ne m’attends pas à que ça arrive à nouveau.

Alors que l’album touchait à sa fin et que le travail du bassiste était terminé, Cliff Burton a quitté Copenhague plus tôt que prévu afin de retrouver une vie familiale qui lui manquait beaucoup. Inévitablement, le dernier membre de Metallica à quitter son poste a été Lars Ulrich, qui est resté au Danemark jusqu’au 27 décembre afin de superviser les derniers overdubs du disque.

Sorti au Royaume-Uni le 7 mars, Master Of Puppets est entré dans les hit-parades britanniques à la 41e place, un chiffre qui dément aujourd’hui son statut légendaire. Aux États-Unis, l’opus est entré à la 29e place du Billboard 200. Dans les années qui ont suivi, le troisième album de Metallica s’est vendu à près de dix millions d’exemplaires dans le monde entier.

Le groupe a passé l’été en tant qu’invité spécial d’Ozzy Osbourne lors de sa tournée américaine Ultimate Sin. Après six mois de tournée, le groupe a été réuni par le co-gérant Cliff Burnstein dans sa loge au Coliseum à Hampton, en Virginie. Cliff Burnstein avait des nouvelles pour eux qu’il a livrées de manière directe. Ses protégés avaient gagné suffisamment d’argent pour que chacun d’entre eux puisse maintenant se permettre d’acheter une maison…

À lire aussi : Regardez Tool jouer Culling Voices en direct pour la première fois (avec Danny Carey à la guitare)

Metallica – Master Of Puppets :

Source : Kerrang!

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Quantum Leap

Gus G.
Quantum Leap

Par Kingeddie, le 19/01/2022
album-metallica-the-black-album

Metallica
Metallica (The Black Album)

Par David110869, le 15/12/2021
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Plus d'actus sur Metallica
L'actu Heavy Metal