Björn "Speed" Strid de Soilwork : "N'essayez jamais de soigner une gueule de bois avec de l'alcool"

à 16 h 09 min
Lecture 5 min.
Björn "Speed" Strid de Soilwork : "N'essayez jamais de soigner une gueule de bois avec de l'alcool"
© Nuclear Blast

Louder vient de publier quelques extraits d’une interview avec Björn “Speed” Strid, le frontman de Soilwork et de The Night Flight Orchestra, présente dans un numéro du magazine Metal Hammer. Découvrez quelques parties traduites ci-dessous !

L’interview est introduite de la manière suivante :

Il aime Frank Sinatra et a pleuré devant Bohemian Rhapsody – entrez dans l’esprit de Björn “Speed” Strid de Soilwork.

Björn “Speed” Strid est le chanteur de Soilwork, le groupe de Death Metal Mélodique suédois qu’il a co-fondé en 1995. Le 11e album du groupe, Verkligheten, est sorti en 2019. Speed est également à la tête du groupe de Rock nommé The Night Flight Orchestra, qui a pour thème les années 80.

À la question de savoir ce qu’il y a de pire dans un groupe, Björn a répondu :

Eh bien, les voyages ne sont plus aussi amusants qu’ils l’étaient quand j’avais 25 ans. Les vols et les enregistrements sont le pire maintenant – personne ne m’y a préparé ! Il fut un temps où l’on avait hâte de prendre la route ; j’ai encore ce sentiment parfois, mais quand on y va, on se souvient de ce que c’est. Heureusement, il y a tant de moments forts de la tournée qui vous permettent de rester sur la bonne voie.

Ensuite, l’interviewer a voulu savoir quel était le meilleur conseil qu’il avait jamais reçu :

N’essayez jamais de soigner une gueule de bois avec de l’alcool. C’est très efficace au début, mais vous recevez une gifle à la fin. Si ce n’est pas le lendemain, ce sera trois semaines plus tard.

Quant à la première fois où il s’est senti comme une rockstar, Björn a déclaré :

Quand nous sommes arrivés au Japon. C’était à un stade précoce de notre carrière, après le premier album. Avant cela, je n’avais fait que des vols en Suède et puis soudainement, nous étions à bord d’un Boeing 747 pour le Japon. Ensuite, nous sommes arrivés à l’aéroport où des fans fous nous attendaient. Ils savaient où nous vivons et dans quelle chambre nous logions. Tout ça était surréaliste. Une fois, j’étais en vacances au Japon et quelqu’un a pris une photo de moi en train de manger une glace, parce qu’il n’arrivait pas à croire que “le chanteur de Soilwork mangeait une glace dans les rues de Kyoto”. Ils s’attendaient à quoi, à de la viande crue ?

À la question de savoir s’il a déjà eu de mauvaises expériences avec la drogue, Björn a répondu :

J’ai eu mon verre dopé au crystal meth une fois en Arizona – ce n’était pas du tout amusant. Ça va vous paraître étrange, mais je vivais avec un ancien accro au crystal meth qui était clean depuis 10 ans. J’ai tout de suite réalisé que quelque chose avait été glissé dans mon verre. Je n’en suis toujours pas sûr à 100%, mais c’était vraiment une expérience effrayante et assez traumatisante.

Lorsque l’interviewer lui a demandé quand il avait pleuré pour la dernière fois, Björn a répondu :

J’ai pleuré en regardant le film de Queen, Bohemian Rhapsody. C’est un film très puissant.

Sachant qu’il est le dernier membre originel de Soilwork, l’interviewer lui a demandé s’il pensait qu’il irait aussi loin. Il a déclaré :

Certainement pas. Il n’y avait pas de plan. Ça a du sens maintenant parce que les nouvelles personnes qui sont arrivées dans le groupe ont fait beaucoup pour notre son, et c’est toujours excitant, donc c’est la chose la plus importante. Ça a été un voyage de folie. Je ne suis pas vieux mais je n’ai plus 25 ans, donc je dois prendre soin de moi maintenant.

À la question de savoir s’il doit diriger le groupe, Björn a expliqué :

Il y a eu pas mal de changements de line-up et les gens pensent probablement que Björn Strid doit être vraiment difficile, mais ce n’est pas du tout le cas. Nous sommes un groupe très démocratique et c’est parfois mauvais pour nous, parce que nous ne pouvons jamais trancher sur certains sujets. Nous avons toujours été tellement concentrés sur la musique que nous ne sommes pas très bons pour les affaires. Je préfère que ce soit comme ça.

Sachant qu’il peut s’adonner à son côté Rock avec son autre groupe, The Night Flight Orchestra, l’interviewer a voulu savoir s’il y avait d’autres choses qu’il aimerait tester. Il a dit :

Si je dois sortir un album solo un jour, ce sera quelque chose dans le même genre, avec des cuivres et tout ça. Je suis vraiment un caméléon musical.

Soilwork a sorti son dernier album en date, intitulé Verkligheten, le 11 janvier 2019 via Nuclear Blast. Il y a quelques jours, le groupe a également publié le dernier single de The Feverish Trinity, Death Diviner.

Soilwork – Death Diviner :

Source : Louder

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Architects annonce son nouvel album For Those That Wish To Exist !

Architects
For Those That Wish To Exist

Par tommy, le 09/06/2021
Family Tree

Black Stone Cherry
Family Tree

Par tommy, le 08/06/2021
Gojira annonce son nouvel album, Fortitude, et publie un nouveau single !

Gojira
Fortitude

Par tommy, le 05/06/2021
Plus d'actus sur Soilwork
L'actu Death Metal Mélodique