Les 10 meilleures apparitions de James Hetfield de Metallica en tant qu’invité

à 14 h 13 min
Lecture 5 min.
Les 10 meilleures apparitions de James Hetfield de Metallica en tant qu’invité
© Jesse Wild

Louder vient de publier une liste composée des “10 des meilleures apparitions de James Hetfield de Metallica en tant qu’invité”. Découvrez-la ci-dessous !

Même si James Hetfield, le leader de Metallica, désapprouvait le fait que l’ex-bassiste Jason Newsted s’adonne à divers projets musicaux en dehors du groupe, James lui-même n’est pas étranger au fait d’avoir participé à une myriade de sorties au fil des ans. Voici 10 des meilleurs…

10. Cali Hetfield – Crazy For You (2015)

Cette collaboration de Papa Hetfield avec sa fille de 16 ans sur une reprise d’Adele est réconfortante. Cette séquence montre la progression de James, de l’adolescent boutonneux et criard de No Life ‘Til Leather au père fier de sa propre adolescente qui chante sur scène.

09. Jim Martin – Disco Dust/Barsoap Hair (1997)

Pour ses débuts en solo, l’ancien guitariste de Faith No More (et ancien camarade de classe de Cliff Burton) s’est inspiré de ses amis de Metallica, en écrivant la chanson Fatso’s World avec Jason Newsted et en invitant James Hetfield à faire les chœurs sur deux morceaux. Il est amusant de constater que la contribution de James consiste en grande partie dans les sons “Yeeah-yeeaahh” et “Yo-ooh-whooaa” !

08. Primus – Eclectic Electric (1999)

La contribution de James Hetfield à cette composition – aux côtés de Jim Martin de Faith No More – n’est pas immédiatement évidente, du moins jusqu’à ce que le rythme irrégulier arrive au bout de sept minutes. Mais cette collaboration a scellé une amitié de longue date entre les deux groupes californiens ; Kirk Hammett est allé à l’école avec Les Claypool, et le bassiste de Primus a fait un essai pour Metallica après la mort de Cliff Burton.

07. Danzig – Possession (1988)

“Je suis presque sûr qu’il a juste chanté certaines parties de Possession”, a déclaré Glenn Danzig à propos de ce morceau. Et, une fois de plus, son chant iconique n’est pas super évident sur ce refrain irrésistible. Pour des raisons contractuelles, James n’a pas été crédité. Pour résultat, de nombreux fans ont pensé pendant des années : “Wow, Glenn sonne comme James Hetfield à ce moment là !”.

06. James Hetfield – Don’t You Think This Outlaw Bit’s Done Got Out of Hand (1978)

Le père de James Hetfield, Virgile, a toujours été un grand fan – et plus tard un ami – du chanteur de musique Country américain Waylon Jennings. C’est donc tout naturellement que James a saisi l’occasion d’interpréter ce hit de 1978 sur un album en hommage à la légende de la Country, à la suite de son décès en 2003. James a joué de tous les instruments, y compris de la batterie, ce qui fait penser à l’apocryphe citation de John Lennon sur Ringo, suggérant que Lars n’est même pas le meilleur batteur de Metallica.

05. Gov’t Mule – Drivin’ Rain (2002)

Une fois de plus, aux côtés de son vieux camarade Les Claypool à la basse, James Hetfield a dominé le chant sur ce morceau des Allman Brothers, en le transformant d’une compo bluesy à un incontournable pour métalleux averti. Le groupe Gov’t Mule est particulièrement populaire au sein de la famille Metallica ; Jason Newsted a rejoint le groupe pour une série de concerts à la même époque.

04. DVDA – Hell Isn’t Good (1999)

Du pop-corn a volé dans les cinémas du monde entier lorsque Kenny est descendu en enfer dans le film de South Park de 1999 : Bigger, Longer & Uncut. Dès que la voix de James Hetfield, non crédité mais inimitable, a prononcé : “Petit garçon, tu vas en enfer”, tandis que le pauvre Kenny était jeté dans les flammes par des démons, cela a envoyé un frisson d’excitation instantanée dans les colonnes vertébrales des Metallifans du monde entier.

03. Corrosion Of Conformity – Man Or Ash (1996)

En 1996, au beau milieu de l’ère controversée de Load, James Hetfield a aidé ses amis de Caroline du Nord, Corrosion Of Conformity, en participant sur cette lourde piste provenant de l’album Wiseblood. À la fin des années 80, COC avait fait de la pub dans le magazine Punk de Los Angeles nommé Flipside pour trouver un chanteur dans la veine de James Hetfield.

02. Queen – Stone Cold Crazy (1992)

La reprise de Stone Cold Crazy de Queen par Metallica – publiée comme face B de Enter Sandman – a attiré l’attention de Brian May, qui a gentiment offert au groupe la possibilité de jouer en première partie lors de son concert au stade de Wembley en 1992. James Hetfield a également été invité à jouer la chanson sur scène avec les autres membres de Queen – et Tony Iommi (de Black Sabbath) ! C’était étrange de le voir rôder sur scène sans sa guitare Explorer.

01. Danzig – Twist Of Cain (1988)

James a d’abord rencontré l’ancien leader des Misfits lors d’un spectacle de Black Flag, et Metallica est devenu la plus grande pom-pom girl de Danzig, emmenant son nouveau groupe éponyme sur la route en première partie de la tournée Damaged Justice. “Il traînait avec nous à Los Angeles. J’ai dû retourner au studio. Il a dit qu’il voulait venir avec nous. Je lui ai dit : “Oh, bien sûr !”, et voilà”. C’est ce que Glenn a expliqué au site Citypages en 2013, révélant la spontanéité brillante des chœurs discrets mais distinctifs de James Hetfield sur ce premier album, qui est devenu un classique.

Restez connectés à MetalZone sur Facebook