Mike Portnoy (Sons Of Apollo, ex-Dream Theater) remet une couche au PDG de Spotify : “Quelle petite s*lope avide d’argent”

à 10 h 52 min
Lecture 4 min.
Mike Portnoy (Sons Of Apollo, ex-Dream Theater) remet une couche au PDG de Spotify : “Quelle petite s*lope avide d’argent”

Vous le savez probablement déjà, le PDG de Spotify, Daniel Ek, a récemment défrayé la chronique en disant que les artistes ne pouvaient pas sortir de la musique tous les trois ou quatre ans et s’attendre à survivre. Mike Portnoy (Sons Of Apollo, ex-Dream Theater) a dit que c’était de la foutaise.

Dans une interview accordée à Music Ally, M. Ek a insinué que le modèle traditionnel de diffusion de la musique – où les artistes prennent des années entre deux albums – n’était plus viable à l’ère du streaming. Le milliardaire de la technologie a déclaré :

Certains artistes qui réussissaient dans le passé pourraient bien ne plus réussir dans le futur. On ne peut pas enregistrer de la musique tous les trois ou quatre ans et penser que cela va suffire.

M. Ek a notamment cité Taylor Swift avec son nouvel album Folklore comme un exemple récent d’artiste bénéficiant du nouveau système grâce à ses efforts d’adaptation. En fin d’interview, il a déclaré :

Sans équivoque, d’après les données, il y a de plus en plus d’artistes qui sont capables de vivre de leurs propres revenus. [Les suggestions contraires sont du] “sophisme narratif”. J’ai le sentiment que ceux qui ne se débrouillent pas bien en streaming sont principalement des gens qui aimeraient sortir de la musique comme auparavant.

Mike Portnoy a été surpris par cette déclaration et a noté qu’il avait lui-même sorti plusieurs albums cette année sur Spotify, et qu’il ne recevrait que très peu d’argent :

Quelle petite salope avide d’argent… C’est déjà assez triste qu’il fasse des MILLIARDS en volant et en donnant la musique d’autres musiciens… Mais maintenant il suggère que nous devons faire PLUS de musique pour LUI faire gagner plus d’argent ! F[uck] Spotify et F[uck] Daniel Ek. J’ai sorti 8 albums complets en 2020 et je vais faire des PEANUTS avec (si tant est qu’il y en ait…). Donc, sa théorie des artistes qui ont besoin de faire PLUS de musique pour réussir est à chier ! F[uck] Spotify et F[uck] Daniel Ek ! Soutenez DIRECTEMENT LES ARTISTES si vous voulez qu’ils puissent continuer à faire de la musique…

Pour rappel, un certain nombre d’artistes de renom ont réagi depuis la publication des commentaires de M. Ek, critiquant le PDG de Spotify pour son incompréhension des efforts qu’un musicien doit déployer pour faire de la musique. Dee Snider, le frontman de Twisted Sister, a écrit :

Alors que vous (l’auditeur) bénéficiez et appréciez Spotify, cela fait partie de ce qui tue une importante source de revenus pour les artistes/créateurs. Le nombre d’artistes “suffisamment riches” pour supporter cette perte est d’environ 0,0001%. La solution de Daniel Ek est que nous écrivions et enregistrions plus… avec notre argent ! Qu’il aille se faire foutre !

D’après UCR, Sebastian Bach a fait allusion au fait que M. Ek n’a pas de passé musical en déclarant :

Quand ce type sortira un album lui-même, je l’écouterai me parler de mes albums…

Pendant ce temps, Mike Mills, membre fondateur de R.E.M., a tweeté :

Musique = produit, qui doit être manufacturé régulièrement, dit le milliardaire Daniel Ek. Qu’il aille se faire foutre.

David Crosby a adopté un ton similaire, en qualifiant M. Ek de “petite merde cupide et odieuse”.

Spotify, la plateforme musicale la plus utilisée au monde, a permis aux consommateurs d’accéder à plus de contenu que jamais. Bien que le service de streaming ait créé un nouveau moyen pour les artistes de cultiver leur fanbase, il est constamment critiqué pour la façon dont il rémunère les musiciens. Selon les estimations, les artistes gagnent environ 0,00437 $ par chanson streamée.

Bien que de nombreuses personnes soient en désaccord avec la politique de l’entreprise, aucune solution viable n’a été proposée pour l’instant.

Messages de Mike Portnoy :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook