Devin Townsend sur la vie pendant la pandémie : “C’est normal d’être déprimé et découragé de temps en temps”

à 10 h 07 min
Lecture 4 min.
Devin Townsend travaille sur un nouvel album
© Andrea Friedrich, Getty Images

Le chanteur, compositeur et producteur canadien Devin Townsend s’est entretenu avec Metal Blast sur la manière dont il fait face à la pandémie de coronavirus.

Il a déclaré :

Je suis bien conscient du chaos et de l’anxiété que ce virus a apportés dans ma vie, étant entouré de personnes vulnérables, plus âgées. En plus, j’ai des enfants. Le fait de devoir travailler à domicile, l’incertitude de la situation, le discours politique et social qui est super toxique… Tout cela conduit à un état d’esprit où il est presque justifié de penser que tout est perdu. Mais je ne me sens pas comme ça. Au contraire, je me sens incroyablement reconnaissant pour des choses que j’ai peut-être considérées comme allant de soi dans le passé. Et cela s’est également étendu au public. Je suis tellement reconnaissant pour ma carrière, et le fait que j’essaie de faire un maximum de contenu de qualité. J’essaie de donner aux gens. Je fais avec mes compétences, et j’espère aider plutôt que de déranger, même si ce n’est pas toujours évident.

Il a poursuivi :

L’autre jour, je travaillais sur un podcast, et pendant qu’il était en train d’être exporté, je me suis endormi. J’ai réalisé qu’il y a une forme d’anxiété sous-jacente qui a imprégné toute ma vie et que, bien que je me sente très reconnaissant et tout à fait capable de faire face à la situation, cette anxiété est très forte – comme pour tout le monde. Alors, c’est bizarre. Il semble que je devrais me sentir très mal, mais ce n’est pas le cas.

Devin, qui a toujours été ouvert sur ses problèmes de santé mentale, a poursuivi en confirmant que les choses n’ont pas été faciles pour lui depuis le début de la crise sanitaire.

Je me bats, mais cela se fait par cycles de trois jours. Je passe trois jours à me dire : “Mon Dieu, je ne vais pas y arriver. Je ne suis pas capable”. Et puis, tout d’un coup, j’y arrive. Je pense qu’il est vraiment important de mettre en lumière les luttes mentales et les retombées de tout cela. Cette situation va probablement entraîner beaucoup de maladies mentales.

Il a ajouté :

Je pense qu’il est normal d’être déprimé et découragé de temps en temps, que l’on ait ou non une prédisposition à la maladie mentale, parce que c’est une situation déprimante et décourageante pour beaucoup de gens, et se permettre de ressentir cela, je pense, est vraiment important. Mais, en même temps, il ne faut pas se laisser prendre au piège au point de se laisser aller. Les meilleurs moyens que j’ai trouvés pour gérer cela sont la méditation, l’exercice physique, et la conscience que je ne suis pas seul à ressentir ces choses. Si d’autres personnes sont capables de s’en sortir, alors moi aussi. Et ça m’aide.

Le mois prochain, Devin Townsend fera son cinquième concert en streaming. Cette fois-ci, l’événement se nomme Rarities By Request, et il est programmé pour Halloween (le 31 octobre). Les fans pourront payer ce qu’ils veulent pour assister à cette représentation particulière grâce aux billets disponibles sur stageit.com. Les fans pourront également voter pour ce qui sera joué pendant la représentation via ce formulaire.

Si vous préférez une expérience live plus traditionnelle de Devin Townsend, son nouveau Blu-ray/DVD live, Order Of Magnitude – Empath Live Volume 1, sortira le 23 octobre. Il a été filmé à la Roundhouse de Londres, en Angleterre, le 12 décembre 2019.

Interview de Devin Townsend pour Metal Blast :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook