Scott Ian de Anthrax : "Un groupe comme nous, avec un catalogue comme le nôtre, n'a plus besoin de faire des disques"

à 9 h 27 min
Lecture 3 min.
Scott Ian de Anthrax : "Un groupe comme nous, avec un catalogue comme le nôtre, n'a plus besoin de faire des disques"

Lors d’une apparition dans un récent épisode du podcast Talk Is Jericho, le batteur Charlie Benante et le guitariste Scott Ian de Anthrax ont participé au segment Classic Album Clash, où ils se sont joints à l’animateur Chris Jericho et à Eddie Trunk pour parler de leurs deuxième et troisième albums, Spreading The Disease de 1985 et Among The Living de 1987.

Les musiciens de Anthrax parlent de l’état d’esprit du groupe

Charlie a déclaré :

Fistful [Of Metal, de 1984] est notre premier album, mais pour moi, Spreading est notre véritable premier album avec le line-up “classique”. Et ces deux disques, Among et Spreading… Écoutez, Among nous a donné une carrière. Si ce n’était pas pour Spreading, il n’y aurait pas eu de Among. Ces deux disques, je les tiens en très haute estime dans notre carrière. J’adore ces deux disques. C’était une époque particulière. Nous étions jeunes. Nous avions à peine la vingtaine, nous commencions vraiment à nous connaître, et puis, boum : “Vous êtes ensemble pour toujours maintenant. Partez en tournée, et entendez vous bien”. Et, tout d’un coup, vous réalisez que ce type a un problème, ce type a un autre problème, etc… mais vous faites tous en sorte que ça marche, parce que vous aimez ce que vous faites. Il y a eu des moments difficiles, mais sans ces moments difficiles, qui sait si nous aurions fait Worship Music [2011] ou For All Kings [2016].

De son côté, Scott a dit :

Nous avons réussi à laisser une marque assez profonde dans l’esprit des gens. Ils sont tombés amoureux de ce que nous faisions et ont continué à nous suivre pendant toutes ces années. En ce moment, quelque part sur cette planète, il y a un enfant – littéralement un enfant – qui écoute probablement Among The Living pour la première fois, parce que son frère aîné l’a incité à le faire ou pour une raison quelconque ; il l’a peut-être trouvé en streaming via une recommandation en ligne. C’est indéniablement un grand album – les deux le sont. Nous devons remercier ces disques pour notre carrière.

Il a poursuivi :

Un groupe comme nous, avec un catalogue comme le nôtre, n’a plus besoin de faire des disques. Nous sommes arrivés à un point de notre carrière où nous pourrions simplement faire des tournées tous les deux ans et jouer les chansons que tout le monde veut entendre – les mêmes 14 à 18 chansons que tout le monde veut entendre en concert. Cependant, nous ne sommes pas vraiment comme ça. Alors quand les gens parlent avec tant d’enthousiasme de Worship Music et de For All Kings, c’est vraiment bien, parce que nous avons travaillé dur sur ces albums, et de savoir que les gens aiment ces disques de la même manière que les anciens, c’est vraiment génial. Cela me fait me sentir vraiment bien en tant qu’artiste. Et ça nous empêche de nous reposer sur nos lauriers, comme on dit. Il s’agit toujours d’aller de l’avant.

Anthrax a passé la majeure partie des quatre dernières années à tourner pour promouvoir son dernier album en date, For All Kings, qui est sorti en février 2016. Un nouvel album est prévu en 2021.

À lire aussi : Metallica rend hommage à la défunte co-fondatrice de son premier label, Marsha Zazula

Interview de Anthrax pour Talk Is Jericho :

Source : blabbermouth.net