Wolf Hoffmann de Accept : "Il fut un temps où je pensais que le Metal était fini"

à 14 h 06 min
Lecture 3 min.
Wolf Hoffmann de Accept ne veut pas vivre dans le passé : "Je suis un gars qui pense constamment à l'avenir"

Dans une nouvelle interview avec Anne Erickson d’Audio Ink Radio, Wolf Hoffmann a admis qu’il avait été désenchanté par la scène du Heavy Metal il y a plus de 20 ans et qu’il avait poursuivi d’autres intérêts jusqu’à la reformation du groupe.

Le guitariste a déclaré :

Il fut un temps où Accept n’existait plus, de 1997 à 2009. Nous n’existions plus depuis plus de dix ans, et j’avais pratiquement abandonné le monde de la musique entièrement. J’étais devenu photographe. Puis la musique m’a ramené. Et maintenant, je suis de retour en force dans la musique. Ces dix dernières années, je n’ai fait que tourner, enregistrer, ce genre de choses. Mais il fut un temps où je pensais que le Metal était fini, et j’ai perdu tout intérêt pour cette musique pendant un certain temps à la fin des années 90.

À la question de savoir ce qui l’a ramené à la musique, Wolf a répondu :

Eh bien, le fait que nous ayons rencontré Mark Tornillo [l’actuel chanteur de Accept]. Tout d’un coup, nous avions un chanteur génial entre les mains, ce que nous n’avions pas avant. Pendant très longtemps, le groupe a arrêté parce que nous n’avions pas de chanteur principal. Notre chanteur [original], Udo [Dirkschneider], avait son propre projet et n’était pas intéressé à travailler avec nous. Donc, il n’y avait pas vraiment de perspective. Et, vous savez, d’autres intérêts prennent le dessus dans la vie. Mais, comme je le dis : “Musicien un jour, musicien toujours”. Alors quand [la musique] vous rappelle, vous êtes là.

Le dernier album de Accept, Too Mean To Die, est sorti le 29 janvier via Nuclear Blast. Il s’agit du premier disque du groupe sans le bassiste Peter Baltes, qui a quitté Accept en novembre 2018. Il a depuis été remplacé par Martin Motnik. Le groupe s’est également enrichi d’un troisième guitariste, Philip Shouse, qui a remplacé Uwe Lulis lors de la tournée Symphonic Terror de 2019, avant d’être invité à rejoindre le groupe de façon permanente.

Too Mean To Die a été enregistré à Nashville, au Tennessee, avec le producteur britannique Andy Sneap (Judas Priest, Megadeth), qui est responsable du son studio de Accept depuis 2010.

L’album précédent de Accept, The Rise Of Chaos de 2017, a marqué la première sortie du groupe avec M. Lulis et le batteur Christopher Williams, remplaçant respectivement Herman Frank et Stefan Schwarzmann.

Interview de Wolf Hoffmann avec Anne Erickson :

Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Master of Reality

Black Sabbath
Master of Reality

Par Robert Bonham, le 25/06/2022
Dans le même sang

Trust
Dans le même sang

Par SixxMars013, le 09/06/2022
Fear Inoculum

Tool
Fear Inoculum

Par Dabdoob, le 31/05/2022
Plus d'actus sur Accept
L'actu Heavy Metal