🤘 Nouveau : Vous pouvez désormais commenter l'actu et écrire vos propres reviews sur Metalzone ! 🤘

Max Cavalera revient sur la rupture de la formation classique de Sepultura : "C'était pourri de l'intérieur"

à 12 h 29 min
Lecture 5 min.
Max Cavalera de Soulfly : "La réussite peut détruire les gens"

Max Cavalera est revenu sur la rupture de la formation classique de Sepultura, disant que la situation dans le groupe était “pourrie de l’intérieur”.

Le quatuor brésilien s’est effondré en 1996 avec le départ de Max, après que le reste du groupe s’est séparé de sa femme Gloria, leur manager. Son frère, le batteur Igor Cavalera, est resté dans le groupe pendant dix ans avant de quitter Sepultura et de rejoindre Max dans Cavalera Conspiracy.

Bien que Sepultura ait conservé une grosse quantité de fans inébranlables dans toutes les parties du monde tout au long des presque quatre décennies d’histoire du groupe, les albums de Max, Roots et Chaos A.D., ont été de loin les plus réussis de Sepultura sur le plan commercial, ayant tous deux été certifiés or aux États-Unis pour des ventes dépassant les 500 000 exemplaires.

Max s’est penché sur son dernier album avec Sepultura lors d’une toute nouvelle interview avec le groupe français Heavy1/Hard Force. Il a déclaré :

L’histoire de Roots est une période très confuse de ma vie, parce que je ne pense pas avoir su gérer cette histoire de célébrité, surtout au Brésil. Nous sommes allés au Brésil, et le disque était énorme, vraiment énorme – c’était du niveau des Beatles. Je me souviens que j’ai essayé d’aller au centre commercial avec ma femme, et nous nous sommes fait agresser par une foule de gens. Je savais que 70% de ces gens ne possédaient pas de disque de Sepultura ; c’était juste la curiosité de la célébrité. Et ça m’a vraiment énervé. C’était genre : “Ouais, tous ces gens, ils n’en ont rien à foutre. Ils sont là juste comme ça, c’est tout. C’est un phénomène”. Je n’ai jamais compris ce truc. Alors j’ai un peu lutté avec ça. À cette époque, je buvais beaucoup et je me droguais, alors j’étais sauvage. Et, bien sûr, de telles histoires sont marquées par la gloire et la tragédie. En même temps que nous commémorions ce grand disque, il y a eu une grande tragédie au beau milieu de tout cela, c’est la mort de Dana [Wells, en référence au décès de son beau-fils en août 1996]. C’était amer, mec. Je crois que je n’ai jamais vraiment apprécié ce que Roots a apporté au groupe à cause de cela. L’expérience a été coupée en deux. Mais c’est la vie…

À la question de savoir si la mort de Dana était le point de départ de nombreux désaccords qui ont conduit à la rupture de la formation classique de Sepultura, Max a répondu :

La situation dans le groupe, ça allait mal [même avant cela]. Ce n’était pas le début, mais cela a aggravé la situation. Et l’une des principales raisons pour lesquelles cela a empiré – beaucoup de gens ne connaissent pas l’histoire – c’est que nous étions en Angleterre, prêts à faire le [festival Monsters Of Rock] à Donington avec Ozzy [Osbourne]. Et nous avons reçu la nouvelle de la mort de Dana. Ma femme était complètement dévastée. Et je suis son mari ; je dois la réconforter. Je suis donc rentré en Amérique pour être avec elle. Et j’ai découvert plus tard que la femme d’Andreas [Kisser, guitare] avait essayé de voler le corps de Dana et de le faire enterrer au plus vite pour que nous puissions repartir en tournée. Et c’était genre… allez, mec… sans déconner, je me suis dit : “Qui fait ça ?”. Ça m’a fait sérieusement réévaluer les gens avec qui je faisais de la musique. Étaient-ils vraiment mes amis ? J’étais confus. Et puis ça a empiré parce que, finalement, ils se sont mis ensemble, y compris mon frère – je ne peux pas le mettre hors de ce truc ; il en faisait partie – c’était comme une mutinerie. Les trois gars contre moi, et contre Gloria. Ils ne voulaient plus lui parler. Cette dernière tournée européenne, c’était misérable. Bien sûr, ça ne s’est pas vu dans la musique ; la musique était excellente et les concerts étaient au top. Mais les 23 autres heures de la journée étaient affreuses. Et finalement, le contrat de ma femme a touché à sa fin. On dit toujours dans la presse qu’elle a été virée par les gars du groupe, mais ce n’est pas vrai. Son contrat était terminé, elle a décidé de ne pas le renouveler. En fait, elle m’a dit : “Va avec eux si tu veux. C’est à toi de choisir. Je ne veux pas te retenir”. Et je n’ai pas pu continuer à cause des choses dont j’ai parlé précédemment.

Selon Max Cavalera, d’autres différences ont contribué à la scission, notamment le fait que le reste du groupe aspirait à travailler avec des personnalités plus établies et plus notables de l’industrie musicale.

La formation actuelle de Sepultura – le chanteur Derrick Green, le guitariste Andreas Kisser, le bassiste Paulo Xisto Pinto Jr. et le batteur Eloy Casagrande – a sorti son dernier album, Quadra, en février 2020 via Nuclear Blast Records.

Interview de Max Cavalera pour HEAVY1 TV :

1 Commentaire

  1. Sordide… Quel intérêt de savoir tout ça.
    C’est pour ça que j’aime ac dc ils font de la musique et te font rêver sans s’ebattre dans les règlements de comptes ou mises au point. M’a pas fait rêver le Max, métal zone non plus d’ailleurs..

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Erra annonce les détails de son nouvel album éponyme, et sort le single Divisionary

Erra
Erra

Par Adrien, le 08/03/2021
A Day To Remember prévoit de sortir son nouvel album, You're Welcome, en mars (détails & single)

A Day To Remember
You're Welcome

Par MilkJugg, le 08/03/2021
Le groupe de Metal français Novelists FR annonce son nouvel album C'est La Vie & publie le single Head Rush

Novelists FR
C'est La Vie

Par Joe, le 23/02/2021
Plus d'actus sur Sepultura
L'actu Thrash Metal