Paul Di'Anno pense qu'Iron Maiden a eu raison de se débarrasser de lui

à 16 h 33 min
Lecture 3 min.
Paul Di'Anno pense qu'Iron Maiden a eu raison de se débarrasser de lui
© Paul Natkin, Getty Images

Dans le nouveau numéro du magazine Classic Rock, l’ancien chanteur de Iron Maiden, Paul Di’Anno, revient sur son passage à la tête du légendaire groupe de Metal britannique et admet qu’il n’en veut pas aux autres membres de s’être “débarrassés de lui”.

De son propre aveu, comme il le révèle à Dave Ling de Classic Rock, Di’Anno “ne savait pas ce qu’il faisait” lorsque le groupe de Steve Harris a commencé à travailler sur son premier album éponyme avec le producteur Will Malone en janvier 1980. Mais il se souvient que le groupe de l’est de Londres ressentait “trop d’excitation pour ressentir une quelconque pression”.

Nous savions que ce que nous faisions était unique par rapport aux autres groupes du coin, et nous avions passé les deux années précédentes à jouer dans tous les trous à rats du Royaume-Uni, mais aussi dans quelques salles décentes. La seule personne qui aurait pu avoir des doutes, c’était moi. J’avais beau être un frontman arrogant, j’étais juste une grande gueule et je n’avais rien dans le pantalon.

Il a ajouté :

Avec du recul, toutes les chansons de ce premier album sont putain de géniales. C’est vraiment dommage que la production soit complètement merdique.

Di’anno a quitté Iron Maiden en 1981 après une tournée pour promouvoir le deuxième album du groupe, Killers, pour lequel il a co-écrit la chanson éponyme avec Steve Harris.

À l’époque de Killers, le groupe devenait un peu plus technique et perdait un peu de son agressivité pour moi. Je ne trouvais pas que les chansons avaient la même attaque, et je commençais à m’en désintéresser. J’avais peur de décevoir les gens en exprimant mes doutes, alors je n’ai rien dit. Tout s’est accumulé jusqu’à ce que je m’en prenne à Steve de la mauvaise façon.

Le chanteur insiste sur le fait qu’il n’en veut pas à Steve Harris de l’avoir renvoyé du groupe.

Je ne leur en veux pas de s’être débarrassés de moi. Le groupe était le bébé de Steve, mais j’aurais aimé pouvoir contribuer davantage. Au bout d’un moment, ça m’a déprimé. Au final, je ne pouvais plus me donner à 100%, pour le groupe, les fans et moi-même…

Il a conclu en disant :

Les deux albums que j’ai faits avec le groupe ont été déterminants [pour le genre]. Plus tard dans ma vie, quand j’ai rencontré Metallica, Pantera et Sepultura et qu’ils m’ont dit que ces albums étaient ce qui les avait poussés à faire de la musique, j’en ai été incroyablement fier.

Iron Maiden – Killers :

2 Commentaires

  1. Si Di’Anno avait été gardé et que le style des 2 premiers avait aussi été conservé (tout en évoluant un peu, ne soyons pas sectaires) je crois que je les écouterais toujours. “The number of the beast” est tres bon mais j’ ai été vite saoulée par le virage prog même si ensuite il y a quand-même quelques madeleines de Proust parmis leur albums.
    Juste que dans “Iron Maiden” et “Killers” la prod et le chant de Di’Anno insuflaient au groupe un petit côté punk que j’ adorais.

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : loudersound.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Evanescence annonce la date de sortie de The Bitter Truth ; le nouveau single Yeah Right est disponible

Evanescence
The Bitter Truth

Par Kingeddie, le 21/04/2021
Erra annonce les détails de son nouvel album éponyme, et sort le single Divisionary

Erra
Erra

Par Adrien, le 08/03/2021
A Day To Remember prévoit de sortir son nouvel album, You're Welcome, en mars (détails & single)

A Day To Remember
You're Welcome

Par MilkJugg, le 08/03/2021
Plus d'actus sur Iron Maiden
L'actu Heavy Metal