Dez Fafara de DevilDriver revient sur le succès de Clouds Over California

à 13 h 35 min
Lecture 3 min.
Dez Fafara de DevilDriver revient sur le succès de Clouds Over California
© Press

Dans un article récemment publié sur LouderSound.com, Dez Fafara, le frontman de DevilDriver, revient sur le succès de la célèbre chanson du groupe, Clouds Over California.

Alors qu’il ne restait plus que deux semaines pour finaliser les paroles de l’album The Last Kind Words, Dez était à la recherche d’inspiration et une journée californienne inhabituellement sombre et morose était exactement le coup de pouce dont il avait besoin.

Il a expliqué :

Ma femme Anastasia et moi avons commencé à parler, et je ne sais plus si c’était elle ou moi, mais quelqu’un a dit : “Personne ne sort quand il y a des nuages au-dessus de la Californie !”, parce que personne ne sort sous la pluie ici, vous savez ? C’est ce qui a déclenché tout le processus. Dans cette chanson, je parle du fait d’être dans un groupe, d’être poussé à faire ce que l’on veut faire, et de se donner à fond. C’est aussi sur la façon dont on se sent en tournée. “Lost in this world, out on the edge, with death by our sides…”, c’est parce qu’on avait déjà failli mourir dans un camping-car. On avait vécu beaucoup de choses folles. Et puis la ligne, “Let the chaos reign!” était définitivement écrite pour être dite depuis la scène.

Non content de réaliser leur meilleur album à ce jour et d’écraser tous les concurrents sur la route, DevilDriver a également réussi un coup de maître lorsque Clouds Over California a été sélectionné comme l’une des chansons du jeu vidéo Rock Band en 2007.

Mes enfants ont joué à ce jeu, donc c’était plutôt cool ! Leurs amis étaient là [à la maison] et ils jouaient à ce jeu et notre chanson était dessus, et je dois admettre que c’était un peu surréaliste. Nous avons été très chanceux, c’est sûr.

Aujourd’hui, il ne reste plus que Dez et le guitariste Mike Spreitzer du line-up qui a enregistré The Last Kind Words, mais DevilDriver est toujours fermement motivé, bien qu’actuellement contrarié par les restrictions liées à la pandémie. Néanmoins, lorsque la normalité reviendra, vous pouvez être sûrs que DevilDriver sera l’un des premiers groupes à prendre la route, armé, comme toujours, de l’une des plus grandes chansons de tous les temps sur laquelle vous pourrez vous défouler.

Chaque groupe a ses chansons qu’il doit absolument jouer en live. Je ne peux pas imaginer DevilDriver faire un show sans jouer Clouds Over California ou I Could Care Less. Nous ne pourrions tout simplement pas le faire. Au bout de sept chansons dans le show, les gens réclament toujours Clouds Over California. C’est comme ça à chaque show ! Je suis là, genre : “Les gars, on va y arriver, je vous le promets ! On a 15 chansons à jouer, ça va venir ! Oh, et d’ailleurs, je n’ai pas respiré depuis une heure, alors calmez-vous, vous allez avoir votre morceau !” [rires].

DevilDriver – Clouds Over California :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : loudersound.com