MetalZone débarque sur ton mobile !

Le bassiste de Anthrax dit qu'il a envisagé le meurtre : "Je voulais venger mon frère"

à 15 h 36 min
Lecture 6 min.

Lors d’une apparition dans l’émission No Fuckin’ Regrets With Robb Flynn, le bassiste de Anthrax, Frank Bello, s’est exprimé sur le meurtre de son frère Anthony, abattu en 1996 à l’âge de 23 ans.

À cette époque, Frank était à quelques mois de ses 31 ans. Bello fait la promotion d’un livre intitulé Fathers, Brothers, and Sons : Surviving Anguish, Abandonment, and Anthrax, dans lequel il parle en détail de la tragédie de sa famille.

Tragédie familiale

Il a déclaré : “Le 25 mars 1996, j’étais à la maison avec mon ami Paul, il dormait à l’étage. Nous faisions quelques trucs pour Anthrax, et j’entends quelqu’un courir dans les escaliers et frapper à ma porte. C’est Charlie [Benante, batteur de Anthrax] – mon oncle Charlie qui fait partie de Anthrax – qui crie : ‘Frank, ouvre la porte’ – il est en train de paniquer.

“J’ai ouvert la porte et j’ai dit : ‘Qu’est-ce qui se passe ?’. Il m’a dit, ‘Tu dois venir avec moi !’… Je suis désolé, c’est toujours difficile d’en parler, même si ça fait 25 ans… ‘Anthony s’est fait tirer dessus’, mon frère Anthony s’est fait tirer dessus. ‘Il est mort’… Je suis tombé par terre, sur le sol. Je ne l’ai pas vu venir – personne ne voit ça venir. Je ne me suis pas aperçu que je m’évanouissais et que je paniquais, je suis juste tombé, ils m’ont ramassé, en pleurant… tout ça.

Charlie m’a conduit sur les lieux, c’était dans le Bronx, à New York. C’est arrivé là où nous avons grandi, j’étais à Westchester dans ma maison de ville à l’époque. Il me conduit donc là-bas, je pleure – je ne savais pas comment faire face. On arrive sur les lieux, et ça ressemble à une scène de Law and Order, si vous avez vu le show. Des flics partout, des ambulances, une foule de gens, il y a un drap, je le vois de loin quand je sors de la voiture… Et c’est mon frère sous le drap. J’ai su que c’était mon frère parce que j’ai vu que le drap ne couvrait pas ses chaussures, et je connaissais ses chaussures. Donc j’ai su que c’était bien lui, c’était ma validation de ce qui se passait, et je me suis pris une vague de réalité en pleine face.

Je me suis retourné et j’ai vu ma mère, qui était sur les lieux. Je ne savais pas qu’elle était là – et c’était exactement comme vous pouvez l’imaginer… Juste, la tristesse, le visage de la tristesse, juste abattue, détruite, incrédule. Il n’y a pas de mots pour des moments comme ça, alors je l’ai juste serrée dans mes bras, et vraiment, il n’y avait rien à dire, alors je suppose qu’on s’est juste enlacés pendant un long moment…

À lire aussi : Le guitariste de Loathe parle de production : "Quand on a produit l’album, on s’est dit que c’était un vrai album, une chose vivante"

Désir de vengeance

Par la suite, il a affirmé qu’il avait envisagé le meurtre : “Des semaines plus tard, pour être franc, personne ne savait ce que je faisais, je suis allé chercher [des informations sur le gars], je l’ai chassé, très discrètement – je n’ai rien dit à personne, je n’ai rien dit à ma femme, qui était ma petite amie à l’époque. Je n’avais jamais touché une arme de ma vie, mais je suis allé voir des gens à qui je n’aurais pas dû parler à l’époque – tout ce que vous pouvez imaginer… Après deux semaines de recherche discrète du tueur, j’ai réalisé que si je faisais ça, je perdrais ma femme et ma mère perdrait un autre fils. Je me suis dit, ‘De toute façon, soit je suis mort, soit je vais en prison, je ne veux pas faire ça’, et quelque chose est revenu, une prise de conscience, ‘Je ne peux pas faire ça’.

Il a continué : “Très honnêtement, j’allais venger mon frère, […] j’ai craqué pendant un moment. Je ne sais pas ce qui m’a pris, ou ce qui m’a ramené à la réalité, mais c’était très effrayant, je ne savais plus qui j’étais. Je suis désolé d’en avoir parlé, mais je pense que je devais sortir ça de mon système. C’est cathartique d’en parler. J’ai suivi beaucoup de thérapie pour toute cette merde. Ça m’a vraiment foutu en l’air parce que je me sentais coupable d’être si souvent en tournée et de ne pas être là pour mon frère. Peut-être que si j’avais été la figure paternelle de mon frère, il aurait eu un peu plus de discipline concernant les gens avec qui il traînait, peu importe, j’ai beaucoup de culpabilité à ce sujet.

Au mauvais endroit, au mauvais moment

Interrogé sur le caractère de son frère, Frank a expliqué : “Mon frère était le meilleur, tu aurais aimé mon frère. Pour être vraiment honnête, c’était la meilleure personne que je connaissais, mais il avait des amis avec qui nous avons grandi, dans le Bronx, qui se sont séparés et sont allés dans différents camps [gangs]. Ce sont des choses qui arrivent dans la vie, il s’est juste embrouillé avec la mauvaise personne, malheureusement. En ce qui concerne mon frère, c’était une meilleure personne que moi, c’est sûr. C’était un grand fan de Anthrax, il venait aux shows, il aimait que je sois dans le groupe et que nous fassions quelque chose, il aimait toute l’atmosphère. Il allait à l’école et tout ça, et il est mort à 23 ans. Il était en train de mettre de l’ordre dans sa vie. Le plus triste, c’est qu’il avait un grand avenir parce que les gens l’appréciaient, et il pouvait se frayer un chemin dans n’importe quoi – il était juste un très bon gars.

Justice ?

Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait eu une certaine justice à la fin de tout cela, Frank a répondu : “Au moment où je te parle, c’est maintenant une affaire classée qui n’a jamais été résolue. Du coup, vous allez dans ces groupes qui ont eu d’autres meurtres dans leur famille et tout ça, vous vous identifiez à eux et vous comprenez la douleur de ces pauvres gens. Je ne le savais pas avant, mais maintenant j’ai un respect total pour cela et pour tout ce qu’il faut pour aller de l’avant. Parler aux gens, ça aide beaucoup, juste parler aux gens, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui sont passées par là.

NFR #087 – Frank Bello (Anthrax) :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Anthrax
L'actu Thrash Metal