L'ancien bassiste de Rainbow explique pourquoi il a quitté le groupe et comment Ronnie James Dio l'a traité pendant cette période

à 9 h 06 min
Lecture 6 min.
L'ancien bassiste de Rainbow explique pourquoi il a quitté le groupe et comment Ronnie James Dio l'a traité pendant cette période
© Tinseltown / Shutterstock.com
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O

Lors d’une conversation avec Rolling Stone (via UG), le bassiste Bob Daisley – connu pour son travail avec Ozzy Osbourne, Gary Moore, Uriah Heep et bien d’autres – est revenu sur son passage dans Rainbow de 1977 à 1979.

Sur son arrivée dans Rainbow

Bob a souligné qu’il avait eu des doutes sur le fait de rejoindre Rainbow car il était réticent à l’idée de quitter son groupe Widowmaker.

Le musicien a déclaré : “Tout d’abord, j’adorais Widowmaker. Je voulais voir ce groupe réussir. C’était mon groupe autant que celui des autres. Nous ne travaillions pas pour quelqu’un d’autre. C’était notre groupe. C’était un système démocratique.”

“Toutefois, à la fin de la dernière tournée de Widowmaker, on était à Los Angeles pour jouer au Whisky a Go Go. On m’a appelé pour me demander d’auditionner pour Rainbow. Je me suis dit : ‘Je vais essayer. Je vais aller à l’audition et je verrai ce qui se passe’.”

“J’y suis allé et il y avait Cozy [Powell, batterie], il y avait Ronnie James Dio [chant], et il y avait Ritchie [Blackmore, guitare]. On a joué pendant environ une heure, ils sont allés dans un des bureaux du bâtiment, puis ils sont revenus et ont dit, ‘Tu as la place [de bassiste] si tu le veux’.”

“Ils avaient déjà auditionné environ 40 bassistes. Ils n’arrivaient pas à trouver quelqu’un. C’est parce qu’il y a trois qualités principales que vous devez avoir pour un groupe, généralement, quand vous faites une audition. Il faut avoir le physique de l’emploi, il faut pouvoir s’entendre avec eux, et il faut savoir jouer.”

“J’ai dit : ‘Je ne sais pas. Je vais y réfléchir’. Ils ont dû penser : ‘Petit con. Pour qui tu te prends, putain ? C’est Rainbow. On t’offre une place et tu as besoin d’y réfléchir ?’. Mais j’ai dû y réfléchir. Je voulais être sûr que je voulais passer de Widowmaker à Rainbow.”

“De plus, Ritchie avait un peu la réputation de vampiriser les gens. Les gars qui me connaissaient disaient des choses comme : ‘Tu pourrais te faire virer au bout de trois mois. Tu pourrais te retrouver sans rien’.”

“Et donc j’ai joué au Whisky ce soir-là avec Widowmaker. À la fin de la soirée, on est allés dans la loge et une autre dispute a éclaté. Je me suis dit : ‘Oh, putain. Oh, mon Dieu. C’est reparti’. J’ai dit : ‘Rien à foutre’.”

“Ritchie m’a vu cette nuit-là. Il est venu au show et m’a dit qu’il serait au [bar] Rainbow après, qui était juste à quelques pas. Après la dispute, j’ai dit : ‘Je vais au Rainbow’.”

“J’ai fait mon sac et je suis parti. Ce que je voulais dire, c’était : ‘Je vais au Rainbow Bar and Grill’. Mais ça voulait aussi dire, ‘J’ai décidé de rejoindre Rainbow [le groupe]’.”

“Je suis entré et Ritchie était assis tout seul à une table. Quand il m’a vu, il s’est levé et a applaudi. J’ai pensé : ‘Wow’. Ça signifiait beaucoup pour moi. Ritchie ne faisait pas de compliments facilement. C’était un très bon signe pour moi.”

“Il ne se laissait jamais berner facilement. C’était une personne consciente. Il avait la réputation d’être acariâtre, mais je m’entendais bien avec lui. Tant que tu faisais ton boulot, et que tu restais discret, c’était bon.”

“J’ai pris un verre avec Ritchie cette nuit-là. Et le lendemain, j’ai commencé les répétitions avec Rainbow.”

À lire aussi : Ozzy Osbourne fait un tabac dans les charts avec Patient Number 9, atteignant la première place des "meilleures ventes d'albums" pour la première fois de sa carrière

À propos du Punk

Quand l’interviewer a dit : “C’était une époque intéressante pour Rainbow. Le Punk était en marche”, Bob a déclaré : “Les choses changeaient, mais on était en 1977. Le punk commençait tout juste à prendre son envol. Il n’était pas encore établi. Il y avait les Sex Pistols, les Ramones et d’autres groupes qui venaient de New York.”

“Cependant, il était encore en train de chercher sa place et n’était pas pris au sérieux. Les grands groupes – comme Pink Floyd, les Rolling Stones, Led Zeppelin, Deep Purple, Rainbow – étaient encore très respectés et remplissaient des salles partout où ils passaient.”

“À l’époque, beaucoup de gens disaient : ‘Le punk, c’est de la merde. Les Sex Pistols devraient rentrer chez eux’. Mais je comprenais ce qu’ils faisaient. Si vous avez déjà entendu John Lydon – Johnny Rotten – parler, il est toujours sensé. C’est un homme intelligent.”

Concernant son départ du groupe et sa relation avec Ronnie James Dio

Lorsqu’on lui a demandé s’il s’était lié rapidement avec Ronnie James Dio, il a répondu : “Oh, oui. Quand j’ai rejoint le groupe, on a répété pendant quatre ou cinq semaines à L.A. Pendant les répétitions, je me suis bien entendu avec Cozy. On traînait beaucoup ensemble et on prenait le petit déjeuner ou le dîner ensemble au Ben Franks à L.A.”

“On y allait souvent. On avait beaucoup de choses en commun. Cozy et moi, on récitait toujours des Monty Python, tout comme Ronnie et Ritchie. On était tous de grands fans des Python.”

“Je me souviens que Ronnie me disait toujours : ‘Tu es comme Flynn. Je vais te prendre sous mon aile’. Il était génial. Il y avait une belle camaraderie dans ce groupe, même si c’était clairement le groupe de Ritchie.”

“Au début, c’était le Rainbow de Ritchie Blackmore, ce que je peux comprendre puisqu’il venait de quitter Deep Purple. Mais au bout d’un moment, je crois que ça a fini par contrarier Cozy et Ronnie.”

“Ils disaient : ‘Quand est-ce qu’on va arrêter de suivre Ritchie Blackmore ?’. Et on l’a fait. Finalement, c’est devenu Rainbow.”

“Je crois que ce qui s’est passé avec ce groupe, c’est que Ritchie voulait plus de succès dans les hit-parades. On avait le succès de l’album, tous les concerts étaient complets et les critiques étaient bonnes.”

“En 1977 ou 1978, on a été élu groupe de l’année par le magazine Sounds en Angleterre. On était le groupe live numéro un de l’année. Le groupe a été très bien accueilli, mais Ritchie voulait plus de succès dans les hit-parades. Il voulait s’orienter davantage vers le commercial.”

“Ronnie et moi avons commencé [à quitter le groupe]. Et puis Cozy est arrivé à un point où il n’aimait plus la musique et il est parti.”

“Mais Ritchie a continué avec [le chanteur] Graham Bonnet et puis [le bassiste de Deep Purple] Roger [Glover] est revenu dans le groupe. Et ils ont eu du succès avec Since You’ve Been Gone, All Night Long, et tout ça. On ne peut pas nier le succès… mais pour moi, personnellement, je me suis dit : ‘Oh, ce sont des vendus’.”

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Tags : Rock Rainbow
Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Ozzy Osbourne sort la chanson éponyme de son nouvel album, Patient Number 9, avec Jeff Beck comme invité

Ozzy Osbourne
Patient Number 9

Par TonyOsbourne13, le 19/09/2022
Van Halen

Van Halen
Van Halen

Par Kingeddie, le 18/09/2022
Led Zeppelin II

Led Zeppelin
Led Zeppelin II

Par SixxMars013, le 18/09/2022
Plus d'actus sur Rainbow
L'actu Rock