Rush : L'ingénieur Paul Northfield révèle les méthodes d'enregistrement du groupe et l'évolution de son écriture musicale au début des années 1980

à 15 h 41 min
Lecture 3 min.
Rush : L'ingénieur Paul Northfield révèle les méthodes d'enregistrement du groupe et l'évolution de son écriture musicale au début des années 1980
© s_bukley, Shutterstock.com

Lors d’une apparition dans l’émission Full In Bloom, l’ingénieur Paul Northfield a parlé de sa collaboration avec Rush sur Permanent Waves en 1980 et Moving Pictures en 1981.

Paul Northfield, a déclaré à propos du processus d’écriture de Rush : “À l’époque, ils n’écrivaient pas en studio, ils arrivaient toujours super préparés.”

“Ils avaient l’habitude d’écrire pendant trois semaines ou un mois, et c’est comme ça qu’ils préparaient leurs albums à l’époque”

“C’est ainsi que le début de Moving Pictures [1981] a vu le jour. Il s’est écoulé 10 semaines entre le moment où ils ont franchi la porte et celui où ils sont repartis avec les mixages, et nous avons travaillé 12 à 14 heures par jour, sept jours sur sept.”

À propos de l’évolution de l’écriture de Rush

“Nous étions tous ensemble tout le temps, nous jouions au volleyball la nuit, ce qui, au fil des années, est devenu une sorte de norme, où tout le monde, le groupe, l’équipe, Terry [Brown, producteur], moi-même, et Robbie Whelan [ingénieur assistant] et mon assistant de studio se réunissaient, et nous avions deux équipes, et nous jouions au volleyball, parfois jusqu’à 5 heures du matin.”

“Et puis nous revenions au studio à 11 heures. L’album avait quelque chose de spécial dès le premier jour, dès qu’il a commencé à se mettre en place, du genre : ‘Wow, c’est vraiment un album incroyable’.”

“Permanent Waves [1980] est le premier album où ils ont décidé d’essayer de concentrer leurs enregistrements de 25 minutes en cinq minutes, et de faire des chansons de Rock Progressif plus courtes qui en disent beaucoup en peu de temps, contrairement aux productions précédentes.”

” Je pense que Hemishperes [1978] était le précédent, qui était extrêmement long, avec des chansons qui s’étiraient, et donc Permanent Waves a été le premier qu’ils ont voulu concentrer, à l’exception de quelques chansons, il y avait encore des chansons longues.”

“Et puis Moving Pictures encore plus. Il n’y avait pas de chansons vraiment longues sur Moving Pictures. Il y avait quelques chansons de sept ou huit minutes, mais il n’y en avait aucune à deux chiffres.”

“Quoi qu’il en soit, cela signifie que les morceaux eux-mêmes sont très concentrés, et en quelque sorte espacés, pas comme lorsque vous faites des morceaux de longue durée, parce que c’est une façon différente d’aborder l’écriture.”

À lire aussi : Dave Mustaine à propos du nouvel album de Megadeth : "J'ai encore quelques groupes dans mon collimateur"

Interview de Paul Northfield pour Full In Bloom :

Tags : Rock Rush
Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Master of Reality

Black Sabbath
Master of Reality

Par Robert Bonham, le 25/06/2022
Dans le même sang

Trust
Dans le même sang

Par SixxMars013, le 09/06/2022
Fear Inoculum

Tool
Fear Inoculum

Par Dabdoob, le 31/05/2022
Plus d'actus sur Rush
L'actu Rock