Le chanteur d'In Flames à propos de la taxe sur les ventes de produits dérivés imposée par les salles de spectacle : "Quelqu'un vient nous prendre 20% pour rien. C'est horrible"

à 17 h 25 min
Lecture 3 min.
Le chanteur d'In Flames à propos de la taxe sur les ventes de produits dérivés imposée par les salles de spectacle : "Quelqu'un vient nous prendre 20% pour rien. C'est horrible"
© Tetralens
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!

Ces derniers mois, les musiciens se sont plaints (à juste titre) des difficultés rencontrées sur la route en raison de l’inflation et du fait que les salles de concert prélèvent des parts plus importantes sur les ventes de produits dérivés des artistes (20% ou plus).

Anders Fridén, chanteur d’In Flames, est le dernier en date à donner son avis sur la situation, dans une récente interview pour The Metal Circus, un média espagnol spécialisé.

Il a déclaré : “Je crois qu’au début, les clubs disaient : ‘Si nous organisons des shows et qu’il n’y a pas assez de monde, nous devons prélever de l’argent sur le merchandising parce que les gens ne boivent pas assez et que nous ne touchons donc pas assez d’argent du bar’. Mais nous savons que ce n’est pas vrai, parce que les gens boivent toujours beaucoup lorsqu’ils viennent aux shows. C’est donc une chose qui n’a pas bougé d’un iota. Et pour les groupes qui dépendent des ventes de produits dérivés, c’est vraiment, vraiment difficile.”

Il a ajouté : “Je trouve ça nul, mais je ne peux rien faire. J’ai essayé, il y a de nombreuses années, de lancer un débat et d’en parler, mais il n’y avait pas assez de groupes qui disaient ‘nous sommes d’accord’ ou qui reconnaissaient le fait qu’il s’agissait d’un énorme problème. Tout le monde doit réagir ; il ne peut pas y avoir que quelques groupes qui disent quelque chose.”

“Je ne sais pas quoi faire à ce sujet. C’est un coût énorme. Nous vendons beaucoup de produits, et l’argent va à quelqu’un d’autre même si nous les vendons nous-mêmes parfois, c’est fou. C’est insensé. Mais c’est encore plus difficile pour les petits groupes qui vivent du merchandising ; ils doivent utiliser l’argent du merchandising pour payer l’essence nécessaire pour se rendre au prochain concert ou pour dormir dans un motel ou pour se nourrir, etc. Et puis quelqu’un arrive et leur prend 20% de leur poche pour rien. C’est horrible.”

À la question de savoir s’il existe un moyen de “régler” la situation, il a répondu : “Je ne sais pas si c’est ‘réglable’, mais c’est quelque chose qui doit nous unir, à mon sens. Tout le monde doit réagir. Ça ne peut pas être juste quelques groupes ou quelqu’un dans un groupe qui dit quelque chose et se plaint, car il ne se passera rien.”

In Flames a sorti son nouvel album, Foregone, le 10 février via Nuclear Blast.

Interview d’Anders Fridén pour The Metal Circus :

À lire aussi : Nita Strauss partage la vidéo de sa nouvelle chanson Victorious, avec Dorothy

In Flames – Meet Your Maker :

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus récents
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Metal Health

Quiet Riot
Metal Health

Par SixxMars013, le 07/06/2023
Bomber

Motörhead
Bomber

Par TonyOsbourne13, le 06/06/2023
Slift

Slift
Ummon

Par Dabdoob, le 31/05/2023
Plus d'actus sur In Flames
L'actu Metal Alternatif