Roger Waters (Pink Floyd) affirme qu'il y a "les opprimés, les Palestiniens, et l'oppresseur, le gouvernement israélien"

à 11 h 16 min
Lecture 2 min.
Pink Floyd : Roger Waters dénigre ses anciens camarades de groupe, Gilmour et Wright, en disant qu'ils étaient "toxiques" et "prétentieux"
© A.PAES / Shutterstock.com

Roger Waters, connu pour ses contributions aux albums les plus emblématiques de Pink Floyd, a une nouvelle fois commenté la situation au Moyen-Orient, où les forces armées israéliennes ont lancé une offensive pour se débarrasser des terroristes du Hamas, tuant des milliers de civils et en délogeant des centaines de milliers d’autres dans le processus.

Dans un récent message sur les réseaux sociaux, le musicien affirme qu’il y a “les opprimés, les Palestiniens, et l’oppresseur, le gouvernement israélien”, ravivant ainsi les accusations d’antisémitisme dont il fait l’objet et qu’il a toujours démenties.

Dans un récent post sur X, Waters interpelle Annie Lennox, l’auteure-compositrice-interprète écossaise, en écrivant : “Chère @officialannielennox, je sais que vous êtes sincère, mais s’il vous plaît, arrêtez d’essayer de plaire aux deux parties. Il n’y a pas de comparaison possible entre les opprimés, les Palestiniens, et l’oppresseur, le gouvernement israélien. L’oppresseur assassine les opprimés depuis soixante-quinze ans. Rejoignez la voix du peuple, l’immense chorale mondiale de protestation, et exigez que les fascistes israéliens… ARRÊTENT LE GÉNOCIDE MAINTENANT. PAS DE SI, PAS DE ET, PAS DE MAIS. MAINTENANT !”

Il y a environ une semaine, Waters s’est déjà exprimé sur le sujet, en montrant des pancartes “Stop The Genocide” lors de l’un de ses concerts.

Au début du conflit armé déclenché par l’attaque terroriste du Hamas contre des civils israéliens et internationaux le 7 octobre, Waters a lancé un appel en faveur d’un “monde sans guerre”.

Post de Roger Waters :

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Plus d'actus sur Pink Floyd
L'actu Rock