Toutes les nouvelles fonctionnalités sur MetalZone (et leur statut)

Lars Ulrich de Metallica : "La chose dont je suis le plus fier est que nous avons montré au grand public qu'il y avait une manière différente de faire les choses"

à 16 h 55 min
Lecture 5 min.
Lars Ulrich de Metallica : "La chose dont je suis le plus fier est que nous avons montré au grand public qu'il y avait une manière différente de faire les choses"

Kerrang! vient de mettre en ligne une interview de Metallica où le légendaire groupe de Heavy Metal répond aux questions des fans.

Un fan a voulu savoir quel était le meilleur conseil que le groupe avait reçu au début de sa carrière. Lars Ulrich a répondu :

Posez des questions. Je ne sais pas si c’est le meilleur conseil, mais c’est la première chose à laquelle j’ai pensé. Plus vous posez de questions, plus vous obtenez d’informations et plus vous en savez. Je pense que c’est peut-être un truc danois. Les Danois sont curieux par nature. Nous posons beaucoup de questions.

À la question “Avec quel artiste avez-vous apprécié le plus collaborer ?”, Kirk Hammett a répondu :

Lou Reed [sur l’album Lulu de 2011], sans aucun doute. Pour moi, c’était tout aussi spécial que de collaborer avec Jimi Hendrix ou autre. Je suis un grand fan de Lou Reed et le fait de pouvoir collaborer avec lui a été incroyable. J’ai joué sur le dernier album de Michael Schenker et ça signifiait beaucoup pour moi aussi. Le cycle est complet. Faire l’album S&M [en 1999] avec Michael Kamen était vraiment génial aussi. C’était un type très spécial. Il était unique en son genre, dans le sens qu’il était un compositeur et un chef d’orchestre établi qui comprenait parfaitement la musique Rock. Quand je dois trouver un lead, je pense à l’aisance avec laquelle il créait des mélodies, des parties de cordes et de cors. Il y avait un tel art dans ce qu’il faisait.

Un autre fan a demandé aux musiciens de Metallica de s’exprimer sur leur performance dans la prison d’État de San Quentin pour la vidéo de St. Anger en 2003. Kirk a déclaré:

Eh bien, il y avait beaucoup de tension dans l’air, c’est sûr. Il y avait des femmes qui étaient venues avec nous et il fallait les restreindre à une certaine zone parce que c’était trop dangereux pour elles – ne serait-ce que de les voir. À un moment donné, un des détenus a crié vers moi et m’a dit : “Hé, Kirk, je connais ta mère”, et j’ai dit : “Pardon ?”, et il a répondu : “Oui, je tondais sa pelouse”. Il a ajouté qu’il connaissait untel du quartier, lui aussi. Je lui ai dit : “Je connais peut-être plus de gens ici que je ne le pensais !”. Au final, c’était cool. Tous les détenus ont vraiment apprécié le fait que nous étions là et c’était une distraction pour eux. J’ai reçu un truc vraiment cool de la part d’un des agents correctionnels. C’était un magazine avec nous sur la couverture et l’étiquette d’abonnement disait “Richard Ramirez” – le tueur du “Night Stalker” qui était à San Quentin pendant que nous jouions. C’était un fan de Metallica, mais il était dans le couloir de la mort et il n’avait le droit que de nous écouter [et pas de nous voir]. J’ai toujours le magazine. C’est une belle petite rareté.

À la question de savoir quel est le clip vidéo dont les musiciens de Metallica sont le plus fiers, Lars a proclamé :

Je dirais la vidéo de I Disappear [2000], que nous avons tournée à Monument Valley dans l’Utah, au sommet d’un de ces piliers ou quel que soit le nom qu’on leur donne. C’était dingue. Il y avait beaucoup d’enthousiasme à propos de cette vidéo et c’était différent pour nous, parce qu’elle était liée à un film, Mission : Impossible 2. Les vidéos que Jonas Åkerlund a réalisées pour Turn The Page et Whiskey In The Jar [en 1998] étaient vraiment très audacieuses, ce que j’adore. Les vidéos que Matt Mahurin a faites pour The Unforgiven [I et II, en 1991 et 1998 respectivement] sont très artistiques, mais je pense que celle pour I Disappear était très amusante à faire.

Quant à la manière dont le groupe de Heavy Metal gère les critiques, Kirk a dit :

Aucune des critiques n’est aussi mauvaise que celles dans nos têtes – vraiment. Au bout du compte, peu importe ce que les gens disent. Si je suis satisfait dans ma tête, alors j’ai surmonté mes propres obstacles.

Un autre fan a demandé le secret pour former un groupe qui dure aussi longtemps. Lars a répondu :

Faire des compromis. C’est tout.

Quant à la chose pour laquelle ils aimeraient qu’on se souvienne d’eux, Lars a dit :

Donner le meilleur de moi-même ? Je ne sais pas, je suis tellement mauvais avec ce genre de questions. Tout ce que je dis me semble transpirer l’autosatisfaction. Laissez-moi vous dire… la chose dont je suis le plus fier est que nous avons montré au grand public qu’il y avait une manière différente de faire les choses et qu’il y avait des millions de personnes qui voulaient quelque chose de différent de ce qui leur était servi.

Metallica – I Disappear :

Source : Kerrang!

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Baptize

Atreyu
Baptize

Par Tetralens, le 02/07/2021
Light The Torch annonce son nouvel album, You Will Be The Death Of Me (détails & single)

Light The Torch
You Will Be The Death Of Me

Par Tetralens, le 29/06/2021
Born Of Osiris annonce son nouvel album, Angel Or Alien (détails & single)

Born Of Osiris
Angel Or Alien

Par Adrien, le 25/06/2021
Plus d'actus sur Metallica
L'actu Heavy Metal