Lars Ulrich parle de la "fragilité" de Metallica : "Je pense que nous avons toujours été assez à l'aise pour partager nos vulnérabilités"

à 10 h 41 min
Lecture 3 min.
Lars Ulrich parle de la "fragilité" de Metallica : "Je pense que nous avons toujours été assez à l'aise pour partager nos vulnérabilités"
© Charley Gallay, Getty Images

Lars Ulrich s’est exprimé sur le retour du leader de Metallica, James Hetfield, en 2019, et a déclaré que c’était un autre exemple de la “fragilité” du groupe.

La fragilité de Metallica

Dans une nouvelle interview avec Metal Hammer, Lars Ulrich et le guitariste Kirk Hammett ont partagé leurs réflexions sur la façon dont ils ont fait face à l’événement qui a fait dérailler leurs plans, avant même que le coronavirus ne frappe.

Interrogé sur la décision de James Hetfield de se rendre en cure de désintoxication, Lars Ulrich a répondu en parlant de tout le groupe. Il a déclaré :

Je suis tout le temps conscient de notre fragilité. Je crois que nous portons fièrement notre côté humain. Depuis le début, je pense que nous avons toujours été assez à l’aise pour partager nos vulnérabilités. Je suppose que le simple fait de montrer notre côté humain, d’être sincère, a toujours fait partie de Metallica, donc les événements de l’automne 2019 en ont été une extension très organique et pure.

Kirk Hammett a ajouté :

Il m’est arrivé d’être dans une situation où rien ne va plus, et où il faut juste faire une pause loin de tout et faire le point sur soi.

Notant qu’il n’a pas bu un verre depuis “cinq ans et demi maintenant”, il a expliqué :

Quand quelqu’un a besoin d’aide, je ne suis pas du genre à juger, parce que je suis passé par là moi-même. Je suis passé par là, et il faut aider ses semblables.

À lire aussi : Evanescence annonce un événement en streaming, A Live Session From Rock Falcon Studio

Lars Ulrich parle de la sagesse qui vient avec l’âge

Lars Ulrich a également parlé de la façon dont la dynamique du groupe a changé avec l’âge, en comparant la façon dont ils travaillent maintenant à la façon dont ils ont été décrits dans le documentaire de 2004, Some Kind of Monster.

En vieillissant, les personnes deviennent plus respectueuses. Vous comprenez le mot “empathie”, toutes ces choses que vous ne vous surprendriez jamais à reconnaître à 22 ans… Donc, quand vous êtes dans la cinquantaine, c’est genre : “Je n’ai pas besoin d’aller en studio et de me battre. Ce n’est pas ce que je veux faire. Je veux me connecter avec le reste des gars du groupe, je veux faire avancer certaines idées, et oui, je veux le faire parce que j’aime ça”.

Dans cette même interview, les musiciens ont laissé entendre que le prochain album de Metallica pourrait être une création plus collaborative que Hardwired… To Self-Destruct. L’article complet est disponible (en anglais) sur LouderSound.com.

D’autre part, le nouveau concert acoustique de Metallica, intitulé Live & Acoustic From HQ : Helping Hands Concert & Auction, sera diffusé en direct du siège du groupe à San Rafael, en Californie, le samedi 14 novembre. Vous pouvez en regarder un court extrait en cliquant sur le lien précédent.

Source : ultimateclassicrock.com
Restez connectés à MetalZone sur Facebook
Articles les plus récents
L'actu Heavy Metal
Plus d'actus sur Metallica
Articles les plus vus