Tom Morello de Rage Against The Machine : "London Calling de The Clash a été une révélation"

à 14 h 25 min
Lecture 3 min.
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O

Tom Morello, le guitariste de Rage Against The Machine, s’est entretenu avec Louder au sujet de London Calling de The Clash, un album qui lui a fait découvrir le Heavy Metal sous un jour nouveau.

Il a déclaré :

The Clash est mon groupe de Rock ‘N’ Roll préféré de tous les temps. London Calling a été le point de départ de mon amour pour le groupe. Jusqu’à ce que je découvre le Punk, j’étais un fan de Heavy Metal et c’est la pochette de cet album qui a suscité mon intérêt et m’a fait penser : “Qui est ce nouveau grand groupe de Heavy Metal ?”. J’ai dévoré cet album. Je n’arrivais pas à croire à quel point il était génial ; la plupart de ma collection de Heavy Metal paraissait alors bien ridicule. C’était une musique à laquelle je pouvais m’identifier à travers ses paroles, bien plus que les textes de type “donjons et dragons” des ancêtres du Metal. La conviction avec laquelle le groupe jouait et avec laquelle Joe Strummer chantait était indescriptible.

Il a poursuivi :

C’était à une époque où je développais ma conscience politique, et c’était un groupe qui me donnait l’impression de ne pas être seul ; c’était un groupe qui disait la vérité – contrairement à mon président, aux personnes aux infos, à mes professeurs – et je me suis dit “C’est génial !”. J’ai écrit ma première chanson engagée dans la foulée de l’écoute de London Calling. Elle s’appelait Salvador Death Squad Blues. La possibilité de combiner une musique qui déchire et des paroles engagées est devenue une réalité. À l’époque, les gens disaient de The Clash qu’il était le seul groupe qui comptait, et c’était vraiment le cas. The Clash était plus qu’un simple groupe de Punk, il était beaucoup plus audacieux musicalement, et London Calling était vraiment l’album où le groupe a incorporé des influences musicales du monde entier et où chaque chanson sonnait comme The Clash.

Il a ajouté :

L’album a été une révélation ; tout semblait possible, comme si on pouvait jouer du Reggae et du Hard Rock en même temps. London Calling m’a permis de réaliser qu’il existait des groupes prêts à dire tout haut la vérité, sans concession, sans compromis – chaque note de musique et chaque texte avaient un sens. C’était tout nouveau pour moi. Et ils avaient des tenues plutôt cool. J’ai joué la chanson London Calling dans d’innombrables groupes de reprises au fil des années. Je n’étais pas vraiment sûr de ce que Joe Strummer voulait dire, mais ça semblait apocalyptique et je savais qu’il avait raison. La subtilité et l’humour de ses paroles sont parfois négligés. Ce type a écrit de grands textes. […] Joe Strummer était un être profond.

Il a conclu en disant :

C’est aussi le premier album que j’ai vu avec un autocollant Parental Advisory, ce qui a ajouté à son attrait et à son côté rebelle. Je n’arrivais pas à croire qu’il y avait un groupe fait pour moi. Jusqu’à ce moment-là, je me contentais de peu. Quand j’ai découvert The Clash, j’ai été servi.

The Clash – London Calling :

À lire aussi : Le frontman de Gwar se moque de Machine Gun Kelly : "C'est le plus gros étron égocentrique du monde"

The Clash – London Calling (album remasterisé) :

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Source : loudersound.com
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Texas Flood

Stevie Ray Vaughan
Texas Flood

Par Kingeddie, le 28/09/2022
Si on avait besoin d'une cinquième saison

Harmonium
Si on avait besoin d'une cinquième saison

Par tetsuo_shima_73, le 28/09/2022
Paranoid

Black Sabbath
Paranoid

Par TonyOsbourne13, le 27/09/2022
Plus d'actus sur Rage Against The Machine (RATM)
L'actu Nu Metal