Geddy Lee de Rush raconte comment Robert Plant de Led Zeppelin a sauvé son groupe !

à 13 h 44 min
Lecture 3 min.
Geddy Lee de Rush raconte comment Robert Plant de Led Zeppelin a sauvé son groupe !
© Robert Knight Archive, Redferns

Geddy Lee de Rush a révélé, lors d’un entretien accordé à Classic Rock, comment un appel téléphonique de Robert Plant de Led Zeppelin a aidé le trio canadien à se remettre sur pied lorsqu’il était au plus bas.

Après la mort de Selena, la fille de 19 ans du batteur Neil Peart, dans un accident de la route en août 1997, Rush s’est retiré de l’industrie musicale pour une durée indéterminée, sans qu’aucun des trois membres du trio – le chanteur/bassiste Geddy Lee, le guitariste Alex Lifeson et Neil Peart – ne soit sûr de remonter sur scène.

Dans le nouveau numéro du magazine Classic Rock, Geddy Lee a raconté comment un appel téléphonique de l’un des héros de longue date du trio, l’ancien leader de Led Zeppelin, Robert Plant, a aidé les musiciens à s’extirper des ténèbres.

Geddy Lee, faisant référence à la prestation du duo de Led Zeppelin le 4 juillet 1998 à l’amphithéâtre Molson à Toronto, a déclaré :

[Jimmy] Page et [Robert] Plant étaient en tournée pour l’album Walking Into Clarksdale de 1998 et ils sont venus à Toronto. Quelqu’un n’arrêtait pas d’appeler notre bureau en disant qu’il était Robert Plant et qu’il devait me parler. Personne ne l’a cru, mais il s’est avéré que c’était lui.

Il a poursuivi :

Nous avons pris une pause après le décès de Selena [la fille de Neil Peart] et nous n’étions pas dans une bonne dynamique. J’ai rappelé Robert et il voulait que nous assistions au concert, mais j’étais extrêmement déprimé à ce moment-là. Il a insisté : “Non, venez au concert, nous discuterons”. Il a compris l’épreuve que le groupe traversait. Je me souviens qu’il m’a dit : “Tu dois te ressaisir, et le plus tôt sera le mieux. Alors ramène tes fesses ici”. J’ai donc appelé Alex [Lifeson] et lui ai dit qu’on allait voir Page et Plant.

Il a ajouté :

Ils ont été vraiment géniaux, ils étaient si gentils. Il n’y a rien de mieux que de rencontrer des artistes que l’on admire depuis tant d’années et de découvrir que ce sont de vrais gentlemen.

Plus loin dans son interview, Geddy Lee a révélé qu’après avoir entendu le premier album de Led Zeppelin, Rush “voulait avoir le même son” :

Je me souviens que lorsque le premier album est sorti, nous avons attendu devant notre magasin de disques local, Sam The Record Man à Willowdale, nous avons acheté l’album, couru à la maison, l’avons mis et nous nous sommes assis sur mon lit pour découvrir Communication Breakdown. Ils ont été une énorme, énorme influence sur nous. On voulait être comme eux !

Il a conclu :

Le terme Heavy Metal ne convenait pas à Led Zeppelin. Il ne lui convenait pas parce qu’il était bien plus qu’un groupe de Heavy Metal. Il avait un son qui surprenait constamment. Il avait des influences éclectiques et prenait des risques que d’autres groupes de Heavy Metal n’auraient tout simplement jamais envisagés.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’interview de Geddy Lee (en anglais) dans le nouveau numéro du magazine Classic Rock, qui est disponible en pré-commande sur Magazinesdirect.com.

Concert de Jimmy Paige et Robert Plant – 4 juillet 1998 à Toronto :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Tags : Rock Rush
Source : loudersound.com