James Hetfield donne son avis sur Lars Ulrich et révèle ce qu'il a dans ses écouteurs pendant les concerts de Metallica : "C'est presque comme si j'étais le batteur"

à 11 h 58 min
Lecture 3 min.
Solar Guitars: Guitares 100% Metal!

Dans une interview archivée de Total Guitar récemment mise en ligne (via UG), le chanteur/guitariste de Metallica, James Hetfield, a parlé de son camarade de groupe, le batteur Lars Ulrich.

James a abordé le sujet en parlant de son style de jeu. Lorsque l’intervieweur lui a demandé : “Tu es célèbre pour ton jeu rythmique, mais comment définirais-tu ton style ?”, Hetfield a répondu :

Percussif. J’adore jouer de la batterie, donc la plupart de mes riffs proviennent des rythmes que j’ai en tête. Souvent, quand on fait un riff et que la batterie joue exactement sur ce rythme, c’est moins efficace. Je vois ça souvent dans certains groupes aujourd’hui : “Voici le riff de guitare, et la grosse caisse et la caisse claire font exactement la même chose”. Avec Metallica, Lars [Ulrich] joue toujours un peu à l’encontre du riff. C’est presque comme si j’étais le batteur et qu’il faisait des contretemps au rythme. Sur scène, la seule chose que Lars a dans ses écouteurs est ma guitare et quelques voix. Donc je garde le tempo de la chanson et il peut être un peu plus fou à la batterie.

Lorsqu’on lui a demandé dans quelle mesure son style rythmique pouvait être attribué à la batterie de Lars, il a répondu :

Beaucoup en fait, car, comme je le dis, j’ai énormément de place pour m’exprimer. Je ne peux peut-être pas être aussi libre que possible sur certains trucs parce que quand je me lâche, tout devient un peu bancal ! Mais je peux montrer à Lars des trucs de batterie et il peut me montrer des riffs, vous voyez ? Je suis un batteur frustré et il est un chanteur-guitariste frustré ! Donc c’est vraiment génial qu’on puisse accepter les rêves de l’autre de cette façon et les voir comme quelque chose de positif, et pas seulement comme “Dégage de mon territoire”.

Quand on lui a demandé qui avait inspiré son style de riffs rythmiques, James a déclaré :

Mes dieux de la rythmique sont Tony Iommi, Rudolf Schenker et Malcolm Young – des gars qui ne lâchent rien. Les Misfits aussi, et même les Ramones avec leur simplicité. C’est du down-picking ! Regardez des images de Johnny Ramone et vous direz : “Wow !”.

Il a ensuite expliqué comment il avait développé son style de down-picking incroyablement rapide :

Certains morceaux de Black Sabbath n’étaient pas très rapides, c’était des gros riffs à une note, avec des flexions de la main gauche. Pour moi, la main droite était plutôt un défi, car j’avais deux guitaristes au début, d’abord Dave [Mustaine, guitariste originel de Metallica], puis Kirk [Hammett]. C’était un défi de voir qui jouait le plus vite, ou qui abandonnait le premier, puis on traitait ce gars-là de mauviette, et ensuite on s’entraînait encore plus !

Il a ajouté :

Beaucoup de défis venaient d’autres reprises qu’on faisait, comme les Misfits. Je regardais Doyle [Wolfgang von Frankenstein, guitariste des Misfits] et je voyais qu’il jouait tout en down-picking. Sur une chanson comme Green Hell, par exemple, je me disais : “Est-ce qu’il fait vraiment du down-picking sur toute la chanson ?!”. Donc je suppose que mon style de picking est né de la compétitivité.

Misfits – Green Hell :

-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O -20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Source : ultimate-guitar.com
Articles les plus récents
-20% sur Guitar Pro avec le code: MZ2O
Articles les plus vus
Les dernières reviews
album-countdown-to-extinction

Megadeth
Countdown To Extinction

Par TonyOsbourne13, le 26/11/2022
Shockwave

Dead City Ruins
Shockwave

Par Kingeddie, le 24/11/2022
Destroyer

Kiss
Destroyer

Par Kingeddie, le 14/11/2022
Plus d'actus sur Metallica
L'actu Heavy Metal