Serj Tankian de System Of A Down parle de sa collaboration musicale avec le Premier ministre arménien

à 13 h 12 min
Lecture 4 min.
Serj Tankian de System Of A Down parle de ses fans qui ne veulent pas entendre ses idées politiques

Dans une récente interview avec Araksya Karapetyan, personnalité de la télévision américaine d’origine arménienne, le leader de System Of A Down, Serj Tankian, a parlé de sa collaboration avec le premier ministre arménien, Nikol Pashinyan, sur la chanson intitulée Hayastane (Hayastan est le nom arménien de l’Arménie).

À la question de savoir comment le titre a vu le jour, Serj a répondu :

La révolution [arménienne de 2018] a eu lieu, et le nouveau gouvernement ainsi que le nouveau parlement sont entrés en fonction. Quelques mois après la révolution, j’ai ramené ma famille en Arménie avec moi, parce que lorsque j’y suis allé début mai 2018, j’y suis allé seul avec quelques amis, et ensuite j’ai voulu ramener ma famille. Je traînais avec le Premier ministre, lui parlant de différentes choses. Et je lui ai joué une chanson arménienne que j’avais écrite, une qui était très triste. Elle était basée sur mon expérience en 2017, quand il y a eu une élection parlementaire truquée, et que j’y étais allé avec un certain nombre d’amis artistes dans le cadre d’une organisation que nous avons créée et qui s’appelle Justice Within Armenia. Et nous étions des surveillants – nous étions formés pour être des surveillants, aller dans différents isoloirs et voir ce qui se passait. Ce fut un voyage déprimant, car je suis rentré chez moi en me disant : “Rien ne va changer. Il va falloir encore 20 ans, comme tout le monde le pensait” – j’étais dans un état profond de malaise. J’ai donc écrit cette chanson. Il l’a écoutée, et il m’a dit : “Vous savez quoi ? Nous avons tellement de chansons mélancoliques dans notre histoire. Écrivons une chanson qui soit positive et victorieuse”. Je lui ai dit : “Je suis avec vous. Écrivez les paroles, je m’occupe de la musique”.

Il a poursuivi :

Nous n’en avons pas vraiment parlé après ça ; je pensais que c’était tombé à l’eau. Et puis un jour, il a écrit les paroles qui sont maintenant sur la chanson Hayastane. Je l’ai vu sur Facebook – une sorte de post avec les paroles dessus, parlant de l’Arménie. Puis il me l’a envoyée. Je me suis dit, “Oh, c’est génial”. Alors je me suis assis, j’ai pris ma guitare acoustique, j’ai travaillé dessus, je lui ai envoyé pour qu’il prenne des notes, et nous avons juste fait des allers-retours avec des notes jusqu’à ce que ce soit fait. Nous avons donc co-écrit la chanson, et c’était vraiment amusant, c’était vraiment cool. Donc, quand le COVID a commencé, j’étais en Nouvelle-Zélande, et lui en Arménie, évidemment. Je l’ai appelé, et je lui ai dit : “Je pense que la chanson est terminée. Est-ce qu’on devrait faire un clip, le sortir et peut-être donner les fonds à My Step ?”. Et il m’a répondu : “Quelle idée phénoménale. Merci”. Et c’est ce que nous avons fait.

Selon Serj, la Fondation My Step est “une organisation caritative extraordinaire qui mène de nombreuses initiatives importantes en Arménie dans les domaines de la santé publique, de l’éducation, de la culture, du bien-être social, de l’environnement et d’autres secteurs dans le besoin, y compris la crise actuelle autour du coronavirus”.

Serj Tankian est le petit-fils de survivants du génocide arménien. Il est célèbre en tant que frontman de System Of A Down, qui a vendu plus de 40 millions de disques dans le monde entier. Tout en continuant à tourner avec le groupe de Metal, Serj a également enregistré des succès en tant que musicien et chanteur soliste, compositeur de musiques de films, producteur de disques, poète et activiste politique.

Interview de Serj Tankian avec Araksya Karapetyan :

Source : Blabbermouth

Restez connectés à MetalZone sur Facebook