Andreas Kisser de Sepultura dénonce la montée des extrêmes dans la société et la politique : "On dirait qu'on fait marche arrière"

à 15 h 12 min
Lecture 3 min.
Le guitariste de Sepultura à propos d'Andre Matos, le regretté chanteur de Angra : "Il nous manquera à jamais"

Jeudi dernier (23 juillet), le guitariste de Sepultura a participé à une session de questions-réponses avec les fans lors de l’événement [email protected] de Nuclear Blast sur Twitch.

S’adressant à un fan polonais, M. Kisser a expliqué comment la situation politique mondiale actuelle pouvait être utilisée comme source d’inspiration musicale :

En gros, le monde entier est en train de passer par une phase avec un point de vue de droite, quel que soit le nom qu’on lui donne, pour notre société, notre politique et tout le reste. En Pologne, ils traversent le même genre de situation – je suppose qu’aux États-Unis et ici au Brésil aussi. C’est vraiment une situation très triste, parce qu’on dirait qu’on fait marche arrière.

Il a poursuivi :

Il y a eu beaucoup de progrès dans l’histoire des droits de l’homme et de la lutte contre le racisme, le mouvement des femmes, le féminisme et tout ça, alors c’est vraiment fou que nous revivions cela, et encore plus fou que beaucoup de gens croient encore et soutiennent vraiment ce type de point de vue ou d’idéologie.

Il a ajouté :

Cependant, la musique est là et le Metal est salvateur. Nous avons des tonnes de choses à dire, et cela nous a vraiment inspirés. Vous voyez dans les années 80, quand Ronald Reagan était le président des États-Unis et aussi très à droite, conservateur et tout ça, et toute la bataille et la guerre contre la drogue, qui a été un échec complet et une stupidité totale… Eh bien, le Thrash Metal et la musique Punk ont vraiment beaucoup grandi à cette époque. Prenez Dead Kennedys et même Metallica, vous aviez des thèmes politiques qui ont vraiment inspiré les musiciens et ils ont fait de grands albums, c’est ce qui m’a inspiré à être musicien et à faire partie d’un groupe. Je pense donc qu’il faut profiter de ce genre de situations, être un peu positif et ne pas se laisser abattre. Les nouvelles sont vraiment déprimantes – et la musique aide à traverser ce genre de situations.

Par la suite, Andreas a conclu en disant :

C’est une période de transition […]. Nous ne savons pas exactement comment ça va se passer, mais je pense qu’au final, beaucoup de choses positives en sortiront.

Le dernier album en date de Sepultura, Quadra, est sorti le 7 février 2020 via Nuclear Blast. Il s’agit d’un album concept, créé dans les studios suédois de Fascination Street avec le producteur renommé Jens Bogren.

Source : blabbermouth.net