Les reviews utilisateurs sont de retour !

Le premier batteur de Korn, David Silveria, affirme qu'il publierait les "chansons controversées" du groupe, même dans le climat actuel

à 18 h 19 min
Lecture 3 min.
David Silveria n'a pas écouté une seule chanson de Korn tirée d'albums sur lesquels il ne figure pas

Lors d’une apparition dans l’émission Rocking With Jam Man, le batteur originel de Korn, David Silveria, a parlé de son passage dans le groupe, du festival controversé de Woodstock 99, de la cancel culture, et plus encore.

Silveria a été membre de Korn entre 1993 et 2006, jouant sur les sept premiers albums studio du groupe. Il fait maintenant partie de Breaking In A Sequence.

Lorsqu’on lui a demandé de parler de Woodstock 99, Silveria a répondu (tel que transcrit et traduit par MetalZone.fr) : “Woodstock 99 était incroyable. Comment puis-je le décrire ? Eh bien, du point de vue de la scène, il y avait littéralement des gens à perte de vue. Quand on est monté sur scène, et qu’on a vu la foule, l’adrénaline nous a frappé.”

“C’était vraiment incroyable de voir autant de gens apprécier notre musique. Il y avait des tours de haut-parleurs énormes, mais la foule était si grande qu’il y avait des millisecondes de décalage selon l’endroit où les gens se trouvaient dans le public. Et à cause du décalage, quand la foule sautait, ça faisait comme de grosses vagues.”

“C’était incroyable, c’était fou. Je n’arrivais pas à croire que nous étions là et que nous jouions pour autant de personnes.”

Lorsqu’on lui a demandé s’il pense que Korn aurait pu sortir son premier album dans le contexte actuel, avec la cancel culture et tout le reste, le batteur a répondu : “Je ne sais pas, honnêtement. La première chose qui aurait déterminé cela aurait été notre label. Vous parlez probablement des chansons Daddy et Faget, pas vrai ?”

“Je pense que la question est de savoir si notre maison de disques accepterait de les sortir, car s’ils ne le veulent pas, nous ne pouvons rien y faire. [Si cela ne tenait qu’à moi], je les sortirais aujourd’hui, peu importe la réaction des gens. Chacun pensera ce qu’il veut, mais ces chansons ne visent pas à attaquer qui que ce soit, elles parlent d’expériences de la vie, bonnes ou mauvaises. Il ne s’agit pas d’attaquer qui que ce soit.”

“Oui, je le referais aujourd’hui, et je verrais comment ça se passe.”

Lorsque l’intervieweur a fait remarquer qu’il était “surpris qu’aucun pleurnichard n’ait essayé d’enlever Clown et Faget de l’album”, Silveria a répondu : “Ouais, en 1993, personne n’avait de problème avec ça. Clown et Faget parlent de harcèlement. Si les gens décortiquaient vraiment les paroles, ils pourraient sans doute s’en rendre compte assez facilement.”

Probablement en référence au mot “faget” qui est maintenant considéré par certains comme une insulte homophobe, Silveria a ajouté : “Une grande partie de la cancel culture – ils ne prennent même pas la peine de décortiquer les paroles, ils entendent juste certains mots et partent en vrille.”

David Silveria sur Rocking With Jam Man :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Quantum Leap

Gus G.
Quantum Leap

Par Kingeddie, le 19/01/2022
album-metallica-the-black-album

Metallica
Metallica (The Black Album)

Par David110869, le 15/12/2021
Les maîtres du Death Metal Mélodique, Be'Lakor, sont de retour avec Hidden Window

Be'Lakor
Coherence

Par Adrien, le 13/11/2021
Plus d'actus sur BIAS
L'actu Metal Alternatif