Lars Ulrich de Metallica ne regrette pas le son de la caisse claire de St. Anger : “Je soutiens ce choix à 100%”

Lecture 6 min.
Lars Ulrich de Metallica ne regrette pas le son de la caisse claire de St. Anger : “Je soutiens ce choix à 100%”
© Spencer Platt, Getty Images

Hier, lors d’une apparition sur l’émission Trunk Nation avec Eddie Trunk de SiriusXM, le batteur de Metallica, Lars Ulrich, a défendu l’album controversé St. Anger, sorti en 2003, qui a été critiqué par de nombreux fans pour son manque de solos de guitare, ses riffs traînants, sa production brute et le son de la batterie.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était toujours satisfait du son de la caisse claire de St. Anger, M. Ulrich a répondu que oui :

Je soutiens ce choix à 100%, parce qu’à ce moment-là, c’était ce qu’il fallait faire. C’est juste ma personnalité, je regarde toujours devant moi, je pense toujours à la prochaine chose. C’est comme ça que je suis fait. Qu’il s’agisse de Metallica, de ma vie personnelle, ou de mes relations, quoi que je fasse, je pense toujours à l’avenir. Parfois, on peut dire que je passe trop de temps dans l’avenir, mais je passe rarement du temps dans le passé. Le seul moment où j’aborde le passé, c’est lors des interviews.

Il a poursuivi :

Lorsque j’ai entendu St. Anger pour la première fois, il y avait une énergie brute incroyable. […] C’était comme une super-impulsion, momentanée… On travaillait sur un riff, et je me suis précipité. Je me suis dit : “J’ai besoin de jouer un rythme là-dessus”. J’ai couru dans la salle de contrôle, je me suis assis et j’ai joué quelque chose sur ce riff pour ne pas perdre l’énergie du moment, et j’ai oublié d’activer [le timbre de] la caisse claire. Puis, nous l’avons réécouté et je me suis dit : “Wow ! Ce son correspond à ce riff, il est bizarre et plutôt cool”. Puis, j’ai plus ou moins gardé la caisse claire comme ça pour le reste des sessions. Au final, j’ai dit : “Ouais, c’est cool. C’est différent. Ça va en faire chier plus d’un. On dirait que ça fait partie du délire”, ou je ne sais quoi. Plus tard, c’est devenu cet énorme débat, et je me suis dit : “Putain de merde ! Je ne l’avais pas vu venir”.

Lars Ulrich a ajouté qu’il ne regrettait aucun des choix de production faits par Metallica au cours des presque quatre décennies de carrière du groupe.

Je suis fier de toutes ces décisions, parce que je sais qu’à l’époque, c’était instinctif et la bonne chose à faire. Qu’est-ce que ça aurait donné si le timbre avait été enclenché ? Je ne sais pas, mais je n’y pense pas vraiment, sauf lorsque je suis confronté à cela dans des interviews. Pour être honnête, je ne changerais rien au passé. Après, jusqu’où allez-vous pousser cela ? Bien sûr, oui, les accidents de bus et les choses comme ça, on aimerait pouvoir les empêcher. Mais ce que je veux dire, c’est que je ne passe pas beaucoup de temps assis là à me dire : “Si nous n’avions pas fait cela” et “Si nous avions fait ceci à la place…”, je suis toujours trop occupé par ce que nous allons faire ensuite, et c’est juste mon mode opératoire. Je pense que nous tous, dans Metallica, nous fonctionnons généralement comme ça. Nous sommes toujours enthousiastes pour la suite, le prochain disque.

Il a conlu en disant :

Je le dis souvent, mais les gens me demandent toujours quel est mon disque préféré de Metallica. Ma réponse habituelle est : “Mon album préféré de Metallica est le prochain”, parce que si vous ne pensez pas que votre meilleur travail est encore devant vous, pourquoi le faire ? Nous sommes toujours exaltés par les opportunités qui s’offrent à nous.

St. Anger est sorti en juin 2003, au terme d’une période turbulente de deux ans au cours de laquelle le bassiste Jason Newsted a quitté Metallica, James Hetfield a fait un long séjour en désintoxication et le groupe entier a menacé de se séparer. La production brute et lo-fi de l’album, l’absence de solos de guitare et le son peu orthodoxe n’ont pas été bien accueillis par de nombreux fans du groupe, qui le citent encore souvent comme le pire disque de Metallica. St. Anger s’est néanmoins vendu à plus de six millions d’exemplaires dans le monde, bien que les fans ne s’y soient généralement pas habitués au cours des 17 années qui ont suivi sa sortie.

En 2003, le chanteur de Korn, Jonathan Davis, a fait la une des journaux lorsqu’il a déclaré les choses suivantes au journaliste suédois Martin Carlsson :

St. Anger est la chose la plus merdique que j’ai entendue de toute ma vie. Je respecte énormément ces gars, car certaines de ces chansons sont géniales. Mais certaines ont l’air d’être des compos de débutants. Je comprends qu’ils cherchent un nouveau son brut et lourd, mais ce n’est que de la merde. Je ne comprends pas. J’aime certaines de ces chansons, c’est cool et je ne suis pas là pour les dénigrer, mais la production est tout simplement horrible. Je sais qu’ils essaient de faire quelque chose de nouveau, mais la caisse claire de Lars est la chose la plus irritante que j’ai entendue de toute ma vie.

Il y a deux ans, l’ancien batteur de Dream Theater, Mike Portnoy, a déclaré au podcast Speak N’ Destroy qu’il avait des sentiments mitigés à propos de St. Anger :

Il n’y a aucun doute, c’est un album incroyablement bizarre. Dream Theater faisait l’album Train Of Thought à l’époque, et nous venions de jouer l’intégralité de Master Of Puppets [en concert]. Et je me souviens, pendant que nous faisions l’album Train Of Thought, St. Anger est sorti. J’étais assis dans ma voiture à l’extérieur du studio, et j’ai appelé John Petrucci [guitariste de Dream Theater] pour lui faire écouter certaines des chansons. Et au milieu de Invisible Kid ou Dirty Window, je ne sais plus, il y avait cette section bizarre avec juste des cris et des gémissements… [J’étais, comme] : “Qu’est-ce qui se passe ?”. Et le son de la caisse claire… Bien que j’aie apprécié cet album, il est certain qu’il y a des choses vraiment difficiles à écouter dessus. Il y a eu des moments où je me suis dit : “Oh mon Dieu ! À quoi pensent-ils, putain ?”. Mais il y a eu d’autres moments [où j’étais], comme : “Oh, mec ! C’est génial !”. C’était très mitigé pour moi.

Metallica – St. Anger :

Restez connectés à MetalZone sur Facebook

News Metal & Rock les plus récentes

Les sorties Metal & Rock du vendredi 07 août 2020 (Avatar/Deep Purple/Misery Signals et autres)

Retrouvez un condensé des sorties Metal & Rock du vendredi 07 août 2020 ci-dessous...

17:06 /

In Hearts Wake publie son nouvel album Kaliyuga !

Le nouvel album de In Hearts Wake, intitulé Kaliyuga, sort aujourd'hui via UNFD. Découvrez-le...

16:21 / / In Hearts Wake

Rage Against The Machine : Chaque album du groupe de Metal classé du pire au meilleur

Louder a classé tous les albums et les projets parallèles clés des membres de Rage Against The...

15:23 / / Rage Against The Machine

Le batteur de Scorpions en direct du studio : “Ça sonne génial”

Mikkey Dee, le batteur de Scorpions, a posté une courte vidéo des studios Peppermint Park à...

14:25 / / Scorpions

Matt Heafy de Trivium : “M. Shadows a sauvé ma voix”

2020 devait être une année phare pour Trivium. Après la sortie de What The Dead Men Say, les...

13:22 / / Trivium

Scott Ian de Anthrax fustige les groupes qui comptent beaucoup sur des backing tracks en live

Le guitariste de Anthrax, Scott Ian, a fustigé les groupes qui s'appuient fortement sur des...

11:40 / / Anthrax

Corey Taylor (Slipknot/Stone Sour) : “Arrêtez de pleurnicher et mettez votre satané masque”

Corey Taylor, le frontman de Slipknot et de Stone Sour, a envoyé un message aux personnes qui...

11:05 / / Slipknot

Misery Signals est de retour pour reconquérir le trône du Metalcore

Dans un tourbillon de musicalité, les membres de Misery Signals sont de retour après de...

10:33 / / Misery Signals

Écoutez Whoosh!, le nouvel album de Deep Purple

Deep Purple sort son nouvel album, intitulé Whoosh!, aujourd'hui via earMUSIC. Écoutez-le...

10:02 / / Deep Purple

Écoutez le nouvel album de Avatar, Hunter Gatherer

Les musiciens du groupe de Metal suédois Avatar sortent leur nouvel album, Hunter Gatherer,...

09:31 / / Avatar