Corey Taylor de Slipknot explique pourquoi la plupart des artistes se font arnaquer par les services de streaming

à 14 h 31 min
Lecture 3 min.
Corey Taylor de Slipknot explique pourquoi la plupart des artistes se font arnaquer par les services de streaming

Récemment, Corey Taylor a dénoncé Spotify pour les paiements dérisoires que le service de diffusion de musique distribue aux détenteurs de droits.

Dans une nouvelle interview pour Rock Feed, le chanteur a été interrogé sur ce que les musiciens peuvent faire pour améliorer leur situation. Il a répondu les choses suivantes :

Je vais vous dire ce qu’ils peuvent faire. Ils peuvent commencer par tous se regrouper et forcer les services de diffusion en continu à cesser de faire appel contre la loi qui a déjà été mise en place pour mieux nous payer.

Il y a une raison pour laquelle Tool a attendu aussi longtemps pour mettre sa musique sur les services de streaming, parce qu’ils savaient qu’ils ne seraient pas rémunérés pour leur dur travail. Pour moi, avec Tool, il y a deux choses : un, c’est un timing parfait, parce qu’ils ont un nouvel album qui sort, deux, ils ont probablement conclu une entente avec leur label pour s’assurer d’obtenir une partie de l’argent que le label aurait dû obtenir automatiquement grâce à l’argent généré par le streaming.

Corey Taylor a ensuite ajouté :

C’est ce que les gens ne comprennent pas. La différence entre la diffusion en continu et la radio, c’est que vous faites de l’argent avec la radio en raison de la publication. Avec la diffusion en continu, il n’y a pas de publication promise. Cet argent va directement au label. Ce dernier se fait donc énormément d’argent. Et ils ne sont pas tenus par contrat de nous payer pour cela, en raison de ce qu’ils appellent “la nouvelle technologie”.

Et à moins que vous n’ayez été en mesure de renégocier vos contrats de manière à ce qu’ils soient viables pour vous — ce que nous n’avons pas fait; ce que beaucoup de gens n’ont pas fait, parce que vous ne pouvez pas suivre l’évolution de la technologie. À moins de pouvoir s’adapter — et légalement, beaucoup de labels ne le permettent pas —, on se fait avoir. Donc, la seule façon pour nous de faire de l’argent grâce au streaming, c’est de faire en sorte que cette loi soit adoptée. Le fait qu’ils fassent appel — du moins la plupart d’entre eux — est une gifle humiliante.

Finalement, le musicien a tenu à exprimer clairement son positionnement concernant l’usage des plateformes de streaming par les fans du groupe :

Nous n’avons pas de problème avec la diffusion en continu. Nous n’avons pas de problème avec les gens qui écoutent notre musique en streaming. Ce qui nous pose un problème, c’est que ces services de diffusion en continu traitent les artistes comme s’ils leur devaient quelque chose, ce qui ne devrait pas être le cas.

En outre, il y a peu, While She Sleeps a crée un design de t-shirt pour sensibiliser les gens à l’importance des ventes de merch. Pour rappel, actuellement, il faut 5000 streams pour générer 20 euros, soit le même prix qu’un t-shirt de groupe.

Interview de Corey Taylor pour Rock Feed :

Source : Blabbermouth

Restez connectés à MetalZone sur Facebook