Metallica travaille "sérieusement" depuis près d'un mois à l'écriture de son prochain album studio

à 9 h 15 min
Lecture 3 min.
Kirk Hammett de Metallica sur le Black Album : "Nous voulions faire comme AC/DC avec Back In Black, un disque rempli de singles"

Metallica a entamé depuis près d’un mois des sessions d’écriture “assez sérieuses” pour son prochain album studio.

Lars Ulrich est enthousiaste pour l’avenir

Le batteur Lars Ulrich a parlé de l’état d’avancement du processus créatif pour l’album qui succédera à Hardwired… To Self-Destruct (2016) lors d’une discussion avec l’artiste Folk-Rock Phoebe Bridgers, pour le magazine Rolling Stone.

En parlant de l’impact de la plus grande crise sanitaire, politique et socio-économique de notre vie sur la nouvelle musique de Metallica, Lars a déclaré :

Cela fait trois ou quatre semaines que nous composons assez sérieusement. Quand on considère toute la merde – la pandémie, les incendies, la politique, les questions raciales, et juste en regardant l’état du monde en général – il est vraiment facile de tomber dans un état dépressif. Mais l’écriture me rend toujours enthousiaste pour la suite. C’est comme si je me disais : “Putain, on a encore une chance de faire le meilleur disque de notre carrière et d’avoir un impact sur le monde”. J’ai la chance de pouvoir faire quelque chose qui me fait vibrer.

Au début du mois, Lars a dit à Kara Swisher au sommet Evolve de CNBC que lui et ses collègues de Metallica ont travaillé sur de la nouvelle musique à distance pendant “les six [à] huit dernières semaines”. Cependant, il a admis qu’ils ont rencontré une myriade de problèmes techniques qui ont ralenti leurs progrès.

Être un groupe de Rock & Roll et travailler à distance n’est pas super facile. Les décalages, toutes ces choses rendent la tâche très difficile. La principale chose qui nous manque, c’est de pouvoir nous entendre les uns les autres [rires]. Si nous sommes tous les quatre dans une même pièce, nous pouvons nous connecter les uns aux autres et nous entendre les uns les autres. Si je joue ici à San Francisco, et que Kirk [Hammett] et James [Hetfield], nos deux guitaristes, sont soit à O’ahu soit dans le Colorado, il y a des décalages importants. Il est très difficile pour nous de jouer en même temps. Si je joue un rythme et qu’ils essaient de trouver des idées par-dessus, je ne peux pas entendre ce qu’ils jouent, et vice versa. Nous ne pouvons pas tous nous entendre de manière uniforme. Nous avons donc rencontré des complications majeures. Notre équipe d’enregistrement et notre équipe de production discutent avec des fabricants de logiciels du monde entier sur la manière de résoudre ce problème. Personne n’a encore trouvé la solution.

À lire aussi : Novelists FR publie Lost Cause, sa première chanson avec son nouveau chanteur

Interview de Lars Ulrich pour Rolling Stone :

Source : blabbermouth.net