Charlie Benante de Anthrax : "Je n'ai jamais dit que j'avais inventé le blast beat"

à 13 h 47 min
Lecture 5 min.
Charlie Benante de Anthrax : "Je n'ai jamais dit que j'avais inventé le blast beat"
© Jimmy Hubbard

Charlie Benante, le batteur de Anthrax, a récemment accordé une interview à Drum For The Song, le podcast animé par Dane Campbell, fils de l’ex-guitariste de Motörhead, Phil Campbell. Charlie a été interrogé sur son récent commentaire selon lequel il était “fatigué” de ne pas être reconnu comme un pionnier du blast beat.

Il a répondu :

Je dois clarifier cela. Je n’ai jamais dit que je l’avais inventé. J’ai dit que la première fois que le blast beat était apparu sur un album, c’était sur [Speak English Or Die] le premier album de S.O.D. [Stormtroopers Of Death]. D’autres personnes ont confirmé cela, en disant que oui, bien sûr, c’était la première fois qu’il apparaissait sur un album. En fait, c’était en partie la création du bassiste du groupe, nous avions cette chanson intitulée Milk et nous avons collaboré sur ce rythme de batterie, qui s’est avéré être le blast beat. Il y avait un autre groupe de New York, un groupe de Hardcore qui s’appelait NYC Mayhem et qui avait ces courts passages explosifs dans ses chansons – un peu comme D.R.I. ou cet autre groupe appelé Adrenaline Overdose du New Jersey. Oui, ils faisaient quelque chose de similaire. Et puis sur le premier album de S.O.D., sur la chanson Milk, c’est là que se trouve ce rythme. Il est devenu très populaire et a perduré jusqu’à aujourd’hui. C’est tout.

Il a poursuivi :

Je n’ai jamais vraiment dit que [j’avais inventé le blast beat]. On a juste créé ce truc et on l’a mis sur l’album, mais d’autres personnes jouaient des rythmes similaires aussi. C’est drôle – quelqu’un a mis une photo ou a montré une vidéo d’un batteur de Jazz en 1964 jouant quelque chose de similaire, et j’ai dit : “Oui, mec, je sais”. Tu penses que tout d’un coup, tout le monde s’est mis à faire des blast beats à cause de ce batteur de Jazz ? Non. C’était en grande partie à cause de l’album de S.O.D. Donc, voilà. Je voulais juste clarifier cela.

Le blast beat est une technique de batterie très utilisée dans le Metal, qui consiste en une superposition de doubles croches effectuées aux pieds et aux mains à un tempo élevé. Elle est basée sur la frappe alternée de la grosse caisse d’un côté et de la caisse claire de l’autre.

Charlie Benante a précédemment parlé de son rôle dans le développement du blast beat dans une interview d’août 2019 avec Drumtalk, le podcast du batteur et vidéaste allemand Philipp Koch. À l’époque, il avait déclaré :

Il y a ce style de rythme appelé “blast beat”, et je dirais que la toute première fois que ce type de rythme a été enregistré et joué sur un disque, c’était sur ce disque de S.O.D. [Stormtroopers Of Death] que nous avons fait en 1985. Et je suis fatigué que les gens ne reconnaissent pas que c’était la première fois. Et, bien sûr, les gens l’ont perfectionné et l’ont joué bien mieux, mais c’était la première fois qu’on enregistrait un rythme effréné. Si vous pouvez me prouver que j’ai tort, prouvez-le moi, mais je crois que c’était la première fois. Et, comme je l’ai dit, d’autres personnes l’ont maîtrisé et l’ont fait bien mieux, je n’ai jamais été plus loin – c’était tout. C’était dans cette chanson, Milk.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait l’impression de faire quelque chose de nouveau lorsqu’il a inventé le rythme de la batterie pour Milk, Charlie a répondu :

J’ai eu l’impression de faire quelque chose de nouveau. Je me souviens, beaucoup de gens disaient : “Qu’est-ce que tu fais ici ? Qu’est-ce que tu fais ?”. Et il y avait une partie de moi qui disait : “Je ne peux pas vraiment te dire ce que je fais” [rires]. Quand on la jouait en live, je voyais toujours des gens qui me regardaient. Et S.O.D. ne jouait pas beaucoup de concerts, bien sûr, mais quand nous jouions, nous jouions tout le disque.

Stormtroopers Of Death était un groupe de Metal satirique des années 1980 composé de Charlie Benante, du chanteur Billy Milano (M.O.D.), du guitariste Scott Ian (Anthrax) et du bassiste Dan Lilker (Nuclear Assault/ex-Anthrax).

Stormtroopers Of Death est généralement considéré comme l’un des premiers groupes à avoir fusionné le Punk Hardcore et le Thrash Metal dans un style parfois appelé “Crossover Thrash”. Le morceau March Of The S.O.D. du premier album du groupe, Speak English Or Die, a été la chanson d’introduction du Headbangers Ball pendant de nombreuses années.

Interview de Charlie Benante pour Drum For The Song :

À lire aussi : Kiss et Iron Maiden figureront sur la bande-son du nouveau jeu vidéo Les Gardiens de la Galaxie

Post de Charlie Benante :

S.O.D. – Milk (1985) :

S.O.D. – Milk (Live at Budokan) :

Commentaires

Les publications ou les commentaires des utilisateurs ne reflètent pas les opinions de MetalZone, et aucun membre de l'équipe ne pourra être tenu responsable des propos des utilisateurs. Tout commentaire ne respectant pas la loi sera supprimé. Vous pouvez nous contacter pour signaler un commentaire abusif.

Source : blabbermouth.net
Articles les plus récents
Articles les plus vus
Les dernières reviews
Architects annonce son nouvel album For Those That Wish To Exist !

Architects
For Those That Wish To Exist

Par tommy, le 09/06/2021
Family Tree

Black Stone Cherry
Family Tree

Par tommy, le 08/06/2021
Gojira annonce son nouvel album, Fortitude, et publie un nouveau single !

Gojira
Fortitude

Par tommy, le 05/06/2021
Plus d'actus sur Anthrax
L'actu Thrash Metal